Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE VOYAGE D'ULYSSE

LES FRANCS-MAÇONS SONT DES MYTHOMANES

 

 

 

Ils ont choisis sinon de refaire le monde, au moins de le rendre plus harmonieux, leur méthode est le symbolisme, leur désir  perfectionner l’homme, révéler son être intérieur, lui donner une dimension plus grande. Mieux se connaître, en connaissant mieux l’autre, pour pouvoir agir ensemble pour le bien de l’humanité.

 

Les rites maçonniques puisent leurs sources dans la mythologie, les légendes ancestrales et universelles, les qualités narratives, poétiques de ces légendes enrichissent les rituels maçonniques, véritables paraboles initiatiques. La légende du maître architecte Hiram et de la construction du temple du Roi Salomon, est une véritable cosmogonie de l’univers et de l’homme.

Les mythes enrichissent l’homme, l’inspirent pour donner un sens à sa vie. À une vie bonne, meilleure, ils exaltent le Maître maçon. Par son travail et sa persévérance le Maître essaye de mettre un peu d’ordre dans le chaos, avec humilité.

 

Les profanes voient les francs-maçons revêtus de leurs tabliers de travail, soient comme des originaux, soient comme des mythomanes, qui rêvent d’un monde meilleur inatteignable. Originaux surement, puisque à la recherche d’une beauté, d’une pureté dégradée, perdue, mythomanes puisque nourris de légendes et mythes fondateurs d’une quête initiatique. Les francs-maçons sincères pratiquent avec constance la charité.

Ils cherchent comme Ulysse leur Ithaque à travers leurs voyages initiatiques, leur parcours de vie, ils vont vaincre leurs peurs, la peur d’eux-mêmes. Ils ne cherchent pas l’immortalité promise par Calypso à Ulysse, mais la régénération constante, leur bonheur est sur la route, le franchissement successif des degrés initiatiques, apporte pierre après pierre la construction de leur être intérieur. Ils se coordonnent au cosmos et aux hommes, par la culture dans leur jardin intime de l’amour fraternel, cet amour représenté par la rose aux mille parfums qui montent de la terre jusqu’au ciel.

 

Les francs-maçons sont reliés entre eux non pas par quelque religion soumise à ses dogmes, mais par les messages universels donnés par toutes les traditions. Il n’y a pas de limites dans la recherche de la vérité. Ils sont les héritiers d’Athènes et de Jérusalem, ils ont l’exigence d’ouvrir leur cœur et leur esprit, de réunir ce qui est épars.

 

Véritables mythomanes cultivant leur imagination, ils poussent les portes au-delà du sensible, vers le supra sensible, les terres inconnues de la raison. Ils font des alliances avec le principe créateur, avec la nature et avec les hommes de bonne volonté, ils pratiquent une sorte d’écologie gaie et heureuse.

 

Les francs-maçons ne dispensent pas de leçons de morale, mais incitent par leur exemplarité au partage de plus de bonheur et de spiritualité, dans un monde matériel trop désacralisé.

 

Les francs-maçons sont les enfants de la veuve, mais aussi d’Ulysse, car comme l’a dit le philosophe Luc Ferry :

 

« Ulysse est un homme qui va de la guerre à la paix, du chaos à l’harmonie, de la haine à l’amour de l’exil au retour chez soi, bref de la vie mauvaise, à la vie bonne. »

 

Je vous souhaite à tous une bonne fête de la musique, et par Saint-Jean un bon feu régénérateur de l’amour.

 

Jean-François.

Commenter cet article

Didine Frandy 21/06/2019 17:09

Merci pour ce beau texte MTDF. Didine

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog