Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE VOYAGE MAÇONNIQUE VERS LA BEAUTÉ

LE VOYAGE MAÇONNIQUE VERS LA BEAUTÉ

 

A quarante ans, j’avais l’impression d’avoir fait le tour de moi-même et de l’humanité, nourrit par l’actualité des désastres, l’indifférence aux catastrophes climatiques, les côtés les plus sombres de l’homme, j’étais au sommet de mon ignorance et de mon orgueil. Cloitré dans mes pensées négatives, j’avais l’impression qu’à chaque pas j’allais sauter sur une mine anti personnelle, renforçant mon individualisme. Ma vie était à l’arrêt, le soleil même avait l’apparence de la nuit.

 

Il me fallait retrouver une autre dimension, un sens à ma vie, à la vie. Le hasard d’une rencontre fût le départ d’un voyage  vers les autres, vers l’autre moi-même.

C’est mon parrain qui mit dans ma main la clé de la porte du temple, le passeport pour renouer avec une vie régénérée, une vie nouvelle avec la redécouverte du sacré. Je pouvais à nouveau contempler la beauté du monde dans le bleu des yeux de mes Frères.

 

Je pris un nouveau départ, je contemplais la beauté du monde et de mes Frères, j’étais passé à côté sans rien voir. Je regardais à nouveau l’arc en ciel en sortant des ténèbres de l’arche souterraine. La beauté, oui c’était là, la solution, regarder à nouveau la pluie cristalline celle qui brille au soleil, tombe sur le jardin qui reverdit, où s’épanouissent les fleurs de la joie au printemps, entendre le vent qui parle dans les arbres, aux feuilles dorées par l’automne. Croiser le regard heureux de l’homme qui se donne un dernier coup de peigne avant de rejoindre les autres, regarder la femme pressée qui donne à ses lèvres un trait de rouge étincelant.

 

Etre toujours en voyage vers les autres, pour mieux les aimer, les connaître et me connaître moi-même.

 

Françoise Spiekermeier nous a donné un livre magnifique d’images sur la beauté (Beauties). « Cette beauté qui sauvera le monde. » comme l’a dit Dostoïevski. La photographe reporter de guerre écrit :

 

« J’étais convaincue d’avancer dans la bonne voie, la beauté était véritablement en train de me sauver ! » C’était pour elle une voie de salut aux horreurs de la guerre au quotidien.

 

« Le voyage, rien de tel que le voyage pour renouer avec la conscience d’une dimension sacrée à laquelle n’échappe pas le corps humain. C’est dans la confrontation à l’autre, dans la découverte de l’autre, de l’étrange que naît la conscience de soi en même temps que la relativité de chaque expérience, tout en permettant d’entrevoir des points communs assurant une unicité dans l’humanité et, éventuellement, le sentiment d’appartenance au grand tout de la création. »

 

L’initiation maçonnique est une succession de voyages, de chemins découverts qui mènent vers les autres et vers soi.

 

JF.

 

A lire, A voir, A contempler le livre de photos de Françoise Spiekermeier : BEAUTIES aux Éditions La Martinière.   

LE VOYAGE MAÇONNIQUE VERS LA BEAUTÉ

A PROPOS DE SON LIVRE BEAUTIES
 

"Mettre de l'énergie positive en moi"
De 2008 à 2014, changement de rythme. Elle est photographe pour la fondation Mo Ibrahim à Londres. Elle obtient aussi un master II en Ethnologie à la Sorbonne, en 2010. Cette année-là, elle passe de nouveau derrière la caméra, en qualité de«reporter, exploratrice et scénariste» pour Les nouveaux explorateurs (Canal+).« Mon travail de portraits, BeautieS, débuté en Éthiopie, qui a donné lieu à une expo à la BNF en 2009, avait intéressé Canal+ qui m’a sollicitée et grâce à qui j’ai pu poursuivre mon projet, en parallèle des sept films documentaires réalisés pour la chaîne.» Elle équilibre: « C’est pour mettre de l’énergie positive en moi que je me suis intéressée aux rituels de beauté dans le monde». 

Voilà. Elle mènera dorénavant «de front, des reportages de guerre, des sujets graves et douloureux pour la télévision, la presse», et, en compensation, cultivera «encore ce sillon de la beauté: je continuerai de vivre des émotions esthétiques dont j’ai besoin pour me ressourcer». La pierre philosophale ?

Commenter cet article

Angelilie 02/09/2017 02:00

un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog