Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
SÉNÈQUE

SÉNÈQUE

L’ETHIQUE DE LA CONNAISSANCE

 

 

Vouloir étudier la nature, en la contemplant avec un parfait désintéressement est un exercice spirituel. Même la connaissance scientifique doit en toute circonstance privilégier l’éthique, n’avoir d’autre but que la vertu, que vouloir être un homme de bien. Ne pas chercher un intérêt particulier quelconque. C’est par cette sublime contemplation des merveilles de la nature, que nous trouverons une vie harmonieuse.

Sénèque qui eut un bien misérable élève en la personne de Néron, preuve s’il en est que l’homme est perfectible, que la pratique de la vertu n’est pas innée, c’est un exercice spirituel volontaire.

Il écrit dans Questions naturelles à propos des tremblements de terre :

 

« Tu me demandes quel profit nous tirerons de cette étude. Le plus grand de tous : connaître la nature. Car, ce qu’il y a de plus beau, dans la recherche d’un pareil sujet --- alors qu’elle pourrait avoir beaucoup d’utilité dans l’avenir ---, c’est que par sa sublimité même, elle captive l’homme et qu’elle soit pratiquée, non pas à cause du projet que l’on pourrait en tirer, mais à cause de la merveille que l’on admire. »

Sénèque : Questions naturelles, VI, 4,2.

 

CITATION

 

Sénèque et le stoïcisme :

– “Je suis d’accord en cela avec les stoïciens, concernant la nature des choses : ne pas s’en écarter, se former sur sa loi, voilà la sagesse. La vue heureuse est donc celle qui est en accord avec sa nature”

 

JF.

ACTUS MAÇONNIQUES ET AUTRES. A LIRE ABSOLUMENT LE COMMUNIQUÉ DU DROIT HUMAIN.

Cyclone sur les Iles

Cyclone sur les Iles

Compassion pour toutes les victimes et leurs proches.

L'ETHIQUE DE LA CONNAISSANCE

 

JOURNÉES DU PATRIMOINE 16 et 17 Septembre 2017.

 

éditorial de françoise nyssen,

ministre de la culture

Parce que la sensibilisation des jeunes générations à la connaissance et la

préservation du patrimoine est un objectif prioritaire du ministère de la

Culture, les Journées européennes du patrimoine sont placées cette année,

pour leur trente-quatrième édition, sous le thème de la jeunesse.

Pendant deux jours, les 16 et 17 septembre prochains, tout sera mis en

oeuvre, partout en France, pour sensibiliser les plus jeunes à ces enjeux. Pour

leur donner, grâce à une programmation dédiée et adaptée à chacun, quel

que soit son âge, les moyens de s’approprier le patrimoine dans toute sa

diversité.

Mettre la jeunesse à l’honneur, c’est porter un éclairage particulier sur le

travail remarquable accompli quotidiennement, en matière d’éducation

artistique et culturelle, par l’ensemble des professionnels des établissements

culturels et du monde de l’enseignement : conservateurs, médiateurs,

animateurs, professeurs, conseillers pédagogiques, architectes, plasticiens,

etc. C’est également valoriser le travail des associations et des réseaux

passionnément engagés dans la connaissance, la conservation et la

transmission du patrimoine sur l’ensemble du territoire, en métropole

comme dans les Outre-mer, et dont je veux saluer l’investissement constant.

Nos jeunes sont nombreux à s’illustrer par leurs actions au service du

patrimoine : bénévoles des chantiers de restauration du patrimoine ou de

fouilles archéologiques, repreneurs de monuments historiques ou encore

étudiants en métiers du patrimoine. Ces Journées européennes du patrimoine

sont l’occasion de leur rendre hommage.

Je remercie chaleureusement tous ceux qui, professionnels et amateurs,

propriétaires publics et privés, associations, partenaires privés et

institutionnels, médias, contribuent à l’immense succès des Journées

européennes du patrimoine.

Je vous souhaite de belles découvertes.

Françoise Nyssen,

Ministre de la Culture

 

CHANTIER JEUNESSE

Bretagne

Abbaye de Beauport

Paimpol, Côtes-d’Armor

22500 Paimpol

02 96 55 18 58, www.abbaye-beauport.com

Samedi et dimanche de 10h30 à 19h

Classée au titre des monuments historiques

L’abbaye de Beauport fut un centre d’accueil des

pèlerins et un centre de commerce et d’économie

maritimes. Pendant 6 siècles, les chanoines ont construit

et magnifié un domaine idéal, d’une architecture à la

fois élégante et fonctionnelle, avec des jardins de roses,

de figuiers, des vergers de pommiers à cidre, des prés

salés et un port abrité. Elle a été acquise en 1992 par

le Conservatoire de l’espace littoral et des rivages

lacustres qui, voulant préserver son environnement

littoral (roselière, ancien havre, digues et massif

forestier) a également relevé le défi d’un combat pour la

réhabilitation et la restauration du monument.

Ateliers jeune public pour découvrir les secrets du temps

(sa mesure, son écoulement, etc.) et pour connaître les

grands principes de l’art roman et de l’art gothique._

 

 

Journées du Patrimoine à la Grande Loge de France.

 

Place à la découverte de trois siècles d’histoire ! La Grande Loge de France ouvrira les portes de son hôtel à Paris et de quelques sites en province (Avignon, Dijon, Lyon/Villeurbanne, Montpellier, Piolenc et Rochefort) à l’occasion de la 34e édition des Journées européennes du patrimoine sur le thème « Patrimoine et jeunesse ». Des visites passionnantes en perspective…


> Hôtel de la Grande Loge de France, à Paris (17e)

Quand ? Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017

Horaires ? De 10 heures à 17 heures

Où ? 8, rue Puteaux - 75017 Paris

Comment ? Entrée libre et gratuite - Possibilité de restauration rapide

Infos ? www.gldf.org

Au programme ?

- Présentation de l’histoire de l’hôtel de la Grande Loge de France

- Visite du musée, des temples Pierre Brossolette et Franklin Roosevelt

- Expositions : photographies de Linda Tuloup, francs-maçons célèbres

- Stand de livres et de bandes dessinées

 

  • Et partout en France.
Philippe Charruel Grand Maître de la GLDF.

Philippe Charruel Grand Maître de la GLDF.

SUR LE BLOG LA LUMIÈRE DE L’EXPRESS

Élu le 24 août 2017 pour un mandat d’un an maximumPhilippe Foussier, le nouveau Grand Maître du GODF, répond à mes questions sur la montée du FN depuis plus de trois décennies: son analyse et ses actions à venir. Interview.

Vous venez d’être installé Grand Maître d’une obédience connue pour son engagement dans le combat contre l’extrême droite. Or, au second tour de la présidentielle de 2017, Marine Le Pen a obtenu 33,9% des voix, alors qu’en 2002, Jean-Marie Le Pen obtenait le score de 17,8%, ce qui prouve qu’en quinze ans, le FN a bien progressé. Le GODF a-t-il sa part de responsabilité ?

C’est une responsabilité générale de nos institutions. Mais les premiers responsables, ce sont les membres du personnel politique. Si autant d’électeurs votent pour le FN, c’est qu’au-delà du noyau dur de l’extrême droite, il y a des gens qui choisissent le bulletin Le Pen par désespoir en se disant qu’ils n’ont plus rien à perdre, après avoir essayé la droite puis la gauche.

Que pouvez-vous faire ?

Au-delà de l’indispensable condamnation morale, qui est une facilité d’observateur, nous devons aussi nous interroger sur les causes de la montée du vote FN depuis 1984. C’est ce qu’auraient dû faire les responsables politiques en prenant en compte la vie et les préoccupations réelles des électeurs. Cette défaillance vaut autant à gauche qu’à droite (1).

Voir la suite de l’interview sur le Blog la Lumière.

Philippe FOUSSIER nouveau Grand Maître du GODF

Philippe FOUSSIER nouveau Grand Maître du GODF

Alain Michon Grand Maître du Droit Humain

Alain Michon Grand Maître du Droit Humain

 

COMMUNIQUÉ DROIT HUMAIN

Alain Michon a été réélu Grand Maître National de la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN, le vendredi 25 août 2017 par les membres du Conseil National, au cours du Convent qui s’est tenu à Paris. Il a été initié dans une loge grenobloise en 1998.

Les 17000 Sœurs et Frères de cette Fédération maçonnique vont poursuivre leur réflexion sur leur place et leur rôle dans la société actuelle.

Ils veulent faire vivre leurs valeurs humanistes, l’égalité concrète entre hommes et femmes, l’aspiration à la justice sociale et à une fraternité au-delà des murs et des frontières.

EXTRAIT DU DISCOURS D'ALAIN MICHON

Dans l’année écoulée la France a encore été attaquée par le terrorisme et le fanatisme. Le pacte républicain a été menacé.
Nous avons vécu une période électorale qui a évité le pire. La crainte de ce pire s’est exprimée. Même tel qui est économe de ses mots sur certains sujets a pris la plume.
Une abstention très importante a fait apparaître chez nos concitoyens une défiance tenace et préoccupante vis-à-vis d’un projet politique collectif. Face à cette désaffection on ne saurait détourner le regard ou répondre par des formules. La vigilance reste de mise.
Pendant cette période plusieurs Grands Maîtres se sont unis pour exposer un ensemble de valeurs partagées, un souci pas seulement de soi mais du monde et de notre république, un désir de voir revivre des projets politiques humanistes inscrits dans notre temps et dans le monde. Des projets tissés d’autre chose que des procédés des puissants, proposant autre chose que l’économisation des humains et l’organisation de leur vie conçue comme une gestion.
Du côté brun voici ce qui a pu être dit à cette occasion : « Des sectes de francs-maçons se liguent contre le Front National ». Ou encore : « Qui veut voir clair dans l’Histoire doit avant tout éteindre ce fanal perfide », à savoir « la judéo-maçonnerie » et « les valeurs pénibles dont on nous bassine à l’école et partout (…), celles de cette religion occulte ».

Et puis la France n’est pas le centre du monde. Terrorisme, guerres, famines ravagent des terres entières. Des milliers de morts se sont joints aux milliers précédents au fond de la Méditerranée. Un navire identitaire européen s’est constitué, a tôt trouvé des fonds d’une internationale active sur le net, et jure de nous protéger, « nous les Européens ». On en oublierait celles et ceux, plus nombreux qu’on ne le dit, mais ce n’est sans doute pas très vendeur, qui tiennent dans l’honneur une ligne d’action digne et fraternelle.
Tant le monde nous blesse parfois, on pourrait désespérer, on en oublierait les chercheurs, les créateurs, celles et ceux qui sur toute la terre dessinent des voies pour « sortir de la grande nuit », afin d’agrandir l’humain et de lui donner des formes inédites parfois.

Les francs-maçons sont comme tout un chacun, tissés de forces contraires. Ils sont éloignés de tout seulement en apparence peut-être, puisqu’il est question dans leurs travaux de progrès de l’humanité, de force et de sagesse, et de beauté humaine possible. Dans le cœur de nos tenues nous trouvons un temps pour l’oscillation entre initiatique et social, entre recherche intérieure et souci de l’autre, entre écoute et compréhension du monde, pour nous préparer à l’action juste.
A quoi servons-nous ? A cette question posée au philosophe, Aristote répondait en substance : à rien, car la philosophie n’est pas serve, ni le philosophe. Son « utilité » est ailleurs. Nous pourrions reprendre cela à notre compte. Souvent nous affirmons que nous travaillons dans un espace réglé, ritualisé, et de ce fait dans un espace de vraie liberté.Pourtant cette idée pourrait n’être, si on n’y veille, qu’une pirouette, ou une commodité. En effet si la question de notre utilité immédiate n’est bien sûr pas la nôtre, celle de notre inscription dans l’humanité vivante se pose bien.

Si nous aspirons à l’universel, qui pour nous au DROIT HUMAIN passe par l’égalité de l’homme et de la femme et l’internationalisme, ne faut-il pas se confronter aux questions qui nous traversent aujourd’hui ?
Pour « sauver le progrès », il faut poursuivre l’esprit des Lumières, ne pas céder aux sirènes déclinistes et régressives qui nous serinent qu’on aurait changé d’ère et que le progrès serait désormais uniquement intérieur, les projets publics et partagés devant relever d’autres cadres.
Comment mettre en œuvre la recherche de vérités à l’époque des fake news qui sont peut-être à la fois plus et autres que les ancestraux mensonges de la rhétorique du pouvoir et des puissants ? Les proportions sont sans comparaisons ; les dimensions, planétaires ; la puissance, inquiétante.
Ne croyons pas que le projet humaniste contenu dans notre acclamation « Liberté Egalité Fraternité » puisse persévérer dans son être passivement. Ne croyons pas que la laïcité soit à l’abri dans notre Constitution internationale du DROIT HUMAIN.

Peut-être que « notre héritage n’est précédé d’aucun testament » pour reprendre la formule consignée par René Char dans les « Feuillets d’Hypnos ». Le René Char résistant, que ses compagnons appelaient le Capitaine Alexandre.
Nous voici à 300 ans du 24 juin 1717, et de la probable légende de la taverne L’Oie et le Gril. Venant de la taverne nous sommes arrivés à la loge comme quelqu’un l’a dit plaisamment. Et qu’importe si c’est une légende, l’essentiel étant ailleurs.
Héritage sans testament : ce qui nous a été légué n’est donc pas une injonction enfermante dont nous serions des héritiers paresseux au pire sens du terme. Mais bien plutôt un message transmis vivant, non testamentaire. Il n’est pas sûr qu’il y ait là un paradoxe. Une part de liberté nous a été laissée, à preuve nos diversités, à preuve l’initiation des femmes, pleinement égales de l’homme, qui fut la transgression et l’acte fondateurs du DROIT HUMAIN, en 1893, après de longues décennies de maçonnerie masculine.
Le projet maçonnique universel n’est pas achevé. Si nous sommes bien des héritiers, notre bien n’est pas exclusivement contenu dans le travail et les édifices de nos prédécesseurs. Notre présent doit avoir sa force propre. Nous devons toujours chercher le message lui-même, qui est un devenir.
L’idée d’héritage maçonnique repose bien sûr sur celle de transmission, et sans doute aussi sur celles de permanence, de verticalité. Et c’est à nous de chercher
 comment rendre celles-ci possibles et audibles dans notre monde, tel qu’il est.

L'ETHIQUE DE LA CONNAISSANCE

 

SUR LE BLOG HIRAM-BE

 

200 ANS, ÇA SE FÊTE AUSSI

Par Géplu dans Divers

Sous l’intitulé « Autour d’un anniversaire », le Suprême Conseil pour la Belgique organise le samedi 7 octobre dans les locaux de la Grande Loge régulière de Belgique, 265 rue Royale à Bruxelles, une réunion ouverte à toutes et tous, initiés comme profanes, pour célébrer les 200 ans du Suprême Conseil pour le royaume des Pays-Bas, créé en mars 1817.

Au programme :
10h15, Accueil,
10h30, Michel Hermand : Le bulletin du Suprême Conseil de Belgique
11h00, Henry Mackelbert : La fusion du Suprême Conseil (Persil) et du GRASUPCO, en 2002
11h30, Carine Claeys : De AASR, een verticale as voor het middelpunt van vereniging ? (Le REAA, un axe vertical pour le centre de l’union ?)
12h00, Discussion générale
13h00, Lunch
14h30, Kris Thys : Voorstelling van de collecties en bezoek van het gebouw (Présentation des collections et visite du bâtiment)
16h00, Pierre Noël : Paroles de clôture
16h30, Verre de l’amitié

Inscriptions pour le repas (25€) : scb.orb@gmail.com
Téléchargez l’affiche de la manifestation : affiche 20171007

vendredi 08 septembre 2017Pas de commentaires

Étiquettes : Carine ClaeysHenry MackelbertKris ThysMichel HermandPierre NoëlSuprême Conseil pour la BelgiqueSuprême Conseil pour le royaume des Pays-Bas

L'ETHIQUE DE LA CONNAISSANCE

 

SUR GADLU-INFO

Les 8,9,10 Septembre 2017 se tiendra à Montpellier la 2°deuxième édition de l’université d’été des Francs-maçons organisée par  l’Alliance des Loges Symbolique et Maçonnerie de Loges de Tradition sous la direction de Florian Mantione VM de a Loge Sérendipité et Spiritualité OR de Montpellier.

Cette manifestation inter-Obédience accueille les Frères et Sœurs de plusieurs pays en effet seront présents des Maçons d’Espagne, Belgique, Italie, Maroc….

site internet : http://lcapch.wixsite.com/agora3


En savoir plus sur http://www.gadlu.info

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog