Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Tympan Cathédrale de Chartres

Tympan Cathédrale de Chartres

LA PORTE

 

Franchir la porte du temple est une aventure spirituelle et mystique.

Depuis l’antiquité, les colonnes marquent l’entrée des temples, qu’ils soient Égyptiens, Grecs, Orientaux. Ainsi le temple de la Jérusalem terrestre à Babylone, puis de Babylone à la céleste, la Jérusalem nouvelle éternelle, inspiratrice de la grandeur des Temples Chrétiens cathédrales grandioses ou humbles chapelles nichées dans la verdure de nos campagnes. Si les colonnes, les tympans décorés symboliquement de nos temples sont des livres ouverts pour susciter notre imagination.

 

Mais la véritable porte est en dedans. Franchir la porte, c’est accéder aux grands mystères de la spiritualité.

 

Psaume 117 : « Ouvrez moi les portes de justice que j’entre pour louer le seigneur ! C’est ici la porte du seigneur, les justes peuvent y entrer la pierre rejetée  par les bâtisseurs est devenue la pierre de faîte. C’est le seigneur qui a fait cela, c’est une merveille à nos yeux. »

 

Plusieurs fois par mois, je suis sur le seuil, à la porte du temple, j’attends en silence l’ouverture de la porte du dedans. Ce temple je l’ai construit avec mes Frères, répétant des gestes immémoriaux transmis par tous les Frères qui nous ont précédés et demeurent avec nous en nous.

Les colonnes se placent, le pavé mosaïque se déploie, les colonnettes sont là, par les vitraux passe la Lumière céleste, l’autel des serments, puis chaire entre la Lune et le soleil sous le delta Lumineux, la voûte étoilée recouvre l’ensemble de la Loge. Peu à peu la construction monte de l’Occident à l’Orient, le temple se sacralise, nous pourrons bientôt contempler l’œuvre sur le tableau de la Loge.

 

Janus est à l’entrée, il ouvre, il annonce les cycles, cette année encore nous fêterons celui qui ouvre et celui qui ferme dans notre Loge de Saint-Jean.

 

La porte du dehors s’ouvre donc sur les petits mystères de la construction et la porte du dedans sur les grands mystères de la Jérusalem céleste, le Grand Architecte rayonne sur les quatre points cardinaux, il s’inscrit du tympan de l’entrée du principe à la rosace de l’Orient, la roue cosmique, au centre de la croix à la jonction entre la verticalité spirituelle et l’horizontalité terrestre s’épanouie la Rose de l’amour.

 

JFG.  

Rosace de la Cathédrale de Strasbourg.

Rosace de la Cathédrale de Strasbourg.

Commenter cet article