Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE SYMBOLISME POUR ÊTRE BIEN

LE SYMBOLISME POUR ÊTRE BIEN

 

Selon la formule si vous avez tout essayé pourquoi pas le symbolisme ! Après l’obscurantisme qui récupéra la philosophie antique, du miracle grec, le scientisme, le positivisme. Les multiples expériences poétiques dont le surréalisme qui succéda au symbolisme, ce dernier qui était la méthode de toutes les sociétés traditionnelles, primitives effectua un retour dans l’initiation occidentale seule encore en vigueur la franc-maçonnerie de tradition.

 

Les symboles sont pour le franc-maçon un moyen d’accès à la connaissance, ils sont libérateurs de l’emprise de la technologie, du tout numérique, de la pensée unique, normalisée, mondialisée, asservie à la machine et ses constructeurs. Le symbolisme apparaît comme le fil d’Ariane pour sortir du labyrinthe, de la prison de l’esprit où nous enferment  les excès du numérique, le symbolisme élargi notre horizon, suscite et développe notre pensée individuelle.

Alors que le symbolisme apparaissait comme une culture exotique pratiquée par quelques illuminés, il ouvre la voie à une autonomie de la pensée, dans un monde où les contraintes sont de plus en plus présentes, où le langage est convenu. Il est impressionnant de constater par exemple le peu de vocabulaire connu par les jeunes gens, dans une société des SMS où l’on n’écrit plus, les moins utilisés sont de moins en moins nombreux, alors que nommer c’est aussi connaître.

 

La simplification du langage, des images, l’uniformisation menace notre liberté de penser. Cela atteint même notre système politique, la démocratie semble à bout de souffle, elle se résume à quelques séquences électorales restreintes dans le temps, en dehors desquelles la voix du peuple n’est pas entendue, l’expression des différences rejetée, les particularités non tolérées, 24% des votants, c’est à dire 12% des électeurs imposent leurs points de vue à 100% des électeurs. Ce qui génère un désintérêt pour la chose publique, et provoque une abstention massive en hausse continue et la montée inéluctable des extrêmes, c’est en quelque sorte vote et tais-toi ! Les citoyens aspirent à reconquérir la sphère publique au travers des associations déconnectées, indépendantes des partis politiques.

Les espaces de réflexion, d’écoute sont rares, les philosophes inaudibles.

 

La méthode symbolique traditionnelle pratiquée dans leurs temples par les francs-maçons peut devenir un levier pour une pensée libre et fraternelle.

 

Mircea Eliade dans son avant-propos de son livre « Images et Symboles » paru en 1952 écrivait :

 

L’ethnologue de nos jours a saisi, en même temps que l’importance du symbolisme pour la pensée archaïque, sa cohérence intrinsèque, sa validité, son audace spéculative, sa noblesse.(…) On est en train de comprendre aujourd’hui une chose que le XIXème siècle ne pouvait même pas pressentir : que le symbole, le mythe, l’image  appartiennent à la substance de la vie spirituelle, qu’on peut les camoufler, les mutiler, les dégrader, mais qu’on ne les extirpera jamais. (…) C’est ainsi que le mythe du Paradis Terrestre a survécu jusqu’à nos jours sous la forme adaptée du paradis océanien.

 

Plus loin toujours dans son avant-propos il évoque dans un paragraphe sur le Symbolisme et psychanalyse la pensée symbolique.

 

La pensée symbolique n’est pas du domaine exclusif de l’enfant, du poète ou du déséquilibré : elle est consubstantielle à l’être humain : elle précède le langage et la raison discursive. Le symbole révèle certains aspects de la réalité - les plus profonds -  qui défient tout autre moyen de connaissance. Les images, les symboles, les mythes, ne sont pas des créations irresponsables de la psyché ; ils répondent à une nécessité et remplissent une fonction : mettre à nu les plus secrètes modalités de l’être. Par suite, leur étude nous permet de mieux connaître l’homme, l’homme tout court, celui qui n’a pas encore composé avec les conditions de l’histoire.  

 

L’on comprend dès lors l’intérêt du symbolisme pratiqué dans les loges maçonniques, qui apparaît comme désuet, inutile, voir par certains aspects risible au yeux des profanes prend une toute autre dimension pour le postulant à l’initiation maçonnique.

Le symbolisme pratiqué en franc-maçonnerie, est une magnifique méthode d’exploration, vers la découverte de l’homme intérieur, mystérieux, pur, véritable, une magnifique chasse au trésor, qui permet de mettre au jour, les pierres précieuses enfouies au plus profond de l’homme, oubliées mais pas perdues, qui ne demandent qu’à être taillées, polies à nouveau, sans cesse pour êtres remises en Lumière dans l’édifice.

 

Le symbolisme permet la découverte du monde spirituel infiniment plus riche que le monde historique clos.

 

C’est ainsi, que la franc-maçonnerie proclame n’imposer aucune limite à l’esprit humain, dans une fraternelle tolérance, pour les hommes libres et de bonnes mœurs, épris du désir de sagesse, de beauté et d’amour.

 

Le franc-maçon apprend à s’abandonner aux symboles, un peu comme les poètes surréalistes qui pensaient qu’en tout homme il y a un poète qui peut se révéler à condition de savoir s’abandonner à l’écriture automatique.

Notre inconscient est plus poétique, plus philosophique, plus mythique que notre vie consciente. La franc-maçonnerie n’est donc pas une accumulation de savoirs, un intellectualisme de salon, ses savoirs superficiels ne sont que des écorces qui cachent le fruit. Nul n’est besoin de connaître les grands mythes pour les vivre.

 

La franc-maçonnerie par la découverte de la puissance évocatrice des symboles, permet de mettre en lumière l’intelligence du cœur.

 

JF.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog