Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Le regard d'Annie Goetzinger

Le regard d'Annie Goetzinger

SOLIDARITÉ.

 

Juste un message de soutien à ceux qui sont dans le malheur et subissent les crues importantes ce ces derniers jours. C’est dans le malheur que l’on retrouve la solidarité enfouie au fond de nos cœurs. Loin de nos revendications partisanes, de notre égoïsme corporatiste, loin des polémiques ou des idéologies passagères qui deviennent dérisoires, et encore plus loin des casses organisées qui n’ont pour résultat  que d’exacerber les ressentiments des uns contre les autres et au final ne créeront que de l’amertume au mieux, et du désir de vengeance au pire.

 

Lu dans le quotidien « La Croix » sous la plume de Bruno Frappat  (1) :

 

« Ces cauchemars climatiques sont des occasions de rêver une société qui tiendrait debout par la force de sa volonté et le réflexe des habitants, par le carburant du Cœur, dont la pénurie ne se fait jamais sentir (…) une invitation au silence intérieur de chacun. (…) nous sommes sur terre rescapés qui espèrent qu’une main viendra à leur secours. En attendant considérer les autres non comme des ennemis  mais comme des sauveteurs potentiels. Protéger son Cœur des idées mauvaises, c’est protéger sa maison. »

 

JFG

 

(1) Journal La Croix du Samedi 4 juin 2016.  

Commenter cet article

JFG 07/06/2016 16:43

Bonjour mes Frères,

Je vois que vous êtes interrogatifs sur la "Solidarité" et par conséquence sur la Fraternité, votre réflexion est juste. Mais mon propos n'était pas de vanter les mérites d'une solidarité de façade, en effet loger les rescapés des crues dans des gymnases ce n'est pas digne de notre pays, quand aux assureurs qui clament partout qu'ils vont indemniser les victimes, qui sont avant d'êtres des victimes leurs clients qui ont payés leurs primes d'assurance, ils ne font que remplir leur rôle et rien de plus.
Je parlais dans mon article de l'énergie du coeur, c'est bien la que se situe la Solidarité et la Fraternité et elle existe, d'ailleurs souvent chez les plus modestes d'entre nous.
Il est juste également de constater que la solidarité sociale est un tonneau des danaïdes rempli par une fraction de plus en plus petite de la population. Néanmoins comme le dit justement le Frère Tuck et comme je l'ai écrit dans la première phrase de l'article je tenais a apporter mon soutien à ces victimes des récentes crues.
JFG

Frère Tuck 07/06/2016 12:17

Personnellement, la solidarité c'est un peu comme la fraternité: je m'en méfie un peu tant qu'il n'y a pas de réciprocité.... Ce sont des termes employés un peu à toutes les sauces et qui n'ont parfois plus de signification pour ceux qui en bénéficient: je préfère les terme "soutien" ou "aide".
Ainsi on peut soutenir des victimes dans le malheur et la détresse, des causes, ou des idées... ce qui n'implique pas de réciprocité, et ce qui démontre par la même occasion le manque de résultats évidents de la "solidarité sociale" en France. Elle ne marche qu'à sens unique, et il y en a jamais assez... Et celui qui donne (plus assez) devient coupable du malheur ou de la détresse des autres. C'est souvent l'Etat qui en fait les frais d'ailleurs...
A peine un malheur arrivé, et les réclamations, quand ce n'est pas des revendications, pleuvent déjà par le biais des médias qui s'empressent de chiffrer (sur quelles bases?) les dégâts. Tel dans un monde bassement matérialiste ou le montant de l'indemnité devient plus important que le "soutien moral" ou "l'action du coeur". Et comme le dit Claudius cette forme de solidarité disparaît bien sûr aussi vite qu'elle apparaît, car ce n'est pas avec une enveloppe que l'on peut résoudre les problèmes du monde...
Mais qu'attendre de mieux dans ce monde inhumain que nous bâtissons, dans ce monde où nous parquons les victimes d'inondations dans des gymnases, des hangars, alors que la "vraie solidarité" voudrait que l'on héberge provisoirement une famille chez soi, en tout premier lieu sa propre famille parfois... Alors difficile de parler "solidarité" quand la communauté disparaît. On peut se demander si ce n'en est pas la cause d'ailleurs...
Bien fraternellement, de Frère Tuck.

Claudius 07/06/2016 09:24

La solidarité mot merveilleux du soutien aux plus faibles à travers le monde quelles que soient les circonstances, hélas action vite oubliée car la vie reprend vite la route de tous les travers humains;La volonté d'être solidaire devrait susciter une prise de conscience rapide de tous les créateurs du progrès actuel, s'il apporte les moyens d'un mieux vivre pour certains, il plonge une multitude dans l'incertitude du lendemain, incertitude sur la maîtrise du dérèglement climatique provoqué par de nombreux apprentis sorciers, incapables d'en modérer les effets, mais champions de le fuite en avant. Les catastrophes naturelles, les guerres toujours présentes,les asoiffés du profit, les religions elles aussi incomprises génèrent trop souvent des conflits endémiques, comment privilégier une solidarité constructive pour l'avenir de l'humanité???? La sagesse devrait être le lucidité du futur, y sommes nous préparés????
Claudius

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog