Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LAFAYETTE LUMIÈRE DE LA LIBERTÉ- XIX - 1792- 1797 La captivité

LAFAYETTE LUMIÉRE DE LA LIBERTÉ- XIX- 1792 La Captivité.

 

Lafayette a été condamné par l’Assemblée Nationale pour une pseudo intelligence avec l’ennemi il écrit :

«  Quant à moi, ma perte est jurée depuis longtemps. J’aurais pu, avec plus d’ambition que de morale, avoir une existence fort différente de celle-ci, mais il n’y aura jamais rien de commun entre le crime et moi. J’ai le dernier, maintenu la Constitution que j’avais juré. »

 

Il fuit donc la France, le 24 août le Duc Albert de Saxe –Teschen le traite lui aussi en ennemi et non comme un émigré. Un noble défenseur de la révolution et des Libertés, pourfendeur des privilèges ce n’est en effet pas courant.

Pendant ce temps là, à Paris ont lieu les ‘massacres de septembre’ qui font 1100 victimes, aristocrates, prêtres réfractaires sont guillotinés.

Lafayette est livré à la Prusse incarcéré à la forteresse de Wesel, puis ensuite à Magdebourg en Saxe. C’est à cette occasion que les frères du Roi XVI, le Comte d’Artois et celui de Provence se réjouissent du sort qui lui est réservé.

 

Lafayette en captivité écrit avec un cure dent, se désolant de l’assassinat du Roi :

«Toutes les lois de l’humanité, de la justice et du pacte national ont été foulées aux pieds. »

 

Son ami La Rochefoucauld est aussi assassiné à Gisors il écrit encore :

« Voilà le crime qui a profondément ulcéré mon cœur ! La cause du peuple ne m’est pas moins sacrée, je donnerais mon sang goutte à goutte pour elle. »

 

Adrienne la femme de Lafayette désespérée, écrit à son ami Georges Washington, celui-ci répond qu’il ne peut rien faire pour lui, mais propose d’accueillir sa famille aux Etats-Unis. Adrienne femme remarquable demandera à être incarcérée avec ses deux filles, près de son mari, elles furent donc mises en captivité dans des conditions exécrables. Lafayette fût transféré Magdebourg puis à Neisse en Silésie en 1794, il y restera 5 ans.

 

Cette période de la révolution Française, ne fût pas glorieuse. Le Directoire prémisse de l’avènement de Bonaparte, permis à Lafayette d’être libéré. De la prison d’Olmuz le 19 septembre 1797.

Mais le jeune Bonaparte ne voit pas d’un bon œil son retour en France. Une autre vie va commencer pour ce défenseur de la Liberté.

 

A suivre l’autre vie de Lafayette….

 

JFG

 

Sources : Lafayette de Bernard Vincent et Lafayette de Gonzague Saint Brice aux Éditions Folio Gallimard.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog