Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
JESUS ET LES FRANCS-MACONS
JESUS ET LES FRANCS-MACONS

 

L’hebdomadaire l’Express du 20 décembre en première de couverture : « Jésus vu par…. Les francs-maçons » entre autres. C’est Roger Dachez historien de la Franc-Maçonnerie et président de l’institut maçonnique de France, qui rédige un article sous le titre : « Jésus un modèle pour les Francs-Mac’ ? »

 

Roger Dachez explique en préambule que la grande majorité des Francs-Maçons en France, et dans le monde sont des croyants, par forcément en une religion ou un Dieu révélé, mais en un principe nommé Grand Architecte de l’Univers, et ce contrairement à ce que pense la plupart « des profanes ».

 

Les rituels maçonniques sont fortement imprégnés de légendes et récits qui font références à la construction, mais aussi à la Bible et aux religions juive et Chrétienne, l’alchimie viendra même « corriger » certains rituels considérer comme trop proches des religions. La Franc-Maçonnerie s’intéresse au caractère ésotérique des religions, et aux valeurs de celles-ci elle n’accepte aucune limite, donc aucun dogme, elle n’est pas contradictoire avec la foi religieuse qui est un cheminement parallèle et en aucun cas incompatible avec l’initiation maçonnique.

 

C’est ainsi que les Francs-Maçons considère Jésus comme un initié, et se reconnaissent dans les valeurs qu’il a prônées il sont proches des premiers chrétiens et des gnostiques. Jésus, comme Hiram personnage central du grade de Maître Maçon ira jusqu’au sacrifice pour défendre les valeurs de justice.

Parler de Jésus en Loge n’est donc pas parler de religion, mais de ce que symboliquement Jésus incarne. C’est pour les Francs-Maçons un exercice spirituel, une pratique des vertus, un combat contre les vices. C’est oser l’amour contre la haine.

 

L’enseignement de Jésus prophète et initié, est un  enseignement d’amour il est rappeler par Paul dans sa première lettre aux Corinthiens, on y trouve bien des similitudes avec l’initiation maçonnique, c’est presque un rituel maçonnique : bien sûr il y a la charité, l’amour fraternel, l’agapaé, puis l’acte de sacrifice nécessaire, régénérateur, par le feu spirituel, le détachement des biens matériels, le combat contre l’ego, les limites de la science qui se heurtent aux portes des mystères de la vie, le langage de l’enfant qui ne sait ni lire, ni écrire qui balbutie, la recherche du perfectionnement individuel par la connaissance de soi à travers le miroir, pour aller vers les autres.

 

Le Franc-Maçon initié apprend à faire le vide en lui, il sait se dégager des apparences trompeuses, des préjugés, des dogmes imposés, il apprend à connaître ses passions et les maîtriser. Ainsi il se met dans un état où il est apte a recevoir, le message d’amour de Jésus en tirer bonheur et profit il reçoit en lui l’or spirituel et aspire à le faire rayonner autour de lui pour que la Lumière chasse les ténèbres du monde.

 

JF.

 

A lire L’Express du 20 au 16 décembre N°3468 «  Jésus vu par Les Juifs, les Musulmans, les Athées, les Francs-Maçons. »

JESUS ET LES FRANCS-MACONS

13 Première Epitre aux Corinthiens.
 

1

Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne ou une cymbale qui retentit.

2

Quand j'aurais le don de prophétie, que je connaîtrais tous les mystères, et que je posséderais toute science; quand j'aurais même toute la foi, jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien.

3

Quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n'ai pas la charité, tout cela ne me sert de rien

4

La charité est patiente, elle est bonne; la charité n'est pas envieuse, la charité n'est point inconsidérée, elle ne s'enfle point d'orgueil;

5

elle ne fait rien d'inconvenant, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne tient pas compte du mal;

6

elle ne prend pas plaisir à l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité;

7

elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout.

8

La charité ne passera jamais. S'agit-il des prophéties, elles prendront fin; des langues, elles cesseront; de la science, elle aura son terme.

9

Car nous ne connaissons qu'en partie, et nous ne prophétisons qu'en partie;

10

or, quand sera venu ce qui est parfait, ce qui est partiel prendra fin.

11

Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai laissé là ce qui était de l'enfant.

12

Maintenant nous voyons dans un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme je suis connu.

13

Maintenant ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, la charité; mais la plus grande des trois c'est la charité.

JESUS ET LES FRANCS-MACONS
Commenter cet article

Luc 29/04/2018 12:52

Ok, quel outrage à dieu et jesus que d’assimiler La franc-maçonnerie au seigneur... faut il encore connaître jesus et la saint bible. Quel malheur sur le monde...

JF 29/04/2018 19:22

Mon Luc il ne s'agit pas d'assimiler la franc-maçonnerie à Jésus. Mais de reconnaître que la franc-maçonnerie de tradition a puisé ses sources dans l'ancien et le nouveau testament. Ce n'est pas une religion, mais elle reconnaît les grands initiés dont Jésus fait partie.
JF

JF 22/12/2017 15:46

Un commentaire de CINCINNATUS



Article de circonstances en cette veille de Noël où çà et là des "laïcards intégristes" combattent les crèches dans l'espace public mais y tolèrent des manifestations « fort peu catholiques » qui ne relèvent pas exactement, c’est le moins que l’on puisse dire, de notre tradition, quand bien même ces manifestations sont elles respectables.
Quant à reconnaître que "Les rituels maçonniques sont fortement imprégnés de légendes et récits qui font références à la construction, mais aussi à la Bible et aux religions juive et Chrétienne", comment pourrait-on le nier ou même feindre seulement de l'ignorer? Ce n'est quand même pas un scoop et le terme « mais aussi » me parait un peu mal venu tellement la chose me semble évidente! Qu'on le veuille ou non, la Maçonnerie, du moins celle qui se veut "régulière", c’est-à-dire «la Maçonnerie originelle » est bel et bien "judaïque et christique", c’est ainsi, on ne refait pas l’histoire !
Que des obédiences, dîtes « libérales » aillent contester cette affirmation, c’est leur droit, mais qu’elles n’aillent pas se fâcher pour autant, si elles adoptent les valeurs de la Maçonnerie "traditionnelle" elles méritent tout notre respect et leurs membres toute notre affection. Certes elles oeuvrent sur un registre qui n’est pas le nôtre, mais partagent le même idéal de fraternité que nous.
A ce sujet posons nous la question : sommes nous toujours fidèles , nous-mêmes, à cet idéal ?

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog