Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
René Descartes

René Descartes

 

           PRESCRIPTION –X - : Il faut faire un peu d’exercice !

 

                            Exercices Spirituels – Voie Initiatique.

 

       Philosophie Antique et Franc-Maçonnerie Contemporaine

 

 

 PHILOSOPHES POST-ANTIQUES, HERITERS DE CETTE PHILOSOPHIE ANTIQUE. 

 

Précédemment Montaigne avec ses « Essais » a ouvert une réflexion sur le doute. Ce doute a été repris par René Descartes dans son « Discours de la Méthode.» Là encore nous pouvons faire un rapprochement entre la pensée Cartésienne et les Exercices Spirituels de la philosophie antique et in fine pour les Francs-Maçons leur quête initiatique active vers la connaissance de leur soi.

 

DESCARTES.

Il est à la recherche de la vérité et de la lumière grâce au bon sens et à la raison. Il se situe donc bien dans la lignée des antiques. Ainsi il affirme en parlant de la raison :

 

« Il faut en faire bon usage car ce n’est pas assez d’avoir l’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien. »

 

Il préconise de ne pas séparer la Theoria de la Praxis, le Maçon dans sa loge et en dehors de sa loge n’aspire pas à autre chose, les discours pseudo intellectuels ne peuvent suffire à la réalisation d’une vie meilleurs à la fois pour soi-même, mais en creux pour son utopie améliorer l’ensemble de l’humanité par l’exemple, donc activer concrétiser sa quête.

 

Le discours de la méthode  est un chemin de spiritualité, Descartes parle d’une longue chaîne de connaissances à acquérir degré après degré à l’instar du Rite Ecossais Ancien et Accepté in fine le cherchant par élévation progressive de sa conscience perçoit la lumière qui est en lui et sa place dans le cosmos. Parler de chaîne de connaissances, n’est sans rappeler la chaîne d’or de Thomas d’Aquin (catena aurea), ou encore la recherche de l’or originel, la tradition primordiale de René Guénon, comme un couronnement sacerdotal un relèvement du Maître, sans oublier la Chaîne d’Or d’Homère qui relie symboliquement les astres, mais surtout de ciel et la terre.

 

La démarche décrite par Descartes dans la première partie de son discours est semblable à celle du profane qui frappe à la porte du temple au midi de sa vie, à l’heure ou symboliquement les travaux commencent, Descartes l’exprime ainsi :

 

« C’est pourquoi sitôt que l’âge me permit de sortir de la sujétion de mes précepteurs, je quittai entièrement l’étude des lettres. En me résolvant à ne chercher plus d’autres sciences, que celle qui se pourrait trouver en moi-même, ou bien dans le grand livre du monde. »

 

Le profane après avoir pris conscience de l’insatisfaction et de l’incomplétude  du monde matériel, prend le chemin de son cœur pour chercher la voie du bonheur spirituel.

 

Pour ce faire met en place un processus dont le premier principe est je cite Descartes :

« De ne recevoir jamais aucune chose pour vraie, que je ne la connaisse évidemment (avec évidence et sans précipitation) être telle : c’est à dire, d’éviter soigneusement  la précipitation et la prévention ; et de ne comprendre rien de plus en mes jugements, que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n’eusse aucune occasion de le mettre en doute » (Discours deuxième partie).

 

Là apparaît la notion de doute et la volonté de jugement du Maçon qui doit vérifié par lui même toute chose, et rectifier grâce à l’Équerre si besoin.

C’est dans la quatrième partie de son discours que l’on trouve le célèbre :

 

« Je pense, donc je suis, était si ferme et si assurée, que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques n’étaient pas capables de l’ébranler, je jugeai que je pouvais la recevoir, sans scrupule, pour le premier principe de la philosophie que je cherchais.»

 

Descartes qui instaura le doute comme Exercice Spirituel, avec cette notion de double doute, d’abord doute en soi pour avancer sur le chemin du travail et de la connaissance, être en capacité de se remettre constamment sur l’ouvrage, de se reconstruire, de se régénérer. Douter des autres non pas par défiance ou méfiance, mais par exercice de compréhension, ne pas succomber à la facilité et se construire son soi. Le doute exige rigueur, engagement :

 

« ne pas prendre pour vraie toutes vérités humaines.... » Le doute est une porte vers la Vérité.

 

 Avec ses maximes simples, qui suscitent la réflexion Descartes se rapproche des Pensées de Marc Aurèle, mais aussi de notre méditation sur les symboles simples mis sous nos yeux, recherchant les idées voilées sous  ces symboles. Les règles de direction de l’esprit chez Descartes sont donc aussi des Exercices Spirituels.

 

A suivre …..Emmanuel Kant

 

JFG.

 

 

Conseils de Lecture : pour aller, plus avant dans vos réflexions –

« Les Exercices Spirituels » de Xavier Pavie Éditions Belles Lettres.

Pierre Hadot : Exercices Spirituels et Philosophie Antique.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog