Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Le Temple Sikh de New Delhi- Inde.

Le Temple Sikh de New Delhi- Inde.

LES SIKHS

L’envie, de mieux connaître les Sikhs est le résultat d’une méditation après un séjour en Inde, à NEW DELHI j’ai pu faire la visite d’un temple Sikh, et également l’observation de notre chauffeur accompagnateur qui déployait sous son turban de larges sourires, aux touristes en quête de connaissances pour certains, de paysages, de mœurs inconnues pour d’autres .Sa compassion envers nous malgré sa condition sociale, sa modestie non feinte et son désir de bien faire malgré de longues et épuisantes journées de travail m’ont intrigué, comme si il possédait tout et que nous n’avions rien. Notre guide en chef nous faisant remarquer son Turban nous indiqua qu’il était Sikh et qu’il donnait une journée par semaine de son temps pour nourrir les pauvres. Par chance si j’ose dire il ne parlait qu’hindi, ce qui m’obligea à faire des recherches sur cette religion considérée comme marginale en Inde seulement 1,8 % de la population bien qu’il faille relativisé cela fait quand même des adeptes au regard des un milliard quatre cent millions d’Indiens, en France l’on recense environ 30 000 Sikhs principalement situés en Ile de France.

La visite du temple Sikh de NEW DELHI et également ce que je qualifierais de leur cantine, et leur salle à manger servant chaque jour 5000 repas gratuits à tous ceux qui le souhaitent, sans regarder leur race, leur langue, leur religion, leurs moyens dans un parfait esprit d’humanité et de tolérance, de bienveillance, ces précurseurs de la Croix Rouge, et des restaurants du cœur m’ont je l’avoue impressionné.

Je me suis donc intéressé à cette religion de la charité au-delà des idées reçues, ce qui n’exclu pas des déviances comme dans les autres religions.

Le temple d’AMRITSAR, l’illustre temple de Dieu, vulgairement appelé le temple d’or, est entièrement doré à l’or fin, situé dans la partie la plus basse de la ville d’AMRITSAR au PENJAB c’est le temple de référence de la religion Sikh, il accueille tous les adeptes et visiteurs quelque soit leur condition, sociale ou religieuse.

Navigation Spirituelle Chant SIKH.

  1. Construis le bateau de la répétition intérieure et de la discipline grâce auquel ta traversée sera rapide.

Il n’y aura pas d’océan débordant, un tel chemin est facile.

Refrain

Ton Nom seul est le pourpre, ma tunique en est teinte d’une couleur permanente, ô mon Bien-Aimé !

  1. Mes amis sont partis ; comment pour ces chers se fera la Rencontre ?

S’ils ont des qualités nouées dans le pan de leur habit, il leur donnera de le rencontrer.

  1. Une fois uni à Dieu, on ne saurait être séparé de lui, si on Lui est vraiment uni.

Le Vrai Dieu met fin à la transmigration.

  1. Celui qui dompte son ego et s’en défait coud sa tunique.

Dans les mots du Guru est le fruit ; on y trouve les paroles d’ambroisie du Seigneur.

  1. Nanak dit : « Mes amies, notre Seigneur m’est infiniment cher !

Nous sommes les esclaves du Seigneur ; il est notre Vrai Mari. »

- Historique du Sikhisme.

Le Sanscrit est considéré comme l’une des plus ancienne langue au monde, le mot Sikh en sanscrit signifie adepte, disciple, apprenti, étudiant.

La religion Sikh est récente, son fondateur « GURU NANAK » 1469-1539 est né à TALWANDI près de Lahore au Pakistan qui se nomme actuellement NANKANA SAHIB.

Dès son enfance ce jeune hindou de la caste des marchands, plus exactement des Khatir du Penjab, son esprit vif et ardent refusa les rituels sans fondement, les superstitions et les dogmes qui passaient pour être la religion.

GURU NANAK découvre l’enseignement du poète musulman ST KABIR spécialiste de la littérature Hindi, homme vénéré à la fois par les musulmans et les hindous ; après une fusion mystique il voyage dans tous les pays voisins jusqu’en Perse et en Arabie il fait le voyage de la Mecque.

Il pense que la religion est un lien pour relier les hommes mais il constate le contraire, à la vue des querelles entre les musulmans et les hindous.

GURU NANAK et les neuf GURUS qui lui succédèrent donnèrent de merveilleux exemple de spiritualité vivante tout en prenant une part active à la vie séculière.

Le dixième et dernier Guru, GURU GOBIND SINGH 1666-1708, fonda la cérémonie du Baptême Sikh en 1699, et par cette cérémonie donna une identité aux Sikhs. Les cinq premiers baptisés appelés « PANJ PYARE » ce qui signifie les cinq Biens Aimés ; ils baptisèrent à sa demande le GURU, évènement unique dans l’histoire en quelque sorte un initiant initié.

Peu avant son décès le Guru ordonna que le « Guru Granth Sahib », les écritures sacrées des Sikhs, soit la suprême autorité spirituelle des Sikhs, et que l’autorité temporelle soit investie dans le « KHALSA PANTH », la communauté des Sikhs.

Le « Guru Granth Sahib » fût compilé et édité par le cinquième Guru : « GURU ARJAN » en 1604. Ce sont les seules écritures du monde à avoir été compilées du vivant des fondateurs de la foi.

GURU ARJAN construisit le temple mondialement connu, le célèbre Gurdwara DARBAR SAHIB, à Amritsar, qui est le centre du Sikhisme.

Au XVIIIème Siècle, les Sikhs firent l’objet de persécutions par diverses autorités. L’empire Moghol en désintégration les Sikhs en profitent pour protéger et préserver leur foi, sous le Règne du Maharaja Ranjît Singh 1780-1839, l’empire Sikh s’écoule pendant un demi siècle ; il sera annexé ensuite par les Anglais.

Pendant la guerre d’indépendance de l’Inde il y eut diverses persécutions et massacres.

La situation est maintenant apaisée les Sikhs réputés pour leur persévérance, leur ardeur au travail, leur dévouement participent à la vie et au développement de l’Inde ils sont présents partout dans la société ayant dès l’origine bien avant Gandhi refusé les système des castes ; ils sont dans tous les domaines, tels que l’armée, l’agriculture, les sports, l’industrie, l’éducation, la médecine etc.…. Leur goût de l’aventure et de l’entreprise les a conduits dans presque tous les pays du monde.

- Religion et Philosophie.

La religion Sikh est strictement monothéiste, Dieu est suprême, absolu, infini, éternel, créateur, il est la cause des causes, sans inimitié, ni haine. Il est immanent et transcendant c’est le Guru Suprême ; ce n’est pas le Dieu d’une nation mais le Dieu de Grâce. Aussi, il créa l’homme non pour le punir de ses péchés, mais afin qu’il réalise son vrai destin dans le cosmos et se fonde en son créateur.

Postulat de base : il n’y a pas de péché originel, la vie ayant émanée d’une source pure, le seigneur de vérité demeure en elle.

Ainsi « Nanak » dit : O mon âme, tu es l’étincelle de la Suprême lumière. Connais ton essence.

Ce postulat est toute la philosophie Sikh, mais toute l’histoire et le tempérament des Sikhs découle de cette manière de voir. Les Sikhs ne reconnaissent pas le système des castes.

Concept : C’est l’égalité des droits pour tous, pas d’adoration d’Idoles, de Dieux ou demi Dieux ou Déesses.

Philosophie de Vie : Cette religion correspond à une manière d’être, rendre service à l’humanité, et engendrer la tolérance et fraternité vis à vis de tous.

La religion Sikh ne demande pas le retrait du monde, pour atteindre le salut qui peut être atteint par toute les personnes à condition quelles gagnent honnêtement leur vie et mène une existence normale.

Richesses et possessions personnelles ne sont pas des obstacles à la réalisation d’idéaux spirituels. Le Sikh ne croit pas en la sentence : « il est plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour un homme riche d’entrer dans le royaume de Dieu » Par contre le dicton Sikh est le suivant : « Ceux qui sont dans l’intimité du seigneur, par la grâce du Guru, parviennent au seigneur au sein de Maya (qui est l’abondance) ».

Le Sikhisme n’accepte pas le pessimisme, il préconise l’optimisme et l’espoir. Le précepte « ne répond pas à l’offense, mais à celui qui t’a frappé sur la joue droite, tend la joue gauche » n’a pas cours. Par contre il enjoint à ses adeptes : « Lorsque tous les autres recours ont été épuisés, alors il est parfaitement juste de tirer l’épée »

Pour la transmigration des âmes, le Sikh ne veut pas prolonger les réincarnations dans des Karmas successifs pour obtenir une meilleure vie matérielle, ou des plaisirs charnels ou égoïstes.

Vivre en faisant des actes charitables, prières, méditations, mais aussi actions le Sikh donne une journée par semaine pour se consacrer à des œuvres charitables en particulier faire la cuisine et servir ceux qui ont faim et soif au sens propre comme au sens figuré.

Les Principes de Vie des Sikhs et leur Pratique Religieuse.

Le Sikh doit être tolérant, avoir un respect constant pour autrui, être modeste.

Il doit éviter : l’envie, la luxure, la colère, l’avarice, la compassion excessive, la vanité et l’orgueil. Le Sikh a sa propre personnalité. Cette spécificité est représentée par Cinq Symboles, familièrement connus comme les Cinq « K » car chaque Symbole commence par la lettre K : Ce sont :

Kesha (des cheveux longs et non coupés, ce qui explique le port du turban afin de maintenir leur cheveux, symbolisme les cheveux sont beaux et sont un cadeau de Dieu donc plus ils sont longs plus ils sont beaux capables d’absorber l’énergie spirituelle, il en est de même pour le port de la barbe. Sans doute aussi pour se distinguer des autres religions Hindous et des Musulmans en cas de conflit)

Kangha Un peigne pour maintenir les cheveux sous le turban. (Ce peigne en bois permet de maintenir les cheveux sous le turban il évoque la propreté, la netteté, le Sikh se doit de soigner son corps et son esprit)

Kara : C’est le Bracelet en Fer que portent les Sikhs, symbolisant la force des convictions. Le Kara atteste que le Sikh a été initié, lui rappelle constamment qu’il doit accomplir de bonnes actions avec ses mains en particulier la charité ; cet anneau rappelle la soumission à Dieu.

Le Kachera : pantalon bouffant resserré aux genoux, pour monter à cheval et ne pas gêner les mouvements au combat. Il faut garder à l'esprit que la tenue traditionnelle des hommes est le dhotî, simple pagne enroulé autour des hanches. Avec un kachera, un sikh se tient toujours prêt au combat.

Le Kirpan : poignard prenant généralement la forme d'une dague courbe. En portant une arme, parfois symbolisée de nos jours par une dague en miniature, les sikhs gardent en mémoire les persécutions que leur religion et tant d'autres ont subies, et la nécessité de défendre la liberté de conscience — la leur et celle des autres — contre l'obscurantisme. Cette dague représente la valeur du courage.

Le Sikh est serviteur d’un Dieu, sans attribut, la pratique des rites, chants, et offrandes mènent à une authenticité de l’être. Le Sikh dans un cadre mélodique procède à une navigation spirituelle, c’est le défi suprême du Sikh naviguer vers le Dieu suprême. On peut certes identifié l’océan au Samsara de la religion Hindoue (mais ici il faut s’en échapper) à savoir le cycle perpétuel : « naissance-mort-renaissance » qui emprisonne l’homme dans un monde d’illusions et de souffrances. On fait alliance avec le Vrai Dieu après l’avoir rencontré au terme de la navigation spirituelle, ainsi ont met fin à la transmigration.

Comment traverser cet océan pour aller à la rencontre du Vrai Dieu ? Le Maître répond en ces termes : « Comme le Lotus flotte dans l’eau rester toujours intact, malgré le mouvement des vagues.. ; méditer sur le Mot Divin et à la répétition du Nom de Dieu, vous serez capable de traverser l’Océan du monde sans risques ».

On est ici, dans un éloge de la méditation et de la répétition intérieure. Cette répétition donne la force au Sikh de dominer son Ego, l’objet de la traversée est au final une union amoureuse avec le Vrai Dieu.

Le Franc-Maçon diffère du Sikh.

Il n’est pas soumis à un Dieu.

Son rapport à la femme est différent.

Il n’a pas recours à la force.

Il n’admet pas dans ses rituels tous les hommes.

Il n’a pas de Maître ou de Guru.

Le Franc-Maçon partage avec le Sikh.

Une spiritualité active dans la société.

Il n’adore pas d’idoles.

Il a une pratique rituelle constante.

Il refuse les castes, amis du pauvre et du riche.

Il prône l’égalité des droits.

Il prône la promotion de l’homme.

Il prône la tolérance.

Il croit en la régénération et non obligatoirement en la résurrection.

Il pratique le symbolisme.

Il essaye de dominer son Ego.

C’est sans doute pour cela, que la fréquentation de mon guide, et la visite du temple Sikh de New Delhi m’ont touché au Cœur.

JFG.

Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.
Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.

Vues du Temple Sikh de New Delhi, des abords du Temple , de la Cusine et de la salle à manger ou sont préparés et servis plus de 5000 repas par jour.

N'OUBLIONS PAS ! HUMEUR !

 

REFLEXION DU JOUR : 

Les annonces concernant les fameuses fiches « S » donnent environ 5 000 inscrits …. (5125 exactement aux dernières infos)

Calcul : prenons 50 % de ces individus comme étant des purs et durs de l’islam

SOIT  2500 personnes

Parmi ces « demi » fous, prenons 10 % (ce n’est vraiment pas beaucoup !) 

SOIT 250 FOUS FURIEUX

ET PARMI CES 250 FOUS FURIEUX 10 % PRETS À CE FAIRE SAUTER…

SOIT 25 CANDIDATS KAMIKAZES…..

Si ON RAJOUTE UNE DIZAINE DE CES MÊMES FOUS QUI SONT DE BRAVES MIGRANTS DE SYRIE (comme ceux de ce vendredi 13)

ON TROUVE AINSI,  UNE PETITE ARMÉE DE 30 À 40 KAMIKAZES PRÊTS À TOUT …

Quand on sait le résultat qu’arrivent à faire 8 dérangés du cerveau..

ON A DE BEAUX JOURS DEVANT NOUS !

DORMEZ BRAVE GENS…

CE MATIN ON NOUS CONFIRME QUE ÇA VA RECOMMENCER TRÈS BIENTÔT

PATIENCE ….  ÇA ARRIVE !!!!

S.M.

je vous transmets ici le message reçu d'un lecteur du Blog, s'il ne faut pas céder à la peur, il faut néanmoins abandonner, nos postures naïves. Et êtres ensemble solidaires certes, mais aussi vigilants pour protéger nos Libertés dûrement acquises par nos anciens, notre devoir est de les transmettre à nos enfants, ne renonçons pas à notre culture, à nos traditions, alors nous serons libres.

JFG 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog