Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
MARCHER TOUT SEUL

 

MARCHER TOUT SEUL

 

 

Chemin faisant, bien sûr, la marche fait réflexion, sur elle-même.

A mi-chemin, elle se recueille et tire les leçons. Elle fait halte, non pas seulement ici ou là, mais en elle-même. Elle approfondit ses racines, elle fait le clair sur sa destination et, jusque dans son parti pris de solitude, elle partage volontiers au tout-venant ses fruits.

 

Pourquoi s’en va t’on à pied ? Pour faire alliance. Car les hommes de l’alliance sont tous des piétons et des nomades. (…)

 

L’alliance ne se conclut, ne se célèbre que pas à pas. Force est en effet d’aller pas à pas pour que, chemin faisant, les parties contractantes fassent connaissance mutuelle et s’arrangent, presque sans mot dire. (…)

 

La même terre que j’aborde est celle de la Genèse et celle de l’Exode. Elle exerce une attraction d’autant plus puissante de Terre promise qu’elle se présente dans une espèce de nudité d’origine. « Inanis et vacua », vide et vague, vaine pâture des yeux, des bêtes et des nuages. La nudité est l’appareil ordinaire de l’amour. L’amour a toujours en quelque nudité son prétexte et son principe. Celui de la terre aussi.

 

Extrait de : Cantique de l’infinistère » de François Cassingena-Trévedy Editions Desclée de Brouwer collection Arpenter le Sacré.

 

Note Editeur :

 

Présentation

La personnalité si singulière de l'Auvergne fait d'elle un monde à part depuis des siècles. Avec des paysages parmi les plus beaux de France, elle est habitée par un peuple fier et riche de vie intérieure qui préserve un contact intime avec la terre et les animaux. À l'automne 2015, François Cassingena-Trévedy a arpenté en solitaire les chemins de randonnée du massif sauvage du Cézallier. Il nous livre ici le récit de sa marche. Le vent, la neige et le froid sont vaincus par l'enchantement au contact d'une nature devenue une compagne aimée. Lors des étapes en des gîtes, il cherche à rencontrer les rares habitants de la région. Accueilli dans leur vie familiale, il trace d'eux, paysans ou aventuriers, des portraits truculents d'où se dégage un humour généreux.  

De courtes citations liées aux événements vécus accompagnent son itinérance et, parfois, d'une langue lyrique, il s'élance en des éloges inspirés sur la marche, les pieds ou le sacré, qui prend alors une dimension inattendue. À travers la sensibilité de l'auteur, l'Auvergne apparaît sous un jour nouveau et le lecteur ne saurait résister à l'envie de découvrir volcans, forêts ou pâturages décrits avec un enthousiasme communicatif.Moine bénédictin en l'abbaye de Ligugé près de Poitiers, François Cassingena-Trévedy est également un écrivain exceptionnel et un vaillant marcheur
.

 

 

 

Marcher en tenant la main de mon frère, dans l’obscurité, ni nu, ni vêtu, à la recherche de moi-même, de la minuscule lumière qui brille au fond de moi. Sans oripeaux, sans artifices, simplement, vide de tout et rempli d’espérance.

 

JF.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog