Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
L'Alsace Quotidien La Franc-Maçonnerie lève le voile.
L'Alsace Quotidien La Franc-Maçonnerie lève le voile.

L'Alsace Quotidien La Franc-Maçonnerie lève le voile.

PORTES OUVERTES A MULHOUSE

Le quotidien l’Alsace le 16 octobre titre « La Franc-Maçonnerie lève le
voile » à l’occasion d’une conférence d’un ancien Grand Maître de la Grande Loge de France, les journalistes ont été invités à une visite au temple. L’article bien construit révèle la Franc-Maçonnerie en général pour les profanes. L’histoire du temple est également évoquée, au travers des deux siècles de la Maçonnerie à Mulhouse occasion de démontrer l’ancrage de l’institution dans cette ville, avec les influences de la Maçonnerie Allemande, démontrant ainsi que la Franc-Maçonnerie est bien un centre d’union partagé entre les Frères et les hommes de bonne volonté. Plus 550 Frères, partagent ce temple pour leurs travaux, démontrant ainsi leur entente bienveillante par delà leurs différences obédientielles.
Hélas le paragraphe grisé de l’article vient ternir le tableau, les journalistes ont rapportés c’est leur travail les déclarations de cet ancien Grand Maître sur le net, ravivant la guerre des obédiences et la course aux effectifs, parfois sous couvert de jeunisme, l’hégémonie présumée de certaines obédiences etc.. Propos qui n’ont rien à voir avec la Tolérance Fraternelle. Force est de constater que la véritable Maçonnerie se trouve dans les travaux de Loge avec la discrétion de rigueur et qu’une fois de plus les ‘trompettes de la renommée sont bien mal embouchées ‘. Ces déclarations sont contre la nature même de la Franc-Maçonnerie, heureusement la joie et l’harmonie règne dans les Temples de province ou se fréquentent des Maçons libres et de bonnes mœurs les Maçons de Mulhouse en témoignent, dans l’intérêt de leur Loge respective en particulier et de la Franc- Maçonnerie en général.
JFG

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Le fond de l’orchestre représente un massif rocheux. Entrent Pouvoir et Force conduisant Prométhée. Héphaïstos (ancêtre de Vulcain, de Tubalcaïn, d’Hiram, et de Caïn) suit en boitant. Il porte les outils de forgeron.

Le fond de l’orchestre représente un massif rocheux. Entrent Pouvoir et Force conduisant Prométhée. Héphaïstos (ancêtre de Vulcain, de Tubalcaïn, d’Hiram, et de Caïn) suit en boitant. Il porte les outils de forgeron.

Préface.

C’est avec plaisir que j’accueille le Frère « Cincinnatus » sur le Blog, il ne s’est donc pas retiré définitivement sur ses terres (allusion historique), ou tout du moins il continue à labourer, pour améliorer les terres incultes ou en jachères. Sa transgression est une sotériologie pour nous Francs-Maçons installés dans les moelleux fauteuils de la suffisance. Ses origines Maçonniques Africaines, le porte à secouer le cocotier. Espérons qu’il en tombe des fruits, comme autant de grenades répandues dans le paysage maçonnique souvent convenu. Ses fruits ne sont pas ceux de l’amertume, mais de la conviction et de l’espérance. Je connais le Frère Cincinnatus comme d’autres de mes Frères, il est un Maçon actif, véritable constructeur au sens moral et physique, nous avons travaillés ensemble sur le chantier, je peux témoigner de son engagement, de sa franchise, de sa bienveillance, bienveillance qu’il n’a pas toujours reçue en retour ; même si l’on ne donne pas pour recevoir, mais pour donner. Cincinnatus nous donne quelques lignes qui j’espère vous feront réagir. Il attend vos commentaires, armé de son canon Maçonnique, chargé de poudre blanche !!

JFG

UN BON ( ?) SUJET DE RÉFLEXION.

Le 5 septembre dernier, notre frère JF nous informait « qu’un bon sujet de réflexion lui était soumis », à savoir : « la Franc Maçonnerie est- elle un centre d’union ou de division »

Pour m’être posé moi-même cette question, et bien que s’agissant de la FM je sois quelque peu retiré sur l’Aventin, je donnerai quand même mon avis sur le sujet; donc je m’en vais descendre de ma colline et entrer de plein pied dans le débat…s’il a lieu ! Disons que je poserai la première pierre de ce travail d’architecture et je le ferai en espérant que nombreux seront ceux qui auront la volonté d’exposer eux aussi leur façon de voir les choses, cela quand bien même serait- elle à l’opposé de la mienne.

Il nous faut donc, en toute impartialité, sans idée préconçue, et si possible sans se fâcher, répondre à la question que l’on peut formuler ainsi:

« La Maçonnerie vise t’elle effectivement à rassembler ce qui est épars, ou bien ne s’agit- il là que d’une douce illusion, sinon d’un abus, voire d’une mystification ! »

Il est probable que certains frères, engoncés dans leurs pseudo certitudes, à moins qu’ils ne jouent à l’autruche ou craignent de perdre les avantages d’une situation dans laquelle ils trouvent agrément, honneurs et confort, jugeront pour le moins déplacé sinon provocant le seul fait d’émettre un tel postulat !

Oser, pas même soutenir, mais seulement s’interroger sur l’hypothèse selon laquelle la FM ne serait « pas tout à fait » ce qu’elle prétend être et qu’elle pourrait même être son ….. contraire, sera considéré comme relevant du blasphème! Nos bienpensants, tout comme en politique dès l’instant où l’on prononce un mot tabou, (voir l’actualité récente !) traiteront d’iconoclastes, de fossoyeurs du Temple, de mauvais frères, etc…tous ceux qui oseront formuler une telle hypothèse !

Tant pis, je les invite à regarder les choses d’une façon impartiale, à conserver leur sang- froid pour juguler leur éventuelle colère et à faire preuve d’humour afin de raison garder !

Je leur suggère également de se rejouer la scène du miroir, ils recevront, peut-être, et pour la seconde fois,… la lumière !

Quels sont donc les faits, objectifs, qui peuvent conduire ceux qui croyaient, et j’en étais, que la FM était un centre d’union entre les hommes, à s’interroger maintenant sur la pérennité de cette affirmation.

Il est certain que les évènements qui ont affecté la Maçonnerie depuis sa naissance et en particulier ceux qui ont failli conduire la GLNF à sa perte ces dernières années, attestent de la toute relativité de cette union. Toutes les obédiences ont connu nombre de « fâcheries », ne pas l’admettre et feindre de croire que la malheureuse GLNF possèderait, elle, le monopole dans ce domaine serait malhonnête. Donc, la cause est entendue, à priori l’harmonie ne règne pas nécessairement dans nos étranges fraternités et si l’impertinent Rabelais était encore de ce monde peut être aurait il écrit un nouveau chapitre des guerres picrocholines !

Au vu de ces vicissitudes, il sera dit par ceux qui se refusent à voir plus loin que le bout de leur nez, que la cause de ces affrontements réside tout simplement dans l’égo de certains, dans l’addiction évidente qu’ils manifestent à l’égard du pouvoir, et dans le désir forcené qui les habite de préserver leurs intérêts du moment.

Tout ceci n’est pas faux, mais les causes de divisions résident elles uniquement dans les attitudes profanes qui viennent d’être citées, peut- être pas, et s’il serait exagéré de dire qu’elles ne sont que l’arbre qui cache la forêt, essayons donc de voir si à l’intérieur même de notre « prétendue fraternité » ne se trouveraient pas des germes de discordes.

Tout en souhaitant rester prudent, je mettrai quelque peu en accusation :

  • La multiplicité des obédiences
  • La diversité des rites
  • Le manque de sobriété des décors
  • L’immodestie des titres
  • La vanité des hauts grades
  • Etc…..je vous laisse la parole!

Tous ces facteurs, à mes yeux tout au moins, ne sont pas innocents dans la manifestation de forces centrifuges au sein de l’Ordre, forces qui minent sa cohésion, nuisent à la fraternité, déçoivent les ingénus qui étaient venus y chercher une certaine sérénité !

La multiplicité des obédiences :

Cette pluralité des associations qui prétendent relever de l’Art Royal démontre tout simplement que les gens n’ont pas la même vision de ce que doit être la Franc Maçonnerie; chacun est persuadé détenir la seule vérité en la matière et ne regarde qu’avec dédain sinon arrogance les frères qui ne relèvent pas de leur propre chapelle, frères forcément égarés !

Le nombre élevé des « Grandes Loges » n’est d’ailleurs pas sans poser problèmes…même aux profanes tentés de nous rejoindre car parmi les obédiences, régulières ou pas, reconnues ou non, traditionnelles ou libérales, masculines, féminines, mixtes, gays bientôt si ce n’est déjà le cas (?), ils se demandent laquelle correspond à la VRAIE Maçonnerie,…si tant est qu’elle existe !

D’aimables discoureurs experts en contorsions intellectuelles expliqueront doctement sans doute que nous sommes tous frères, quelle que soit notre Maison d’appartenance, admettons, mais je soupçonne cette belle fraternité d’être purement médiatique et du type, je t’aime, moi non plus, cela en dépit de manifestations bisounours plus ou moins savamment orchestrées.

Ne parlons pas des micro formations folkloriques, éphémères pour la plupart, qui éclosent çà et là, et qui ne font que traduire la vanité de quelques «druides auto proclamés» en mal d’audience et de reconnaissance.

Pour ma part je ne pense pas que cette pléthore d’organisations réputées maçonniques puisse contribuer à un rassemblement des Fils de la Lumière!

La diversité des rites :

S’il est loisible d’honorer le GADLU chez les Chrétiens selon les rites catholique, évangélique, anglican, orthodoxe, copte, byzantin, etc…et chez les Musulmans selon la tradition Sunnite ou Chiite, et pour cette dernière à la façon des Alaouites, des Ismaéliens, des Druzes, etc…il n’est pas certain que la diversité de ces « rites » soit un gage d’union entre les fidèles d’une même religion et pour cause !

Rappelons- nous la Saint Barthélémy, le sac de Constantinople, massacres menés par des Chrétiens contre d’autres Chrétiens, observons ce qui se passe depuis des lustres entre les Musulmans qui ne semblent avoir de cesse de s’égorger, nous serons établis sur la réalité des choses !

Certes nos querelles de clochers sont plutôt du niveau de la taquinerie que de l’homicide, et il est probable que les «REAA» n’envisagent pas plus d’occire les « Emulation » que ces derniers ne souhaitent exterminer les RER, lesquels n’ont sans doute aucune ambition de transformer en chair à pâté les frères du RF !

Mais quand même, il n’est qu’à tendre l’oreille pour entendre fréquemment des choses peu aimables à l’endroit des rites et l’attachement naturel que l’on peut éprouver pour le sien se fait souvent au détriment du respect que l’on devrait avoir pour tous les autres, régulièrement raillés, moqués, sinon ridiculisés.

Le «par cœur» des uns les fera passer pour des perroquet savants, les lectures ânonnées des autres démontreront la méconnaissance qu’ils ont des textes, la non présentation de planches attestera de l’incapacité lamentable à mettre deux mots l’un derrière l’autre, le nombre excessif de travaux d’architecture ne traduira que le désir de se faire valoir , le couvre-chef ou pas, la façon de déambuler, les ouzés ou les batteries, les « santés » ou leur absence , etc….tout ceci conduit à des remarques désagréables chez les intégristes du rite et ne plaide guère pour l’harmonie de la Maçonnerie.

Le manque de sobriété des décors

Quel est le « frère basique » qui ne s’est pas trouvé quelque peu médusé quand, assistant pour la première fois à une tenue de grande Loge, il découvre la richesse quelque peu choquante des décors dont sont affublés les participants, en particulier ceux qui qui siègent à l’Orient, j’allais dire à l’Olympe, et qui les font ressembler sinon à des dieux, du moins à des maréchaux soviétiques ou à des collectionneurs de pin’s !

Tabliers, sautoirs, cordons, manchettes, bijoux, etc… plus somptueux et rutilants les uns que les autres, est- ce bien utile à la « transmission de nos secrets » et à l’édification de notre « temple intérieur » ?

Se pose alors la question suivante, pourquoi avoir déposé ses outils à la porte du temple si c’est pour en créer d’autres en y pénétrant ? Aurait- on oublié la symbolique du « niveau » ?

Par ailleurs tout cela a un prix, a-t-on songé aux sentiments qui animent les frères connaissant des fins de mois difficiles devant ce luxe dans l’accoutrement, et que dire du montant des agapes lors de certaines grands messes, montant qui provoque la fuite éperdue de nombre de frères peu argentés qui ne peuvent que se sentir humiliés parce que économiquement …exclus !

N’est- on pas conscient de ce que la fraternité, la vraie s’entend, n’a que faire de tous ces oripeaux et de cet étalage de fric qui, par leur excès, nuisent au sentiment d’égalité que devraient partager tous les « Enfants de la Veuve ».

L’immodestie des titres

La course aux « tabliers bleus » et aux titres qui les accompagnent est à l’origine des nombreuses rivalités et jalousies que l’on ressent parfois au sein des loges! Afin de bénéficier de ces épithètes pompeuses, nombre de frères sont devenus des courtisans, ils ont vite oublié les beaux préceptes qu’ils s’étaient engagés à honorer, notamment la modestie !

Soucieux d’être précédés en toute circonstance par l’évocation de leurs fonctions et qualités, exigeants quant au protocole, ombrageux pour ce qui est du respect dû à leur rang, ils plastronnent devant la plèbe sagement ordonnée sur les colonnes …à l’étage inférieur.

Celle-ci ne peut s’empêcher de s’interroger sur la nécessité de ces appellations ronflantes et quelque peu ridicules, certes une hiérarchie est sans doute nécessaire dans un Ordre, mais doit-elle s’encombrer de tous ces titres et appellations qui manquent quand même de simplicité, la question reste posée !

Tout ceci respire l’orgueil, le désir de paraître et ne me semble guère favorable à la fusion des cœurs et des consciences

La vanité des Hauts Grades

Si j’ai eu l’honneur de tenir le maillet d’une loge relevant du REAA, (entre autres !) je dois préciser que je suis Emulation d’origine et que, de ce fait, je ne connais pas grand-chose aux degrés dits supérieurs, …ce que les beaux esprits ne manqueront pas de confirmer en ajoutant qu’en plus je n’ai sans doute rien compris à la chose!

« Degrés supérieurs, Hauts- grades », ce genre de qualificatifs risque de mettre les frères mal à l’aise, du moins ceux qui ne relèvent pas de ce prétendu aéropage et qui n’apprécient pas forcément le fait d’appartenir, eux, aux degrés nécessairement… inférieurs !

Je me suis bien évidemment documenté sur le sujet, j’ai appris que si ces fameux «hauts- grades » avaient leurs partisans ils avaient également de farouches adversaires, notamment chez certains « Maçons historiques ».

Que l’on aille au-delà de la légende d’Hiram, que l’on invente d’autres jeux de rôle dont on feint d’espérer qu’ils contribueront à l’élévation morale des frères, pourquoi pas, le problème n’est pas là et je conçois fort bien que l’on puisse aller « plus loin » dans le symbolisme que ce que nous offre le troisième grade !

Non, le problème réside dans la prétention, la suffisance, sinon un certain mépris, exprimés par nombre d’affidés des hauts grades à l’égard des demeurés des loges bleues !

Que n’ai-je entendu !

Par exemple :

  • qu’on rencontrait dans ces ateliers des « gens intelligents », ce qui laisse à penser que les FF des trois premiers degrés au point de vue « neuronal » sont sans doute un peu… limites
  • que le niveau y était « quand même bien supérieur » à ce qu’il est dans les loges bleues, là aussi l’allusion à la nullité des FF n’ayant pas dépassé le 3ème est affligeante et regrettable,
  • que j’avais les « capacités intellectuelles » (merci !) qu’il fallait pour accéder à cette élite auto proclamée, ce qui sous-entend que tous ces admirateurs de leur nombril les avaient également bien sûr !
  • etc… !

Il m’a été donné en outre d’assister à des joutes fort peu fraternelles, et ce en loge bleue, entre des gens qui relevaient du « vulgum pécus » et d’autres qui se targuaient d’être du 18ème et qui donc, à ce titre, ne pouvaient qu’avoir raison sur tout sujet et le faisaient savoir sans beaucoup de pudeur!

De même que dire des propos acerbes tenus par Durand envers Dupont, quand le second est passé au 14ème alors que le premier végète toujours au 9ème ! Normal, « sa planche était tellement minable » !

Rivalités, jalousies, arrogance, fatuité, semblent être bien présentes au sein de ce type d’assemblées dont l’origine et la finalité ne m’ont pas donné l’impression qu’elle pouvait être propice à cette fraternité que nous recherchons tous.

Etc… !

Je laisse à ceux qui seraient intéressés par le sujet, s’il y en a ( ?), le soin de disserter sur d’autres thèmes.

Il en est qui me tiennent plus particulièrement à cœur, celui du GADLU par exemple dont je ne sais toujours pas comment il faut l’appréhender, de même, s’agissant de l’expression « de bonnes mœurs » qui me dira exactement ce qu’elle signifie, enfin cette invention profane des fraternelles ne mérite t-elle pas qu’on s’y arrête ?

Je pense que nombreux sont les Frères qui comme moi s’interrogent, tout cela n’est pas très clair, la règle du jeu, si j’ose dire, se doit d’être précisée!

Conclusion

Après cette étude critique de l’institution qui personnellement m’avait séduit, faut- il condamner la Maçonnerie et la considérer comme une organisation hypocrite et perverse, quand elle affirme vouloir « rassembler ce qui est épars », certainement pas !

En effet il en est de la Maçonnerie comme il en est de nombres d’idées généreuses qui ont pu fleurir çà et là, ce n’est pas l’idée qui est en cause mais ceux qui la dénaturent, l’utilisent, l’instrumentalisent, disons la trahissent !

L’Art Royal, hélas, n’échappe pas à ce triste sort et m’entendre dire comme cela s’est produit maintes fois que « les hommes restent les hommes », qu’il convient d’être indulgent, de faire la part des choses, etc…ne me convient pas, si j’avais rallié l’Ordre c’était précisément parce que je croyais que NOUS étions différents !

Alors que faire pour remédier à cette situation ?

Je pense qu’il convient de procéder comme cela se fait dans la recherche scientifique quand tout semble aller de travers, quand les résultats donnent l’impression de se contredire, quand l’angoisse et le doute s’imposent à nos semi certitudes, il faut REVENIR AUX FONDAMENTAUX !

S’agissant de la Maçonnerie il convient de la débarrasser de toute la gangue des innovations ou supposées telles qui sont venues saper les bases sur lesquelles elle était fondée.

Il appartient donc à l’ensemble des frères d’imposer un retour aux traditions de la Franc Maçonnerie, celle du 18ème siècle s’entend, à savoir :

  • l’affirmation non ambigüe de la croyance au GADLU,
  • l’obéissance aux land marks
  • la soumission sans réserve à la règle en douze points,
  • la pratique des devoirs liés à la qualité de Franc Maçon

Soyons donc intraitables sur ces différents points et cessons de jouer les tartufes sous prétexte de tolérance, d’ouverture ou de modernité!

Cincinnatus.

Merci à Cincinnatus qui à l’image de Prométhée le transgresseur, qui a apporté le feu régénérateur de la connaissance, et ose se mesurer aux Dieux obédientiels. Dans l’espoir d’élever le simple Maçon.

JFG

Petite Histoire de Lucius, Quinctius, Cincinnatus. 520 Av - JC . 430 Av – JC.

Patricien Romain, il vivait paisiblement sur son domaine avec sa famille, ses esclaves et ses gens, élevant son troupeau et cultivant ses terres, en toute simplicité. C’est à sa belle chevelure blonde bouclée qu’il doit paraît t’il son nom.

Il participe à l’installation d’une démocratie Romaine. Rome est en butte aux attaques populistes et aux pratiques démagogiques des Tribuns ; les patriciens viennent chercher Cincinnatus réputé pour son courage et sa sagesse. Il refusa d’être nommé consul, cependant il accepte de quitter sa vie paisible et ses terres pour sauver la république que guettée par l’anarchie et la guerre civile. Ayant réussi à rétablir l’ordre et la discipline, il refuse obstinément les honneurs et le pouvoir pour retourner à sa charrue.

On fit appel à lui ensuite à deux reprises pour son abnégation, et son énergie admirables dans l’adversité. Il fût deux fois dictateur. C’est en labourant son champ, tout nu sous le soleil qu’il appris sa première investiture.

JFG

Citations : La Bienveillance.

« On ne vit réellement que quand on jouit de la bienveillance des autres. »

Goethe.

« Une vie libre ne peut pas acquérir de grandes richesses, parce que la chose n’est pas facile sans se faire le serviteur des assemblées populaires ou des monarques, mais elle possède tout dans une abondance incessante ; et s’il lui arrive de disposer de grandes richesses, facilement aussi elle les distribue, en vue de la bienveillance du voisin. »

Epicure.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Dessin de Stephane Serre.

Dessin de Stephane Serre.

Egratignures

La différence entre une pierre lisse et une pierre rugueuse se traduit, aussi, par les égratignures que la seconde laisse sur la peau du tailleur, subtils messages de son imperfection. Avec du temps, un travail régulier et de la patience, l’ouvrier passe ainsi des blessures aux écorchures, des éraflures aux griffures, de moins en moins graves et de moins en moins fréquentes mais qui toutes le marquent dans sa chair.

Et pourtant, si intenses qu’elles puissent parfois l’être, ces souffrances du corps sont bien moins douloureuses que les blessures de l’ego ! Orgueil, arrogance, vanité, morgue ou suffisance, peu importe en fait comment nous nommons cette carapace de certitudes, si dure à l’intérieur qu’elle peut rendre sourd et aveugle ; si tendre à l’extérieur que le moindre souffle contraire et contrariant peut la déchirer jusqu’à la moelle et nous faire hurler de rage.

Mais revenons à la pierre. Comment puis-je savoir à quel point elle est lisse (et polie…) si je ne la rapproche pas des autres pierres ? Comment puis-je connaître mon degré de progression et la solidité de mes convictions si je ne me confronte qu’à celles et ceux qui sont a priori d’accord avec moi ? Oui, je sais, deux points de vue ne sont jamais parfaitement identiques, ils ne font que se confondre pendant un temps plus ou moins long, certes. Mais au-delà de ces moments heureux ( ! ?) où nous pensons tous de la même manière, où toutes les pierres semblent douces les unes aux autres, les déconvenues et les déboires nous guettent si nous nous berçons de l’illusion du lisse. Il faut des mois et des mois de polissage aux chamoisines industrielles pour que les lentilles de verre d’un télescope permettent d’entrevoir l’univers. Il faut des années de polissage intensif pour que la pierre taillée permette de côtoyer l’univers de l’autre sans que la moindre aspérité nous fasse saigner.

Mais le lisse n’existe pas vraiment et n’importe quel bon microscope nous le prouve, tout n’est qu’aspérités et rugosité ; ce n’est qu’une question d’échelle et de sensibilité. Il faut bien alors admettre que la pierre qui nous blesse n’est qu’à moitié coupable ( !) et que la chair qui se laisse faire l’est sans doute tout autant.

Et tous ces cris de douleur, ces hurlements indignés, ces vociférations justifiables (et parfois justifiées) ne sont alors que de petits « aïe ! » insignifiants qui nous indiquent avec violence que nous nous sommes légèrement égratigné et qu’il convient parfois d’écouter la souffrance de l’autre sans penser à nos petits bobos.

Théodore Neville.

Pierre Levée.

Pierre Levée.

 

 A PROPOS DE PIERRES :

« Il est vrai qu’on ne peut trouver la pierre philosophale, mais il est bon qu’on la cherche »

Entretiens sur la pluralité des mondes de Fontenelle 1800.

« Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve. »

Confucius

 « Etre homme, c’est précisément être responsable. C’est sentir, en posant sa pierre que l’on contribue à bâtir le monde. »

Antoine de Saint-Exupéry.

Humour de Pierres.

« On vient enfin de décrypter la pierre de Rosette : le texte est en fait la recette du couscous »

Auteur célèbre inconnu

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.
Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.

Dans l'ordre l'architecte Musée GLDF début XXème, Barbotine d'Havilland 1930 Musée GLDF, Chope Porcelaine de Saxe 1750 Coll. Parti, Tablier dit de Voltaire Musée Belge de la F M, Verre Kanon Allemagne 1880 Coll Part, Réunion de Maçons élévation, Tablier Chevalier d'Orient Musée G O D F, Tablier de Maître R.F. Musée G.O.D.F, Bijou Rose Croix Musée G.L.N.F. Verre Kanon 1906 Musée Belge de la F M.

Splendeurs Maçonniques

En 2003 la Mairie de Toulouse, organisait une exposition dans l’ensemble conventuel des Jacobins sous le titre « Splendeurs Maçonniques ». Ce fût l’occasion de célébrer le 275ème anniversaire de la création de la Franc-Maçonnerie en France.

Je vous propose un retour sur cette exposition qui a mis en valeur divers objets, tableaux, que chacun pourra admirer qu’il soit initié ou profane. Ce bref itinéraire sera enrichi par quelques extraits des commentaires des intervenants.

Philippe Douste Blazy (Député Maire) écrit à cette occasion : « Jamais l’intérêt de la société des médias, des profanes, comme celle des spécialistes pour la Franc-Maçonnerie ne s’est démenti. Il était donc conforme à sa propre histoire que Toulouse, riche d’un passé Maçonnique reconnu depuis que Richard Barneuval y créa la première Loge en 1741, soit le haut lieu des Splendeurs Maçonniques.

Madame Rey-Delqué (Conservatrice du Patrimoine) écrit : « A l’égal de ‘l’architecte en réflexion’ dessiné par Henri Bonis professeur à l’école des beaux arts de Toulouse au début du siècle dernier, lui même Vénérable de la Loge parisienne ‘Travail et vrais amis fidèles’, le maçon construit son temple intérieur, qui est aussi le temple universel, reflet du monde entier et dont la construction doit être la plus parfaite possible , à l’instar du concepteur du Temple de Salomon…. Et plus loin elle écrit encore cette recherche cette construction intérieure passe par une phase obligée celle de l’initiation. Cette élévation du monde profane au monde spirituel à souvent été mal interprétée. C’est en réalité une sorte de mise en chemin vers la Lumière.

Ludovic Marcos (conservateur du Musée de la Franc-Maçonnerie) écrit : « Au XVIIIème siècle la Franc-Maçonnerie s’impose comme le centre de l’union et le moyen de concilier une sincère amitié parmi les personnes qui n’auraient jamais pu sans cela se rendent familières entre elles, comme le précise les constitutions du Pasteur Anderson.

Plus loin il écrit encore à l’aube du XXIème siècle le paysage Maçonnique Français est bien différent, une de ses caractéristiques est la diversité, qui marque un éclatement, mais aussi une richesse, la féminisation se confirme. L’élargissement du recrutement au sein des couches moyennes plus instruites et l’évolution du Rôle des Loges, fait de la Franc- Maçonnerie en définitive une société à la fois fraternelle, initiatique et humaniste.

Ces paroles qui souche la Franc-Maçonnerie dans la société en s’appuyant sur la Tradition. Rappelle la méthode de la construction intérieure de l’homme initié, son élévation spirituelle au delà du matérialiste ambiant, vers un chemin de Lumière de nature à rejeter l’obscurantisme. Soulignent le caractère universel, et l’égalité entre les hommes de tous horizons. Positivent la diversité de la Maçonnerie, comme une force et non comme un écueil. Démontrent qu’elle reste un phare spirituel pour tous les hommes libres et de bonnes mœurs.

JFG

Voir le diaporama des splendeurs.

Humour

" Les Chromosomes sont les tickets modérateurs de la génération tant spontanée qu'universelle"

Pierre DAC.

Demain la Planche de Théodore Neville :

Egratignure !

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Article de la Tribune de Lyon.
Article de la Tribune de Lyon.
Article de la Tribune de Lyon.

Article de la Tribune de Lyon.

L’ISLAM RADICAL INFILTRE LA FRANC-MACONNERIE.

Lyon le journal ‘La Tribune de Lyon’ édition de début octobre, transmise par Vincent lecteur du Blog, titre « Comment l’Islam radical tente d’infiltrer la Franc-Maçonnerie Lyonnaise »

Le G.O, communique sur le sujet, je cite pour éviter un massacre à la kalach. La sécurité des FF est menacée, le G.O reçoit des candidatures spontanées standardisées parviennent dans les Loges, des courriers types, des mails émanant généralement de candidats ayant moins de 30 ans. Une raison supplémentaire de s’intéresser aux démarches des obédiences vers la jeunesse, mais attention pas d’amalgame ! Donc ces candidats potentiels ne le sont pas par parrainage ou cooptation systèmes souvent critiqués de l’extérieur, bonne occasion d’y réfléchir.

Ces candidats habiles, pour certains sont parvenus jusqu’à l’épreuve du bandeau. Une démarche concertée selon la police, il y a donc un ciblage des Francs- Maçons par ces individus. La Franc-Maçonnerie est en voie d’infiltration comme le sont actuellement nos Universités. L’Islam radical s’attaque aux symboles de la société Française, la Franc-Maçonnerie en fait partie. Rappelons la mort de nos deux FF de Charlie Hebdo assassinés, parce qu’ils défendaient la Liberté d’expression et la Liberté tout court. Soyons donc Vigilants.

JFG

Télé 7 Jours Casanova l'émission.

Télé 7 Jours Casanova l'émission.

 LE FRERE CASANOVA SUR FRANCE 2.

Sur FR 2 Secrets d’histoire le Mardi 20 Octobre 2015 à 20h 55. L’incontournable Stéphane Bern, nous guide dans les pas du Frère Giacomo Casanova (1725-1798). Il nous fera découvrir, cet homme aux multiples vies, bien au-delà de sa seule réputation de séducteur. Ce fût un aventurier de la trempe de Cagliostro ou du Comte de Saint-Germain. Natif de Venise il restera toute sa vie attaché à cette ville, pour lui comme un décor de théâtre. Le théâtre fût son monde favori, son père et sa mère furent acteurs.

La France tient une place particulière dans la vie de Casanova, elle était sa deuxième patrie. Il voyage dans toute l’Europe dans une course effrénée aux plaisirs, cette course le conduira en prison, incarcéré pour escroquerie, parasitisme, libertinage. Ce passionné de voyages à une époque ou son Frère Mozart disait : « Je vous assure que si l’on ne voyage pas, on n’est vraiment qu’un pauvre individu. » L’on pense que les voyages de Casanova avaient un lien avec la Franc-Maçonnerie, initié à Venise confirmé à Lyon. Il aurait été leMareprésentant d’une internationale Maçonnique. Écrivain sur la fin de sa vie, ci-dessous quelques extraits de « L’histoire de sa vie » livre témoignage source B.N.F.

« Je suis devenu franc-maçon apprenti »

Histoire de ma vie

Giacomo Casanova, Dux, 1789-1798.

BNF, Département des Manuscrits, NAF 28604 (3) fol. 9v

© Bibliothèque nationale de France

 

Peut-être est-ce à l'instigation d'Antonio Balletti, franc-maçon comme beaucoup de comédiens italiens, que Casanova est initié dans l'une des trois loges qui existait alors à Lyon, Grande Loge écossaise, Amitié, ou Amis choisis. À Paris, c'est dans la Loge du comte de Clermont que le Vénitien devient maître.

Transcription du texte :

« Un respectable personnage, que j'ai connu chez M. de Rochebaron, me procura la grâce d'être admis parmi ceux qui voient la lumière. Je suis devenu franc-maçon apprenti. Deux mois après j'ai reçu à Paris le second grade, et quelques mois après le troisième, qui est la maîtrise. C'est le suprême. Tous les autres titres que dans la suite du temps on m'a fait prendre sont des inventions agréables, qui quoique symboliques n'ajoutent rien à la dignité de maître.

Il n'y a point d'homme au monde qui parvienne à savoir tout ; mais tout homme doit aspirer à tout savoir. Tout jeune homme qui voyage, qui veut connaître le grand monde, qui ne veut pas se trouver inférieur à un autre, et exclu de la compagnie de ses égaux dans le temps où nous sommes, doit se faire initier dans ce qu'on appelle la maçonnerie, quand ce ne serait que pour savoir au moins superficiellement ce que c'est. Il doit cependant faire attention à bien choisir la loge dans laquelle il veut être installé, car malgré que la mauvaise compagnie ne puisse agir en loge, elle peut cependant s'y trouver, et le candidat doit se garder des liaisons dangereuses. »

« Ceux qui ne se déterminent à se faire recevoir maçons que pour parvenir à savoir le secret peuvent se tromper, car il leur peut arriver de vivre cinquante ans maître maçon sans jamais parvenir à pénétrer le secret de cette confrérie.

Le secret de la maçonnerie est inviolable par sa propre nature, puisque le maçon qui le sait ne le sait que pour l'avoir deviné. Il ne l'a appris de personne. Il l'a découvert à force d'aller en loge, d'observer, de raisonner, et de déduire. Lorsqu'il y est parvenu, il se garde bien de faire part de sa découverte à qui que ce soit, fût-ce son meilleur ami maçon, puisque s'il n'a pas eu le talent de le pénétrer, il n'aura pas non plus celui d'en tirer parti en l'apprenant oralement. Ce secret sera donc toujours secret.

Tout ce qu'on fait en loge doit être secret ; mais ceux qui par une indiscrétion malhonnête ne se sont pas fait un scrupule de révéler ce qu'on y fait n'ont pas révélé l'essentiel. Comment pouvaient-ils le révéler s'ils ne le savaient pas ? S'ils l'avaient su, ils n'auraient pas révélé les cérémonies.

La même sensation que fait aujourd'hui la confrérie des maçons dans plusieurs qui n'y sont pas initiés, procédait dans l'ancien temps des grands mystères qu'on célébrait à Éleusis à l'honneur de Cérès. Ils intéressaient toute la Grèce, et les premiers hommes de ce monde aspiraient à y être initiés. Cette initiation était d'une importance beaucoup plus grande que celle de la franc-maçonnerie [moderne, où l'on trouve des polissons et des rebuts de l'espèce humaine.] » (Histoire de ma vie, I, p. 553-554)

 

L’émission de T V abordera les aspects suivants de sa vie : Religieux défroqué, violoniste, Franc-Maçon opportuniste, Alchimiste, Créateur de loterie, entrepreneur de textile, librettiste de Mozart, Bibliothécaire et écrivain. Portait d’un homme ayant une part d’ombre, mais aussi de Lumière et un sens aigu de l’Universel humain.

JFG 

 

TOUTE NUE AU BORD DE LA ROUTE, ELLE DÉCLARE PRATIQUER UN RITUEL FRANC-MAÇON !

Surprenante brève du site Le Progrès.fr :

« Les automobilistes qui circulaient sur la D 936, mardi soir, n’en croyaient pas leurs yeux : une jeune femme, entièrement nue, se trouvait au bord de la route et s’agitait de manière curieuse.

A l’arrivée des gendarmes, elle s’était rhabillée et elle a expliqué qu’elle « pratiquait un rituel franc maçon », avant de se réfugier dans le mutisme.

Elle a été internée. »

Il devrait y avoir dans l’édition de ce jeudi 15 du Progrès un peu plus de détails…

Source Blog Hiram-be.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Labyrinthe de la Cathédrale de Chartres, Graffito, Kom Obo en Egypte 1er S av JC, Mégalithes sculpté, Maître d'Oeuvre.
Labyrinthe de la Cathédrale de Chartres, Graffito, Kom Obo en Egypte 1er S av JC, Mégalithes sculpté, Maître d'Oeuvre.
Labyrinthe de la Cathédrale de Chartres, Graffito, Kom Obo en Egypte 1er S av JC, Mégalithes sculpté, Maître d'Oeuvre.
Labyrinthe de la Cathédrale de Chartres, Graffito, Kom Obo en Egypte 1er S av JC, Mégalithes sculpté, Maître d'Oeuvre.

Labyrinthe de la Cathédrale de Chartres, Graffito, Kom Obo en Egypte 1er S av JC, Mégalithes sculpté, Maître d'Oeuvre.

Le LABYRINTHE.

Théodore Neville contributeur du Blog m'alerte sur sur la sortie hier de ce film aux connotations antimaçonniques.

Le Film : « Le Labyrinthe – Terre Brulée, fiction américaine de Wess Ball, adapté du IIème Tome du cycle littéraire l’Épreuve de James Dashner, constitue la suite de « Labyrinthe », un troisième film est en préparation

Source Wikipédia.

Ce film relate un monde de ténèbres élaboré par une organisation secrète nommée WICKED.

Je n’ai pas vu ce film, et n’irais sans doute pas le voir. Mon propos est d’attiré l’attention sur le fait qu’il sert de prétexte à la diffusion d’un message antimaçonnique, il semble que cela soit dans l’air du temps, et si j’ose dire cela ne sent pas bon. Les recettes habituelles sont employées, pour rendre la marmite appétissante on y trouve ainsi : la théorie du complot planétaire, les secrets inavouables, les désirs de domination des peuples. Toutes choses nécessaires pour troubler les esprits en profitant de d’une fiction cinématographique.

L’indigence des propos est à la hauteur de la méconnaissance des institutions Maçonniques, mais le fait d’en parler confère une once de crédibilité, suivant l’adage il n’y a pas de fumée sans feu. Les esprits faibles et mal informés habilement manipulés seront sinon crédules au moins intrigués et bientôt séduits, l’histoire bien qu’éculée comporte une dose de mystère c’est toujours vendeur. Mais dans la période actuelle, les rumeurs se répandent, l’utilisation des médias modernes leur immédiateté rend difficile, la possibilité de démentir ou de contrer des théories, et puis encore un adage comme on en parle partout c’est sûrement qu’il y a une part de vérité.

A nous de combattre avec fermeté ces théories pour ne pas regretter de n’avoir rien fait, et rien dit informons nos jeunes sur ce que nous sommes en particulier et ce qu’est la Franc-Maçonnerie en général, pour ne pas laisser dire ce quelle n’est pas ; et puisque l’on parle de Labyrinthe je vous propose quelques lignes sur ce sujet après que vous ayez pris connaissance des textes incriminant les institutions Maçonniques.

Je cite :

« Les organisations mystérieuses les plus terrifiantes du monde actuel.

Le film passionnant «La Terre brûlée» met en scène des ados creusant au plus profond d'une énigmatique organisation de l'ombre, dont nous avons eu un bref aperçu dans «Le Labyrinthe». Il nous ramène à notre place de simples spectateurs impuissants face à des sociétés mystérieuses qui détiennent le pouvoir dans la vraie vie, et s'en servent pour surveiller le moindre de nos mouvements, pour contrôler nos pensées, et tout bonnement pour conspirer contre nous dans le monde réel…

Les Illuminati

L'organisation: les Illuminati, groupe conspirationniste par excellence dans la culture populaire, trouvent leurs origines en 1776, en Bavière, où leur formation avait pour but de s'opposer à la superstition, aux influences religieuses dans la vie publique, et aux abus de pouvoir de l'État.

En 2015, ils passent la majeure partie de leur temps à donner un coup de pouce aux carrières des rappeurs, des sportifs et des acteurs. En tout cas, c'est ce que racontent les vidéos traitant de la théorie du complot sur YouTube.

Si vous voulez vous tenir au courant de ce qui les intéresse, sachez qu'ils sont apparemment obsédés par le nombre 23, les triangles, l'œil qui voit tout, et le chiffre 5. Donc, si vous vous retrouvez en présence de l'un de ces éléments exposé au regard de tous, FUYEZ. En fait, non, ne fuyez pas: tout va certainement très bien se passer.

Pourquoi ils sont terrifiants: cela peut paraître ridicule, mais le monde du divertissement bénéficie d'une influence dominante dans la culture occidentale, alors cela semble assez logique qu'un groupe souhaitant contrôler le public décide d'infiltrer le milieu médiatique. Mais ce n'est pas la seule chose que les Illuminati contrôlent avec doigté. Selon certains critiques, ils ont eu une grande part de responsabilité dans la Révolution française, et ils envoient régulièrement des espions sous couverture dans le monde des affaires et de la politique, dans le seul but de créer un «Nouvel ordre mondial», une société unie qui régnerait sur le monde entier en suivant ses propres principes. Ils ont même leur propre symbole, un «œil qui voit tout» dans un triangle, sur la monnaie américaine. EFFRAYANT, N'EST-CE-PAS?

La franc-maçonnerie

L'organisation: l'une des organisations mystérieuses les plus complexes, et qui contrôle (apparemment) le monde actuel. Les membres de la franc-maçonnerie, ou francs-maçons, sont organisés selon différents échelons au sein de l'organisation, chacun d'entre eux possédant sa poignée de main minutieusement étudiée et ses signaux. Leur but est essentiellement de veiller les uns sur les autres, mais ils sont organisés en tant de factions différentes, les loges maçonniques, que cela peut s'avérer un peu compliqué.

Pourquoi ils sont terrifiants: on dit des francs-maçons qu'ils se protègent mutuellement aux dépens du reste du monde, ce qui les a amenés à être persécutés dans plusieurs pays au cours de l'histoire. Même de nos jours, les officiers de police et membres du corps judiciaire doivent déclarer leur affiliation maçonnique. Il ne faudrait pas en effet qu’ils décident de fermer les yeux sur un meurtre ou autre crime commis par certains de leurs camarades.

Cicada 3301.

L'organisation: on ne sait que très peu de choses sur Cicada 3301, ce que sont et veulent ses membres, tant l’organisation est énigmatique. Tout ce que nous savons, c'est ce qu'ils font, et c'est plutôt amusant. À trois occasions distinctes, le groupe a publié un puzzle complexe en ligne, dans le but de localiser des «individus extrêmement intelligents». Les puzzles ont été publiés les 4 janvier 2012, 2013 et 2014.

En 2015, soit ils avaient déjà trouvé celui qu'ils cherchaient, soit ils ont abandonné, car aucun puzzle n'a été publié.

Pourquoi ils sont terrifiants: personne ne s'est attribué le crédit de ce beau tour de passe-passe, le mystère reste complet quant aux intentions du groupe concernant sa recherche de personnes super intelligentes. Ce qui est potentiellement encore plus effrayant, c'est que nous n'avons aucune idée de ce qu'il est arrivé aux personnes ayant résolu le puzzle. Les explications dignes des meilleures théories du complot avancent qu'il s'agirait de la CIA, du MI6, de la NSA, ou même des extra-terrestres (probablement).

Opus Dei

L'organisation: il s'agit d'une section de l'Église catholique, officiellement sanctionnée par le pape. Opus Dei est, à la base, une école pour prêtres, fondée en 1928 en Espagne. Elle a obtenu le statut de société secrète lorsque Dan Brown en a fait l'élément moteur à l'origine d'une sinistre conspiration internationale dans son livre «Da Vinci Code», suivi de son adaptation cinématographique en 2006.

Pourquoi ils sont terrifiants: dans la version filmée, Paul Bettany a fait de Silas, l’un des horribles protagonistes, l'un des méchants les plus effrayants de l'histoire des thrillers adaptés de livres. Si Opus Dei utilise les services ne serait-ce que d'un seul assassin albinos qui s'auto flagelle, mieux vaut rester le plus éloigné possible.

La Main noire

L'organisation: la Main noire est une société militaire secrète, formée en Serbie en 1911, qui s'est rapidement développée, comptant des centaines de nouveaux membres en seulement quelques années. Elle a entraîné des soldats de la guérilla ainsi que des saboteurs en les organisant en cellules dormantes de cinq membres, au travers d'un système garantissant le secret le plus total, les membres ne connaissant que très peu de choses les uns au sujet des autres. En résumé, c'est Treadstone, de la franchise «Bourne», mais en beaucoup, beaucoup, beaucoup plus sérieux et effrayant, parce qu'il s'agit de la vraie vie.

Pourquoi ils sont terrifiants: on estime que la Main noire est à l'origine de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo, qui mena à la Première Guerre mondiale, et donc à la Seconde Guerre mondiale. Cela signifie que l’organisation est responsable de la mort de millions de personnes. »

http://lelabyrinthe-fr.tumblr.com/post/129341005257/les-organisations-mystérieuses-les-plus

Plus sérieusement et pour respirer un peu parlons du Labyrinthe. Quand on parle du Labyrinthe l’évidence nous mène d’abord à Thésée, au Minotaure, au fil d’Ariane, à Dédale et son fils Icare avec sa célèbre chute. Puis ensuite me vient à l’esprit les Labyrinthes de la Cathédrale de Chartres et celui de la Cathédrale d’Amiens. Le Labyrinthe évoque également l’obscurité et l’angoisse de se perdre. Mais ne faut t’il pas savoir se perdre pour pouvoir se retrouver on dirait du Pierre Dac. Comment effectuer une pérégrination dans ce Labyrinthe. Je pense, que la raison n’est pas dans cette démarche d’un grand secours, il faut faire appel à son intuition, c’est elle qui va nous guider vers notre centre, vers le centre de notre Labyrinthe. Dans notre recherche de la Lumière, nous allons devoir progresser vers notre richesse intérieure, notre part de spiritualité, notre part de sacré.

En posant nos pas dans le Labyrinthe de la vie, nous acceptons de faire en apprenti des pas hésitants, puis en compagnons des pas de côté, pour ensuite en Maître revenir au centre, enfin un centre temporaire il y plus à découvrir et à parcourir, nous repartirons ensuite par des chemins sinueux, peut être jusqu’au sommet de la montagne, vers la Lumière, c’est là un des messages du Labyrinthe. Sortir de nos ombres, pour conquérir notre Lumière intérieure. A chacun son Labyrinthe, mais une chose est sûre il n’y a pas de sociétés secrètes, s’il est un secret dans le Labyrinthe il est à découvrir dans son cœur, je sais c’est peut être moins vendeur mais tant pis si la recette est moins importante. Prendre la route, parcourir son Labyrinthe, son chemin s’est partir dans une quête du sens a donner à sa vie, et avoir le bonheur peut être de retrouver en chemin la Fraternité Universelle, les pèlerins du chemin de Saint–Jacques, quelque soient leurs convictions religieuses ou non, vous diront, qu’ils ont eu ce bonheur au bout de l’effort. On est loin avec mon Labyrinthe de la domination et de la théorie du complot.

JFG

Une Définition du Labyrinthe : Dallage, mosaïque, pavement, souvent circulaire, mais également sous forme octogonale ou carrée. Placé dans l’axe central des Cathédrales, le labyrinthe peut parfois accueillir une figurine représentant le Maître d’œuvre. (Voir Villard de Honnecourt) Substituts du pèlerinage en terre sainte pour ceux qui n’avaient pu l’accomplir, de nombreux labyrinthes sont réalisés de telle façon que le pèlerin ne peut se perdre durant son voyage symbolique vers le Saint des Saints Centre du labyrinthe. La vocation première du labyrinthe est de favoriser la transfiguration du fidèle.

Les oeuvriers des Cathédrales – François Icher Éditions La Martinière.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Points de vue Initiatiques : entretien avec André Comte-Sponville.

Points de vue Initiatiques : entretien avec André Comte-Sponville.

POINTS DE VUE INITIATIQUES

Le N°177 de Septembre 2015. La Revue de la Grande Loge de France. Paraît avec le titre Franc-Maçonnerie et esprit de la Renaissance.

A noter un entretien avec André Comte–Sponville par Alain Graesel, sur l’état de la société française et du monde d’aujourd’hui. Il y est question pèle mêle : de l’individualisme, du fait religieux et de ses violences, les sagesses orientales, la spiritualité a dogmatique, les hommes citoyens du monde pour le philosophe l’universel n’est pas incompatible avec le particularisme. Que penser dès lors au régionalisme dans sa dimension linguistique mis récemment en question au Grand Orient ? Ceci est une réflexion personnelle.

Je cite le philosophe : « le monde n’est pas à construire (il existe déjà), mais à réguler, à réformer, à apaiser en effet. »

Points de vue Initiatiques par abonnement auprès de la Grande Loge de France 8, Rue Puteaux 75017 Paris.

ARCANE II- LE MAGICIEN

ARCANE II- LE MAGICIEN

TAROT INITIATIQUE- Arcane II Le Magicien – beith

Symbolisme : Dans le cercle formé de vingt deux anneaux représentant la chaîne occulte, chaque anneau est l’expression d’une lettre de l’alphabet Hébraïque.

L’étoile à cinq branches symbolise le MAGICIEN, homme de SAVOIR et de POUVOIR, qui possède  la science Alchimique et l’Art du Thérapeute, exprimé par la CORNUE et le CADUCEE.

Entre les deux branches inférieures se trouve VENUS, pour signifier son action généreuse.

De part et d’autre latéralement, se trouvent les deux colonnes initiatiques, schématisées par deux triangles rectangles inversés : celui de gauche passif représente le TERNAIRE ; celui de droite actif représente le QUATERNAIRE dynamique.

Ces deux triangles ne sont pas en OR, signifiant que l’initiation est loin d’être parfaite.

En bas, deux flèches d’énergie se dirigent vers la DUALITE. En haut, se trouvent deux Unités inversées. La globalité exprime l’action du MAGICIEN sur la Dualité du Monde  d’en Bas, pouvant aussi bien agir positivement que négativement.

Sur le Plan de l’Initié : L’initié connaît les moyens pour réaliser l’UNITE dans les trois plans ; cela développe en lui la faculté d’adaptation qui lui permet de rester maître de toutes les situations, en tous lieux et à tout instant.

Quant au Profane : il manipule encore une fois des énergies inconnues ; ce qui lui vaut des chocs en retour mémorables, aussi bien dans le domaine matériel que sentimental, malgré quelques succès qui ne font qu’accroître sa vanité naturelle.

Synthèse : Seul, en 5* carte, il exprime le désir du consultant de manipuler et de dominer les événements qui le concernent. Curiosité, effort d’adaptation. Selon les associations, peut exprimer soit le désir du consultant d’être lui-même le « MAGICIEN » soit de trouver ce magicien qui pourra le guider. Par ailleurs, il marque l’importance qu’il accorde à sa sexualité.

 

Selon José Bonifacio : Arcanes Majeurs du Tarot Initiatique ; Éditions Télètes Paris.

Citation, en contrepoint :

"Interpréter, c'est appauvrir, diminuer l'image du monde - lui substituer un monde factice de 'significations' 

L'oeuvre parle, tr; Durand Le Seuil, 1968.

Une citation qui inspire à méditer, faut il interpréter des Mythes construire des utopies ou plus simplement observer, regarder et voir les merveilles de la nature qui nous entourent, et qui sont une source infinie de bonheur pour le Coeur et l'esprit. Pourquoi checher ailleurs ce qui est sous nos yeux, et voyager vers soi pour retrouver l'unité.

JFG

 

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Village de Poul Fétan : les Vieux métiers "C'était mieux avant"
Village de Poul Fétan : les Vieux métiers "C'était mieux avant"
Village de Poul Fétan : les Vieux métiers "C'était mieux avant"
Village de Poul Fétan : les Vieux métiers "C'était mieux avant"
Village de Poul Fétan : les Vieux métiers "C'était mieux avant"

Village de Poul Fétan : les Vieux métiers "C'était mieux avant"

« C’était mieux avant ».

Deux pages du Journal du Dimanche du 11 octobre 2015, qui font du bien, qui sont optimistes. En trois articles, d’abord l’humoriste Anne Roumanoff.

Elle écrit en trois paragraphes :

  • Le constat d’un monde bousculé qui fait naître la pensée : « avant c’était mieux », pensée sans fondement et sans démonstration, qui pourtant court de la machine à café de l’entreprise, au bar du commerce, pour terminer à la table familiale.
  • « Les penseurs du monde présent » ceux qui idéalisent tout le passé en bloc, l’éducation, la consommation, les étrangers qui s’intégraient mieux. Les rois du pessimisme s’en donnent à cœur joie dans tous les médias, autrefois ceci, autrefois cela…
  • Son tir enfin cible les intellectuels nostalgiques, nouveaux héros des petits et grands écrans.

En guise de conclusion je la cite « plutôt que de vivre dans la nostalgie du passé qui ne reviendra jamais et qui et qui n’était d’ailleurs pas si merveilleux que cela, accompagnons le changement, allons de l’avant et pour cela arrêtons de répéter : vraiment c’était mieux avant. » Ma parole ont dirait qu’elle a fait Sciences PO !

Je poursuis avec le deuxième article, celui d’Axel Tarlé, journaliste diplômé de l’E.S.C. de Toulouse. Il commet un article sur : « La France nouvelle Silicon Valley ! ». Avec l’augmentation des investissements de CISCO en France, le succès de Bla Bla Car, de Critéo, de Deezer et de Renaud Laplanche le Banquier de Lending club, la banque collaborative d’internet. On s’arrache les cerveaux Français dans le monde. Seul bémol et de taille dommage que ce soit ailleurs que nos cerveaux développent leur s idées et leurs entreprises, pourquoi ? Question de confiance ? Difficultés de mise en œuvre ?

Enfin Jean Noël Jeanneney l’historien, le politique, ancien secrétaire d’état. Il nous invite à dominer nos peurs. L’histoire nous enseigne dit t’il qu’a chaque fois que les empires sont tombés c’est sous les coups de boutoir de l’esprit nationaliste. En dépit de ses insuffisances, l’Europe est un projet neuf, audacieux et fécond presque unique à l’échelle historique. Il dit encore au sujet des intellectuels, ils doivent faire un pas de côté, par rapport à l’immédiateté des événements. Les premiers intellectuels nous viennent de l’antiquité comme Socrate, en France les humanistes, puis les philosophes des Lumières Voltaire, Diderot, d’Alembert, les encyclopédistes ont défendus l’idée de Liberté. Sans être un optimiste béat, il questionne vaut il mieux avoir 20 ans en 2015 ou en 1935 ? La rêverie, d’un passé révolu est vieille comme le monde, Horace le poète Romain se moquait déjà de ceux qui louait sans cesse le temps jadis..

En 1880 à Paris les pauvres grelottaient déjà, l’insécurité régnait (sur ce point des progrès sont encore plus que nécessaires !).

Que faire ? Ne pas embellir en tous cas de trop le passé « de nos peurs nationales. La peur est le sentiment le plus partagé avec l’envie. »

A travers ces trois articles de trois auteurs différents chacun dans leur rôle et avec leur sensibilité, si ce n’est personnelle au moins professionnelle, l’humoriste, le journaliste, l’homme politique et historien il se profile un message d’espérance au milieu d’un ambiance actuelle plutôt anxiogène. Cette espérance ne peut se réaliser, que grâce à nous, à notre énergie, notre volonté, notre foi en l’avenir, l’espérance ne se nourrit pas de peurs et de nostalgies.

JFG

PENSÉE.

" Que chacun s'efforce dans le milieu où il se trouve de témoigner à d'autres une véritable humanité. C'est de cela que dépend l'avenir du monde"

Albert Schweitzer.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

ETRE MAÎTRE de Claude Darche. Etre Maître L’initiation est un apprentissage constant, ce que l’on a cru apprendre, il faut le réapprendre, disait Jean Mourgues, ce que l’on a éprouvé, peut être vécu différemment , revu, corrigé. C’est effectivement ce qui se passe lorsque nous sommes, non pas initiés mais exaltés à la maîtrise, lorsque nous franchissons les portes de l’ombre , le pont qui va nous laisser sur la rive de ce que l’on pourrait appeler le royaume des morts et qui est en fait le royaume des trois fois Vivants, tout comme Hermès Trismégiste est dit le Trois fois Grand . Si dans le cabinet de réflexion, nous sommes mort à la vie profane, vie du quotidien, vie de l’homme du dehors et sommes nés à l’homme du dedans, l’homme intérieur, spirituel et vertueux, à la maîtrise, nous mourons à nos illusions, à ce qui nous fait croire à notre presque toute puissance. Quelle erreur ! nous sommes toujours au début du chemin, nous sommes toujours en marche, avec devant nous la finitude qui attend tout être humain et même tout ce qui fait partie du Vivant, la mort. Nous commençons à entrevoir la signification d’un terme qui, ne nous avait guère interrogé jusque là et que l’on nomme « l’humilité « . Etre humble ne consiste pas à courber l’échine et à se punir de je ne sais quelle culpabilité, être humble c’est savoir reconnaître son impuissance d’homme devant ce qui nous dépasse et nous dépassera toujours, car le monde est ainsi fait : la mort nous dépasse, l’amour nous dépasse , la perte de l’amour nous dépasse. Personne ne peut réellement parler de la mort car personne n’en est revenu , on la redoute, on la craint, on l’espère parfois lorsque la souffrance physique, morale ou psychique est trop importante, on la sait certaine pour tous , on l’approche lorsqu’un être cher est emporté par elle et lorsque nous assistons à ses derniers instants de vie, là où le souffle se fait rare, à peine audible, où les traits sont accentués par la pâleur, l’usure, la fatigue, la lutte contre la maladie. Elle est parfois tranquille, sereine, lorsque la drogue, la morphine, permettent au malade de partir le plus paisiblement ou lorsqu’elle surprend, comme c’est parfois le cas, l’humain dans son sommeil. Elle peut être aussi apaisée lorsque certains , et j’en ai connu, ont la chance de mourir en pleine conscience en se disant « j’ai bien vécu, j’ai fait ce que j’ai dû, j’ai fait des erreurs, mais je n’ai jamais vraiment fait du tort à autrui et si j’en ai fait, c’est bien involontairement, « alors oui, sans doute, on part presque tranquille, ses affaires en ordre et sans doute fatigué de cette vie qui, malgré sa beauté et ses paroxysmes en tout genre, nous use et nous exalte à la fois. En maçonnerie et plus particulièrement au grade de Maître, la mort symbolise non seulement la mort du Vieil Homme que nous avons vécue au grade d’apprenti, sans vraiment en comprendre le sens, mais plus encore la résurrection , la métamorphose de l’être. Nous avons quitté le monde profane pour rentrer dans le monde du sacré, nous avons quitté le monde du commun , nous avons ouvert les yeux en apprenant à tenir notre langue, nous sommes déjà loin de ce que les autres hommes appréhendent, du moins dans notre ignorance, le croyons nous, et cependant, il en reste du chemin à parcourir. A la maîtrise nous mourons, et sommes relevés par les cinq points , nous sommes devenus connaissants, nous savons, nous sommes passés par cette mort , certes symbolique, mais oh combien éprouvante . Nous avons pris la chair et le sang d’Hiram et sommes devenus ce Maître Architecte fidèles à son Devoir, à ses serments, fidèle à la Justice, faire ce qui est juste, agir en homme vertueux, avec une morale, des valeurs, prêt à combattre pour que vivent la liberté, l’égalité, la fraternité, pour que toujours en eux et en dehors d’eux le Temple soit vivant et que la lumière perce les Ténèbres . Lors de la rituélie du grade de Maître l’impétrant enjambe le cadavre d’Hiram, et en l’enjambant, il devient le maître architecte , il peut ensuite revivre son assassinat perpétré par trois mauvais compagnons qui ne veulent que pouvoir et pseudo connaissance. Parce que j’ai les mots du maître, j’ai sa parole, de là vient l’erreur. On peut avoir les mots et ne rien comprendre à la Parole, être ou paraître , telle était la question de l’apprenti, telle est la voie du Juste. Parce que la mort donne du sens à ma vie, parce qu’elle la limite et me limite, je deviens conscient que je dois faire quelque chose de ce temps qui m’est imparti et que dont je ne connais pas la durée. Parce que mon existence est limitée, je vais essayer de faire de chaque instant une plénitude car demain serai-je encore là ? Qu’importe se dit le Maître, demain deviendra Eternel, Resplendissant, Lumineux, demain je saurai, savoir quoi ? On a coutume de dire que la mort nous apprendra quelque chose, un secret, une connaissance ? Dernière illusion ! elle apprendra à qui aura cherché, à qui sera déjà sur la voie, elle initiera le passant qui l’aura demandé, sinon je crois que les êtres meurent comme ils ont vécu, bêtement, simplement, comme ils peuvent. Seul celui qui aura cherché et il n’y pas qu’en maçonnerie que l’on cherche, aura une nouvelle ouverture, une autre porte encore et encore, toujours pourrait-on dire. C’est Sean Penn, acteur et cinéaste américain qui dit « j’ai survécu à pas mal de colères, je les ai remplacées par de l’amour : la vie n’est qu’une longue guérison », la vie est comment se remettre de vivre , diraient certains ! la vie pour le maître maçon, c’est comment sortir de la boue, du marécage , comment naître à soi-même ? Comment retrouver son désir d’être, nous à qui l’on apprend le plus souvent à paraître et à gommer nos vrais désirs d’existence . Etre maître maçon c’est sans conteste vouloir retrouver sa parole, celle qui fut perdue pour tous les humains que nous sommes, celle qui est enfouie au tréfonds de notre cœur ou de notre âme, chacun emploiera les termes qui lui conviennent. Aussi, lorsque dans la rituélie, nous sommes soudainement relevés et mis à la verticale , debout, vivant et debout, nous vivons symboliquement ce que la maîtrise nous offre, être un homme ou une femme debout, toujours , quoi qu’il arrive, quoi qu’il advienne. Etre maître, c’est être vertueux, avoir une morale, une éthique, c’est dire non lorsqu’on pense non et oui lorsqu’on pense oui, en son âme et conscience, c’est être lucide et aimant, c’est croire en l’homme désespérément, c’est donner et partager, c’est ne jamais lâcher prise sur l’espérance, c’est se conduire en homme de bien, c’est être digne, faire du mieux que nous le pouvons et encore plus…C’est reconnaître ses faiblesses, ses manques, s’en moquer et continuer à lutter , être Maître c’est résister de toutes ses forces à la paresse du quotidien, c’est voir le merveilleux dans l’ordinaire, et au bout du compte, c’est non seulement porter un autre regard sur le monde , mais vivre ce regard chaque jour et chaque minute. Claude DARCHE Un regard, un moment d'humilité. JFG

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog