Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois

http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2016/02/etre-franc-macon-ou-ne-pas-l-etre.html

 

Mon BCF Jean François

 

J’ignore si nombre de frères retrouveront leur propre expérience de la Maçonnerie dans l’article d’Eric Delahaye, article publié en  2011 et qui reste d’une brûlante actualité, mais force m’est d’avouer que je partage dans une très large mesure tout ce qu’il constate ou dénonce.

Les braves gens qui parfois lisent ma prose ne seront sans doute pas surpris de cet aveu, fasse le GADLU que cela les incite à « prendre la plume », car franchement les gars votre éternel silence est assourdissant !

Avant tout, mettons les choses au point :

En dépit de ce qu’on laisse entendre, à savoir que j’aurais quitté les « Enfants de la Veuve », il me faut rappeler que je suis toujours « de la Maison » mais que je ne relève plus d’aucune obédience « locale ».

Non seulement je demeure frangin par le cœur mais aussi en tant que  membre, éloigné certes et passé dans l’honorariat, d’une obédience que de beaux esprits pas forcément très futés  ont parfois qualifiée « d’exotique » car elle est bordée au « septentrion » par le Sahara, et au «midi » par la forêt tropicale.

Evidemment cela n’a pas grand-chose à voir avec les grèves de Bretagne ou les frondaisons où se cache la fée Viviane, mais pas plus que le vent de noroît, l’Harmatan n’a jamais empêché la bonne pratique de l’Art Royal!

J’ai connu un cheminement très proche de celui du frère Eric à cette différence près que c’était la Maçonnerie dite traditionnelle et bien évidemment déiste, qui m’attirait ! en effet, bien qu’étant indéniablement mauvais catho, puisque la sainte Eglise regarde toujours d’un très mauvais œil les porteurs de tablier, je pense avoir toujours été relativement bon chrétien et par conséquent il était logique que j’aille vers ce type d’obédience .

La Maçonnerie, parlons d’elle, je devais « avoir la tête à cela »

En effet, au cours d’une période qui s’écoule sur une dizaine d’années, j’ai été approché successivement par « Memphis Misraïm »,  la GL, le GO, pour finalement me retrouver sur les colonnes d’une obédience « régulière et reconnue »,  émanation de la GLNF et située au Sahel.

Pourquoi ce vagabondage, tout simplement parce que :

  • d’une part j’ignorais tout des « orientations politico philosopho religieuses »  (aïe !) des diverses obédiences et croyais à une certaine unicité de la Maçonnerie, au début tout au moins !
  • d’autre part mes séjours en France n’excédant jamais quelques mois, lorsqu’il m’est arrivé d’être « mûr »pour passer sous le bandeau, ce fut le cas avec la GL, …le ministère des AE m’a renvoyé pour plusieurs années en Afrique dans des zones qui étaient des déserts maçonniques.

Avouons quand même que si « Memphis Misraïm » m’avait un peu effrayé, c’est un grand mot,  la GL par contre me convenait, mais que le GO n’était pas mon truc car me paraissant trop politisé, ce qui ne lui enlève rien de son intérêt comme société de pensée.

Quant aux notions de régularité ou de reconnaissance, pour moi c’était un peu de l’Hébreu, pardon Salomon !

C’est lors de ma dernière affectation, au « pays des hommes intègres » (devinette !) et qui a duré 6 ans, que j’ai reçu la lumière, et cela le jour ……de mon anniversaire ! (Il est certain que les experts en sciences occultes, alchimistes, astrologues, druides et consort, verront à coup sûr dans cette coïncidence une signification symbolique plus qu’évidente !)

J’ai connu là-bas quelques années de bonheur fraternel intense, j’en garde un souvenir impérissable, et chose admirable j’échange régulièrement avec mes FF Africains et cela depuis plus de quinze ans.

Mon parcours maçonnique a été rapide, chacun sait que sous les tropiques l’acacia (entre autres !) pousse trois fois plus vite que sous nos latitudes, et c’est un VM et RF actif,  compagnon de  l’AR  qui est rentré en France …à la fin du siècle dernier. 

A l’issue des évènements qui ont conduit à l’éclatement de la GLNF que j’avais très naturellement rejointe, et pour des raisons sur lesquelles il est inutile d’épiloguer, j’ai quitté l’obédience et depuis, retiré sur mon rocher malouin, (ce qui change de l’expression utilisée habituellement !) j’observe, je médite, je rumine disent les mauvaises langues, auxquelles je pardonne ce vilain mot !

Revenons à ce que dit notre frère Eric :

« J'ai quitté la Franc Maçonnerie, et de manière définitive, tant les grands principes qui y sont énoncés, ne trouvent pas leur mise en œuvre dans le vécu, en tout cas pas davantage que dans la vie dite "profane" »

 

Je partage pleinement ces remarques faites à l’encontre de notre malheureuse Maçonnerie et j’en reprendrai quelques- unes :

  • de m’y retrouver dans ce lexique opaque, je m’aperçus au fil du temps que
  • « ces mêmes Ateliers Supérieurs, constituaient un véritable organe de pouvoir au sein de la Loge,  une sorte d’Etat dans l’Etat des Loges Maçonnique. »
  • « Ces élections, censées être démocratiques »
  • « les frères ne se « mouillent pas » dès qu’il s’agit de relever de quelconques contradictions ….. »
  • « …l’on y retrouve les mêmes nébuleuses hiérarchiques souterraines »,
  • « … l’on y cultive les mêmes principes du non-dit, du silence et des clans intérieurs »
  • « j’attendais de ma Loge, une Liberté, une Egalité, et une Fraternité que je n’ai pas suffisamment rencontrées. »
  • « Ce n'est pas parce que, lorsqu'ils se retrouvent, tous les Frères se saluent en s'embrassant trois fois que ces "attouchements" seraient chargés d'une quelconque dimension affective réelle »,
  • « …certains y recherchent une quelconque forme de pouvoir ou de notoriété ….. »,

 

Tout cela n’est- il pas exact même s’il convient d’y apporter des nuances ?

 

Aussi cher JF, pas plus que cela ne l’aura été pour moi, je ne pense pas que ce soit l’ennui qui ait conduit notre frère Eric à tirer sa révérence, non, ce serait plutôt la désillusion, la déception, qui petit à petit se sont insinuées dans notre esprit et y ont creusé le sillon du doute, de la tristesse sinon de l’amertume.

 

Ce commentaire,  qui sera qualifié probablement de « mauvais procès », n’est pas fait à l’encontre de la Maçonnerie laquelle à mes yeux conserve toute sa valeur et commande toujours notre respect, il est fait à l’endroit de ceux qui ont détourné l’Ordre de ses fins, qui s’en servent, l’instrumentalisent, le parasitent, et qui manipulent nombre de frères purs et durs, sans doute, mais …naïfs.

 

Tout ceci, ajouté à l’immobilisme des uns, à l’aptitude des autres à jouer aux trois petits singes ou à faire l’autruche, a reconduit sur le parvis du Temple ceux qui croyaient « aux fils de la lumière » peut être plus qu’il ne convenait !

 

Cincinnatus.

Commenter cet article

Claudius 15/02/2016 17:31

Cincinnatus, mon F:.
Encore une fois avec ton art consommé de l'écriture et de la logique de tes analyses, et tu sais que je les partage et tâche de les comprendre, comme je partage toutes les remarques de ce F:. dont tu as cité l'essentiel de ses désillusions.
Tu as baroudé de France , en Algérie, en Afrique, tu vis définitivement dans notre belle France, que nos infâmes politiciens dénaturent par d'imbéciles idéologies, qui n'ont en aucun cas la créativité attendue pour améliorer, faire évoluer la nature humaine dans un progrès irréversible.
Par ton expérience tu as pu comparer dans ces pays, différentes cultures et t'adapter aux traditions, coutumes, si différentes, afin de pouvoir être reconnu pour tel et être accepté pour y vivre, tolérer et faire accepter ton savoir sans les heurter dans leur propre sensibilité, afin de les faire progresser , s'adapter aux réalités d'un monde en marche et toujours sans pitié où la fraternité est piétinée.
Tu as comparé les valeurs fraternelles, chaleureuses de ton initiation au Burkina dont tu es toujours membre et reconnu, alors que de retour en France, devenu F:. à la GLNF, ensuite Vénérable de 2 loges, déçu par l'attitude de certains F:.et par le honteux pataquès qui a ébranlé l'obédience, tu as quitté la Maçonnerie Française .
Quant à moi, Claudius, bien que souvent déçu par les Frères , et connaissant la nature humaine, professionnellement et Maçon depuis 37 ans, toutes les faiblesses humaines des Frères constatées depuis la maîtrise et au cours des différentes fonctions qui m'ont été confiées, j'y suis resté par raison, imposant parfois une rigueur avec une main de fer dans un gant de velours.
Les vertus culturelles de la Franc Maçonnerie, sont une jouvence pour l'esprit,
Ce qui crée trop souvent une fracture et ceci est valable pour toutes les loges, c'est qu'en dehors des tenues les Frères pris par leurs obligations, des lieux de résidence éloignés , ne les motivent pas à se retrouver fraternellement, sans oublier parfois le manque d'affinités.
Que dire de plus, répéter les mêmes constats, à vouloir vivre en harmonie, vider l'abcès de l'incompréhension peut soulager, vouloir que tous les FF:. soient exemplaires est une utopie, c'est par la lucidité sur le comportement maçonnique parfois décevant, il se combat et se reconstruit de l'intérieur et non du dehors.

Claudius

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog