Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
VICTOR SCHOELCHER -VI- Franc-Maçon et combattant pour la Liberté.

 

Victor Schoelcher  Franc-Maçon et Combattant pour la Liberté.

 

Les résultats du décret d’abolition.

 

J’arrive au terme de mes articles sur V S, il a pu constater les résultats du combat de sa vie. Mais sa lutte n’était pas terminée et elle persiste jusqu’à nos jours, les préjugés ont la vie dure en particulier ceux liés à la couleur de notre peau, malheur à ceux qui sont nés avec la peau noire. V S écrit à ce sujet :

« L’ordre matériel ne peut porté tous ses fruits, s’il n’est pas accompagné de l’ordre moral, et il n’y aura pas d’ordre moral dans nos colonies aussi longtemps qu’une classe de la population persistera à offenser l’autre par d’intolérables prétentions à une supériorité de naissance. »

 

Pour traiter cette maladie des préjugés, il fallait répandre l’instruction, qui contribuera à rapprocher les hommes par delà leur couleur de peau. Combattre l’ignorance fut aussi le combat de V S, « faisant le constat qu’a éducation égale toutes les races humaines sont égales. » Remarquons au passage que le mot Race employé à l’époque par un des ardents défenseurs de ce qu’il appelait la Race noire et les nègres ne posait pas de problème et n’occupait la sphère médiatique pendant des semaines.

 

La multiplication des anciens esclaves à des postes clés de l’administration, dans les professions libérales, l’enseignement témoignait déjà de l’égalité intellectuelle des hommes ; « Quelle éclatante négation de la prétendue infériorité intellectuelle de la race noire ! »

 

V S s’attaqua violemment à l’église qui avait main mise sur l’éducation, son anticléricalisme devint légendaire, il dit à propos de l’instruction :

« La France n’a pas de pires ennemis que ses ennemis de l’intérieur : les cléricaux dont la patrie est à Rome. »

 

Bientôt va naître une école de la République sous l’impulsion du ministre Bardoux prédécesseur de Jules Ferry.

Le ministre fit sortir l’argent des caisses de l’état et proclama avec foi :

 

« Le temps est proche ou chaque hameau aura son école. »

 

Reprenant ces propos V S dit il faut que dans les endroits les plus retirés en métropole et outre mer, il y ait pour les pauvres la faculté de donner à leurs enfants, l’instruction primaire et de plus gratuite et obligatoire.

 

« Le père n’a pas le droit de priver son enfant du pain de l’intelligence que du pain de la vie. Un homme qui ne sait ni lire ni écrire n’est plus au milieu du monde moderne un homme complet. »

« Les écoles feront naturellement pénétrer de plus en plus l’amour de la République au fond des cœurs. »

 

Où sont passées ces bonnes intentions ? Qu’avons nous fait de l’école de la république ?

 

V S termine son livre « Esclavage et Colonisation » par cette incantation.

« Bravo sauvages africains », continuez à vous éclairer….et à mépriser vos insulteurs. Vos étonnants progrès répondent pour vous. »

 

JFG.

 

 

"Disons nous et disons à nos enfants que tant qu'il restera un esclave sur la surface de la Terre, l'asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière."

Victor Schoelcher - 1804-1893

 

 

Sources : Victor Schoelcher – Esclavage et Colonisation aux PUF

Victor Schoelcher- Républicain et Franc-Maçon de Anne Girollet aux Editions Maçonniques de France.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog