Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE RENONCEMENT A L’ETHIQUE

LE RENONCEMENT A L’ETHIQUE

 

C’est bien dans les pages du cahier Économie & Entreprise du journal Le Monde qu’est paru avant-hier l’article d’Alexandre Templier Président cofondateur de QUINTEN, cabinet de conseil en Intelligence Artificielle aux entreprises et non dans « Le Monde des Idées », le titre de l’article : « Quand l’intelligence artificielle mime la transcendance. »

 

L’auteur essaye de démontrer la confusion qu’il y aurait entre une transcendance toute religieuse et l’I A, son but est à peine voilé il écrit : « Il serait temps de débarrasser l’ I A de tous ses oripeaux mystico-religieux, si l’on veut qu’elle soit considérée comme un progrès au service de l’humain. »

 

Alexandre Templier se plaint des atours religieux qui bloqueraient le développement de l’I A. En réalité il souhaite que «  le nouveau monde occidental » emboite le pas de la Chine qui se soucie peu, voire pas du tout de l’encombrante morale et de l’éthique en la matière. L’I A est par nature un bienfait technologique pour l’homme, comme le fût le téléphone ou le développement de l’électricité. Rien ne doit bloquer ou ralentir le progrès, mais de quel progrès s’agit-il et pour qui ?

 

A l’appui de sa démonstration, il cite Anthony Lewandoski ex- ingénieur de chez Google et Uber et fondateur de « The way of the future. »dont le but est : « De développer et promouvoir, la prise de conscience d’une divinité basée sur l’IA pour améliorer la société. »Cette vénération de la technique sert de prétexte à Alexandre Templier, pour prendre le contre-pied de cet excès de religiosité en préconisant l’exonération de tous contrôles sur le développement de l’I A.

Il constate l’incapacité des états à mettre en place tout organisme de régulation ou d’éthique de l’I A ou repoussant cette régulation aux calendes grecques. C’est l’évitement, le renoncement au profit de la fascination du Dieu économie incarné dans le progrès technique, on voit le paradoxe, à chacun ses dieux ! 

 

Les États-Unis d’Amérique renforcent cette position : « Pour booster l’I A, la Maison Blanche a promis de ne pas la réguler. »Devant ce renoncement à l’éthique, ce sont les GAFAM, qui instaurent leurs propres régulations, bien sûr les moins contraignantes possibles et orientées pour leurs seuls profits. L’astuce si j’ose dire théologique est de nous vendre du singulier, du bonheur individuel de surface.Dans le package, il faut mettre un peu de cette peur ancestrale, de cette eschatologie, c’est plus vendeur, les GAFAM deviennent les sauveurs de l’humanité. 

 

Vernor Vinge professeur d’informatique  évoque une apocalypse comparable à celle de Saint-Jean il écrit: « Dans les trente ans qui viennent nous aurons les moyens de créer une intelligence surhumaine, peu après l’ère humaine s’achèvera. »Soit ce professeur est terrorisé par ces créatures, soit il est atteint en creux d’un syndrome pathologique, il rêve de devenir un demi-dieu démiurge.

 

Alexandre Templier, pour justifier le renoncement à toute régulation éthique, met en avant cette dérive mystico-religieuse et en même tempsessaye de nous rassurer je cite: « Nous sommes encore très loin d’une machine capable d’apprendre seule et d’interagir avec son environnement en dehors de tâches hyperspécialisées. »

Il renforce son argumentation par l’ignorance que nous avons encore de la totalité du fonctionnement de notre propre cerveau, argument à mon avis un peu court, au regard de la vitesse des progrès dans ce domaine.

 

La question qui se pose à notre société est simple faut-il renoncer au contrôle, à la régulation, à l’éthique au profit du développement de l’économie souvent débridé, déconnecté des nécessités premières pour l’ensemble de l’humanité, c’est toujours au milieu que se trouve la voie.

 

Regarder l’intelligence artificielle à travers le prisme de la Franc-Maçonnerie et de ses valeurs, comme la vigilance, ce n’est pas faire preuve d’une quelconque religiosité déplacée, d’une forme d’obscurantisme dogmatique non plus. Mais le secours de la tradition, et des les lumières du passé permettent d’avancer dans l’obscurité de l’avenir.

 

Je me tiendrais pour ma part à cette pensée du médecin du corps et de l’esprit que fût François Rabelais : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » Pantagruel.

 

Certains philosophes, économistes, ingénieurs me démontreront aisément que je suis dans l’erreur ou la peur. Je suis disposé à les écouter avec bienveillance, pour me faire mon jugement sans avoir recours aux algorithmes ou à l’intelligence artificielle, mais en passant toujours ma pensée à l’épreuve de l’éthique.

 

JF.

 

Source : Le Cahier Economie et Entreprise du Journal le Monde du 18 octobre 2018 – Page 7- Article de Alexandre Templier :« Quand l’intelligence artificielle mime la transcendance. »

Le Grand Ordinateur
 

Je sais, je te doit tout
Les meufs, mon job
Mais tu me dis pas tout
De tout ce que je me gobe

2027
A‡a y est je frise
J'ai peur
Vas-tu me dA©brancher la prise?

RA©ponds! 
RA©ponds! 
RA©ponds! 

Refrain:
On me change les piles, 
On me compresse l'heure
Merci mon grand ordinateur

Couplet 2:
Tiens, demain c'est ma fAªte
On change mes barrettes
On me fait la toilette
Des pieds A  la tAªte

Parait que dans une heure
Tu converses en braille
Avec tes consÃ...“urs
De Chicago et de ShangaA¯! 

RA©ponds! 
RA©ponds! 
Refrain:
On me change les piles, 
On me compresse l'heure
Merci mon grand ordinateur

Solo

Couplet 1:
2027
A‡a y est je frise
Dis moi c'est bien toi
Qui vas me toucher la prise?

RA©ponds! 
RA©ponds! 

Dis-moi qui je suis
Avant qu'on me jette
Tous les circuits
Que j'ai dans la tAªte! 

RA©ponds! 
RA©ponds! 
RA©ponds! 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog