Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
DERIVE DE LA FRATERNITE

DERIVE DE LA FRATERNITÉ

 

Les catastrophes naturelles, les guerres, les dérèglements climatiques, les migrations de populations, sollicitent de plus en plus la Fraternité et ses bras que ce sont les ONG.

L’absence de réaction des états, la lourdeur des administrations, les querelles politiques poussent les ONG à recourir aux entreprises. L’économique va remplacer aussi sur ce terrain le politique !

Ainsi la Fraternité va devenir un marché comme un autre, les entreprises y voient une opportunité de faire des affaires elles vont se substituer aux mécènes, aux fondations et bien sûr aux citoyens.

 

Ainsi la Fraternité devient un acte ostentatoire de profit,elle passe en mode business, elle se calcule en terme de retour sur investissement, elle sera une ligne de dépenses dans les frais généraux des bilans.

Cette Fraternité d’affaire a déjà ses salons professionnels, comme à Dubaï, le  Dihad.

« La société Losberger a engrangé 25 millions d’Euro en fournitures de tentes »

 

Dans quelques ONG « la méfiance s’est amplifiée à cause des entreprises qui font de l’image sur le dos de l’humanitaire et du rôle croissant des fondations. »

 

La Fraternité d’affaire prend une ampleur propre à enorgueillir, est-ce un bien ?

 Michel Maietta directeur de recherche à l’institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), déclare :

 

« Beaucoup d’ONG se réfugient encore derrière des discours militants et passéistes, pour ne pas évoluer. C’est un combat perdu d’avance. » 

 

Eh bien ! Et vous les enfants de la veuve qui déposer discrètement vos oboles et vos dons qu’en pensez-vous ?

 

JFG

 

Source Journal du Dimanche du 22 mai 2016 rubrique Economie.

Commenter cet article

Frère Tuck 24/05/2016 20:01

Il faut avant tout éviter de confondre avec les organisations de l'Onu qui ne sont pas des Ong. Après il ne s'agit pas de critiquer des associations ou Ong sur le fond.... quoique! Mais on peut le faire sur la forme! Et je ne vais pas m'en priver...
Alors que certains stagiaires sont obligés de payer leurs stages et hébergements, certains responsables d'associations ou Ong voient leurs salaires mirobolants grimper jusqu'à 10.000 Euros/mois, hors primes et 13° mois... et je ne parle pas des avantages en nature! Je reste bien évidemment persuadé que la plupart des volontaires retirent davantage de leur travail que de leur salaire... et je sais que d'autres diront qu'il faut attirer les compétences par des bons salaires...
Mais vous êtes bien conscients que les dons ne suffisent plus à pallier cette masse salariale et il faut bien "faire du commerce" pour récupérer un peu d'argent. Ainsi, le malheur des uns peut fait le bonheur des autres: c'est une triste réalité. Ainsi en Afrique des milliers d'associations et Ong se partagent "l'aide prétendue" pour un résultat souvent médiocre. Regardez les résultats en Haîti 5 ans après ce terrible séisme: je vous demande où sont passés les milliards de dollars! Près de 80% dépensés en frais de fonctionnement!!!
Rappelez vous également en 2003 Kouchner, le fondateur de Médecins sans frontières qui a touché 25.000 euros pour rendre un rapport sur le travail forcé en Birmanie, qui conclut que celui-ci n'a pas été utilisé par la compagnie Total. Le travail forcé était d'ailleurs, selon l'ancien ministre, "une coutume ancienne, qui fut même légalisée par les Anglais en 1907"....
Mais c'est aussi lui qui avait affirmé que la plupart des associations et Ong travaillaient en liaison avec les services secrets...
Alors on est en droit de se demander au nom de quoi certaines sont présentes sur certains territoires? Sont-elles vraiment indépendantes et neutres?
Rappelez vous le scandale de l'Unicef en 1995: plus de 10 millions de dollars détournés...
Et je ne vais pas vous faire l'affront de vous rappeler la triste affaire de l'ARC...
Vous savez comment les Anglais nomme tout cette "mercantilisation" des Ong: Charity-Business...
Bien fraternellement, de Frère Tuck.

cincinnatus 24/05/2016 12:07

C'est là une bien rude critique de l'action des ONG et autres et je pense qu'il convient de modérer tout cela.
Pour avoir vécu 30 ans "au delà des mers" je témoigne de l'action positive de toutes les associations qui oeuvraient à rendre la vie moins difficile aux populations locales , ces associations il serait fastidieux de toutes les nommer et je pense en particulier au "grand Satan" américain, fort décrié et dont tous les "peace corps" n'étaient pas forcément membres de la CIA!
Les clubs services, Rotary, Lion's, etc....les multiples organisations confessionnelles ou laïques, civiles et mêmes militaires, toutes méritent d'être honorées pour ce qu'elles ont fait et continuent à faire, n'allons pas tirer à boulets rouges sur elles!
Est ce à dire que la critique faite à l'encontre du business de la fraternité est injustifié, bien sur que non, cette dérive existe et doit être combattue, mais nous sommes bien petits devant les intérets en jeu, qu'ils soient financiers ou ...idéologiques.

JFG 24/05/2016 17:30

Bonjour Cincinnatus
Merci à toi courageux Romain de saisir la plume. Bien entendu tu l'avais compris il n'est pas dans mon propos de critiquer les ONG humanitaires au moins elles, elles font ce qu'elles peuvent ! Et ceux qui en sont les bras souvent bénévoles sont à louer plus qu'a critiquer.
Je voulais mettre simplement l'accent sur certaines multinationales, qui après s'êtres exonérées de leurs impôts dans les paradis fiscaux s'intéressent au business humanitaire. Mon article parle de dérive, seulement de dérive mais comme toujours il faut être vigilant et savoir lancer les alertes.
JFG

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog