Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
Geneviève Asse

Geneviève Asse

UN AUTRE REGARD SUR LA VERTICALITÉ….

 

Le Franc-Maçon par son chemin initiatique ambitionne de faire grandir en lui sa part de spiritualité, pour passer de l’horizontalité à la verticalité.

L’horizontalité est classiquement associée à la terre, la matéria prima, la matrice où tout prend forme, du végétal à l’animal, jusqu’à sa forme la plus aboutie l’homme, qui se distingue ainsi d’un simple « Golem. » Si l’enveloppe charnelle de l’homme est attachée à la matière, son esprit aspire à la Lumière de la connaissance, qui permettra le dévoilement de sa partie la plus intime, son âme, son véritable soi.

 

Dans cette après-midi où la Lumière se montra excessive, je fus attiré par la fraicheur d’un musée Breton de Vannes qui porte le nom « de Cohue ». J’ai découvert une artiste Geneviève ASSE, sa sensibilité, son imaginaire et sa vision originale de la verticalité.

L’artiste en quelque sorte inverse la normalité et propose un nouveau paradigme de la verticalité, qui est pour elle la terre, le feu, l’homme.

Le bleu du ciel devient l’horizontalité qui entoure le trait vertical représenté sur le tableau de l’artiste.

 

Ainsi l’homme est d’emblée au centre de sa toile et au centre du monde, il est le centre de l’esprit. C’est une forme de réussite de l’unité et de l’harmonie, l’artiste trace le trait vertical sur la totalité de sa toile intitulée « au fil des jours. » L'homme est redevenu tout.

Le poète Erwann Rougé dit de l’artiste : « Vous êtes ce bleu calme dans cette lumière irisée, vous êtes la verticalité de ce fil incertain, cette fragile ouverture où le temps s’efface. »

 

Vannes a peut être trouvé sa dame clin d’œil à la célèbre représentation posée dans l’angle de deux rues à quelques pas de la « Cohue ».

 

JF.

 

Exposition permanente au Musée des Beaux Arts –La Cohue – Place Saint Pierre à Vannes 56000.

Réalisation des ateliers Duchemin sur inspiration de Geneviève ASSE

Réalisation des ateliers Duchemin sur inspiration de Geneviève ASSE

Biographie de Geneviève ASSE

Elle est élevée par sa grand-mère cultivée dans le manoir de Bonnervo (golfe du Morbihan). En 1931, elle visite l'Exposition coloniale qui la fascine. Dès 1932, elle s'installe à Paris où sa mère, qui travaille aux éditions Delalain, épouse le docteur Étienne Le Sourd.

Geneviève découvre Delaunay à l'exposition au Pavillon français en 1937. Elle visite alors nombre de musées en France, en Belgique et en Hollande. Elle aime les natures mortes de Chardin.

En 1940, elle entre à l'École nationale des arts décoratifs. Elle travaille dans les ateliers de Montparnasse et expose au Salon des moins de trente ans et au Salon d'automne. Elle s'engage dans les FFI (avec son frère) et est conductrice ambulancière dans la 1re DB, volontaire pour l'évacuation des déportés du camp de Terezin. Elle est décorée de la Croix de guerre. Après la guerre, elle revient à Paris et dessine pour les maisons de tissus Bianchini-Ferrier, Flachard, Paquin. En 1948, elle invite un jeune peintre américain : Hugh Weiss, à participer au Salon des Moins de Trente Ans.

Elle fait partie dès 1943 du groupe l'Échelle avec Jacques Busse, Jean-Marie Calmettes, Michel Patrix. Elle rencontre Samuel Beckett, André Lanskoy, Serge Poliakoff, Serge Charchoune, Nicolas de Staël, Bram et Geer van Velde et se lie d'amitié avec Jean Leymarie (alors conservateur du musée de Grenoble). Sa première exposition personnelle a lieu en 1954 à la galerie Michel Warren à Paris. Le ministère des arts et lettres achète l'œuvre Fenêtre. Les recherches de l'artiste se font autour de la lumière et de l'espace.

Au début des années 1960, elle voyage à Bologne, en Catalogne, à Londres où elle apprécie William Turner, au Portugal.

En 1978, elle collabore pour la première fois avec la Manufacture nationale de Sèvres avec qui elle créée un décor pour un vase et deux décors d'assiettes plates en porcelaine.

Geneviève Asse s'achète une maison en 1987 à l'Île-aux-Moines (Golfe du Morbihan). Elle continue la peinture, le dessin et la gravure, contribuant en 1988 avec Jean Bazaine, Gérald Collot, Elvire Jan, Lucien Lautrec, Jean Le Moal et Alfred Manessier aux vitraux de la cathédrale Saint-Dié de Saint-Dié-des-Vosges. Elle réalise en 1999de grandes toiles : Stèles et travaille ensuite sur des maquettes de vitraux et aussi pour les manufacturesnationales (Beauvais, Sèvres). En janvier 2014, elle est élevée au grade de Grand-croix de la Légion d'honneur.

Source WIKIPÉDIA.

REFLEXION SUR LA VERTICALITÉ ET L'HORIZONTALITÉ EN FRANC-MAÇONNERIE PAR NOTRE F PETER BU

 

UN AUTRE REGARD SUR LA VERTICALITÉ...

DU FRÈRE PETER BU SUR VERTICALITÉ ET HORIZONTALITÉ

Verticalité et horizontalité

 

Pendant des millénaires, à tous les niveaux de la société, de la famille jusqu'au royaume et à l'empire, la meilleure gouvernance était verticale.

 

Il est donc normal que la Grande Loge Unie d'Angleterre se soit construite de cette façon. Elle a bâti à travers la planète une formidable organisation pyramidale, bien structurée, relativement homogène, sans pour autant être figée par un seul et unique dogme. En faire partie est valorisant et les membres de cette confédération y tiennent absolument.

 

Cependant, la « globalisation », commencée à la Renaissance, devenue clairement perceptible au XVIIe - XVIIIe siècles et culminant aujourd'hui, impose aussi un autre modèle de relations sociales, économiques et politiques qui est, lui, horizontal.

 

Au XXIe siècle les deux systèmes de gestion, vertical et horizontal, sont indispensables. L'humanité est entrée dans une époque d'échanges et de confrontations entre toutes les civilisations existantes, trop différentes les unes des autres pour pouvoir s'adapter à un mode de vie et de gouvernance uniques. A cette échelle l'organisation horizontale pourrait être plus efficace que la verticale. Car elle s’accommode mieux de la diversité et l'apprécie comme source d'inspiration. Or, pour parvenir sans catastrophes majeures à réunir toute l'humanité il faudra bien utiliser toutes les connaissances accumulées depuis des millénaires par ses diverses composantes.

 

Chez les francs-maçons cette « horizontalité » est pratiquée avec plus ou moins de bonheur par les obédiences qui ne font pas partie du système anglais, moins nombreuses mais d'une grande vitalité. Elles semblent mieux accepter dans leurs rangs la mixité sociale et sont plus diversifiées dans leurs pratiques. Si elles sont, elles aussi, organisées suivant un plan vertical, les liens entre les loges et leur administration centrale sont assez relâchés, les accords entre les obédiences moins denses et souvent limités dans le temps. Toutefois, leurs adhérents ne voudraient pas renoncer à leur liberté de conscience, ni à leur influence sur l'évolution de la société. Ils en sont aussi fières que leurs homologues de la Grande Loge Unie d'Angleterre peuvent être de leur excellente organisation et de leur unité.

 

En tant qu'élite les francs-maçons doivent parachever leur quête de l'universalisme en construisant des ponts entre toutes leurs obédiences (sans abîmer les berges...) – suivant un plan horizontal. Cette tâche correspondant à l'apprentissage de la tolérance fait partie de l'initiation maçonnique.

 

A l'instar des États, souvent ennemis mortels, qui ont pourtant créé l'ONU où ils apprennent à collaborer (en mélangeant la gouvernance verticale et horizontale...), à l'instar des religions qui ont cessé de s'excommunier les unes les autres (seules leurs ailes fanatisées appellent encore à exterminer les « infidèles »), les francs-maçons qui, eux, n'ont jamais mené aucune guerre, pas plus à l'extérieur de leur mouvement qu'entre ses divers courants, ne devraient-ils pas être capables de se réunir tous dans une organisation universelle?

 

L'un des cheminements possibles vers cet objectif serait la fondation de la Confédération mondiale des obédiences maçonniques. (1)

 

La Confédération préserverait la diversité de démarches et d'alliances des organisations maçonniques existantes. Pas plus que l'ONU ne modifie ses États membres elle n'aliénerait ses adhérents. Il ne s'agit pas de créer une "super-obédience", mais de poursuivre l'oeuvre des initiateurs de la franc-maçonnerie moderne, bâtisseurs de la fraternité universelle.

 

Réaliser une telle union sera sans doute difficile mais pas impossible. L'atteindre nécessite l'humilité de ne pas se croire meilleur que les autres, ni individuellement, ni collectivement, la sagesse de ne pas souhaiter leur imposer sa propre vérité, l'abandon du rêve de les régenter.

 

Dans le monde actuel la franc-maçonnerie a un important rôle à jouer. Par rapport à cette tâche ses divisions internes ne sont pas insignifiantes. Les enjamber est à la portée des « initiés » (2).

 

Peter Bu

  1. www.call-of-bratislava.com
  2. Après 25 ans de pratique plutôt intensive je trouve toujours que dans notre monde en proie à la course au profit, à la haine et à d’innombrables conflits sanglants, la franc-maçonnerie est un petit miracle. Dans toutes les loges de toutes les obédiences que j’ai pu visiter, proches des religions ou pas, orientées vers la métaphysique ou préoccupées par des questions sociales, « unisexe » ou « mixtes », « régulières », « reconnues » ou pas, partout règne la même atmosphère fraternelle qui s’exprime par l’intérêt que les uns portent aux autres, par leur écoute, l’acceptation des différences d’opinions et, surtout, la conscience que tous les humains sont fondamentalement proches. Sur ce point, malgré les « chamailleries » inter-obédientielles, la franc-maçonnerie est unie.

Voir les commentaires

Publié le par Jacques Viallebesset

Cet article est reposté depuis L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Tableau Rite Français

Tableau Rite Français

REFLEXION : L’ETRANGER ET LE CHIEN….

 

Le Rite Ecossais Ancien et Accepté, pratiqué dans les « Loges de perfectionnement » comporte un certain nombre de degrés dits de Vengeance.

Dans la légende de l’un de ces degrés, apparaît un « Chien » qui guide, les élus sur ordre de Salomon vers une grotte ou se cache le meurtrier d’Hiram. Il est fait état également d’un étranger également qui remplit la fonction de guide. Il semble que ce « Chien » et cet étranger ne font qu’un.

 

Ils représentent tous les deux la partie la plus sombre de nous mêmes, ou la partie cachée, secrète, inavouable, mais bien réelle, nous sommes ce « sale chien » ou cet « étranger ». Notre instinct, notre soif de vengeance s’exercera dans cette grotte dans ces ténèbres. Et pourtant n’est-ce pas un passage nécessaire de nous confronter à nous même. Mais il y a dans cette grotte une faible Lumière, c’est la flamme de la justice et une source d’espérance.

Autant d’éléments qui mettent en jeu ce drame, qui nous rappelle nos serments « de venger l’art Royal » ou encore la devise du Frère Francken « Vaincre ou Mourir ».

Ceux qui combattent la Franc-Maçonnerie trouveront à coup sûr dans cette légende de quoi assouvir leur soif et démontrer leur ignorance.

 

Quand à nous Francs-Maçons c’est la démonstration qu’il faut assumer ses serments et combattre sa part d’ombre, qui sans cesse revient sous d’autres visages, jusqu’au seuil de l’Orient éternel.

Vous aurez surement d’autres interprétations au sujet de ce « Chien et de ce étranger »

 

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois

Bonjour Ioan, 

Suite à ton message pour "les Cahiers bleus du Grand Orient de Suisse" n'arrivant pas à te joindre à ton adresse mail, merci de m'écrire un mail à l'adresse suivante:

jf.lafmaucoeur@numericable.fr

 

BF.

JF.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
ANTI MAÇONNISME PRIMAIRE
ANTI MAÇONNISME PRIMAIRE

ANTI MAÇONNISME PRIMAIRE !

 

Vu dans le journal municipal de Quiberon en Bretagne, la tirade d’un candidat malheureux à la Mairie, relégué dans une opposition « Constructive » c’est là qu’il faut rire, parce qu’après cela devient primaire et pathétique !

Dans la rubrique expression Politique ou l’opposition municipale peut s’exprimer. Le groupe AGIR ENSEMBLE POUR QUIBERON et son article « De la démocratie »

Extrait : « À Quiberon, la majorité municipale a réussi à s’adjoindre à la fois un ‘machin’ et un ‘cabinet noir’

Le machin tout le monde le connaît. C’est le comité des sages, placé sous la haute autorité d’un adjoint. Plus de la moitié des membres ont démissionné depuis sa création, convaincus de leur parfaite inutilité.

(….) le cabinet noir (…) il s’agirait d’un comité stratégique, ce ‘machin’ emprunte aux Loges maçonniques la discrétion et le système de cooptation, et à l’Opus Dei le mode de fonctionnement cauteleux, souterrain, cultivant le secret, ne rendant compte, qu’au maire, ce comité stratégique ressemble étrangement à ce que l’on nomme communément ‘les forces obscures’

 

C’est probablement les propos oh combien élevés et d’une haute tenue gestes à l’appui, d’une candidate à la Présidence de la république donnés lors d’un débat télévisé, qui ont inspirés ces opposants au Maire.

 

JF.

Attention aux voyageurs qui osent s'aventurer sur la presqu'ile de Quiberon aux "forces obscures" qui ont mis la main sur la commune !

ANTI MAÇONNISME PRIMAIRE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
GOLF ET FRANC-MAÇONNERIE !GOLF ET FRANC-MAÇONNERIE !

Une initiative de la GLAMF qui fait polémique semble t'il, des Frères se sont émus est t'il opportun en ces périodes difficiles pour certains d'entre eux de faire une telle manifestation. Il semble que la participation pour les joueurs soit de 77 € + 20 € pour le cocktail voiturette fournie. A votre avis ?

JF.

 

Parmi les manifestations relatives au tricentenaire de la Maçonnerie, la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française organise le samedi 9 septembre 2017 une rencontre golfique.

Le Golf est le sport-loisir préféré des Frères. D’origine très ancienne, il doit la codification de ses règles modernes à des Francs-maçons Ecossais au XVIIIèmesiècle.

La philosophie du jeu et le principe d’évolution d’une partie ne sont pas sans rappeler le tracé de notre recherche.

Nous avons choisi le parcours tout proche d’Ivry la Bataille, « le Golf Parc Robert Hersant », dans l’ouest de la région parisienne.

Ce parcours atypique figure au nombre des plus beaux de France, c’est un véritable arborétum, dont le mélange des couleurs reste exceptionnel.

Les trous sont répartis sur une centaine d’hectares, on y joue en voiturette compte tenu de la longueur des liaisons dessinées dans cet immense jardin.

Equipe ou joueur seul – Initiation golf pour les accompagnants

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
L'ESSOR MAÇONNIQUE....

L’ESSOR MAÇONNIQUE….

 

L’élan, l’essor, l’élévation est le choix du Franc-Maçon, participer à une société tournée résolument vers le bien, le beau, le meilleur de l’humain, par l’élévation de sa conscience, l’exemplarité qui fera corps avec sa cette cité à reconstruire, c’est une belle utopie !

 

La construction de cet empire pierre après pierre, ce temple qui s’élève en lui jour après jour, chasse les ténèbres de l’ignorance et du fanatisme qui semblent envahir notre monde, mais au-delà des apparences, chaque jour le soleil se lève à l’est et sa Lumière s’agrandit sur notre terre et pénètre au plus profond de notre cœur, elle ranime la flamme qui semblait vaciller au contact de vents contraires.

 

Le Franc-Maçon sait, que sa quête est l’essor de la joie qui remplit son être, quand il entre dans le temple, il saisit les mains tendues de ses Frères, il recevra la force de projeter à l’extérieur le feu de la Lumière véritable. Le secret Maçonnique est là, la perfectibilité de ce qui est juste et bon en chacun de nous.

 

Le Franc-Maçon persévérant reçois de ses Frères une clé d’ivoire vivante, pour approfondir sa recherche de la vérité, ouvrir les portes, découvrir l’harmonie, faire la paix en lui et la répandre sur la terre.

 

Jacques Fontaine a défini ainsi, l’Essor Maçonnique, la progression initiatique son ascension ainsi au travers des ateliers qui sont autant de marches sur l’échelle qui mène dans les plus hautes sphères de la spiritualité humaine :

 

« En Loge symbolique : les purifications, et les éléments pour l’éveil. »

 

« En Loge de perfection : l’harmonie avec le Soi, avec les autres pour l’éveil. »

 

« Degrés ultérieurs : la communion et le rayonnement pour l’envol. »

 

« Degrés ultimes : la souveraineté et le gouvernement pour l’empire. »

 

C’est tout le bonheur que je vous souhaite.

 

JF.

L'ESSOR MAÇONNIQUE....

Voir les commentaires

Publié le par Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine

Cet article est reposté depuis Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
Sainte Barbe le tableau de Jan Van Eyck et détails avec la Loge
Sainte Barbe le tableau de Jan Van Eyck et détails avec la Loge
Sainte Barbe le tableau de Jan Van Eyck et détails avec la Loge

Sainte Barbe le tableau de Jan Van Eyck et détails avec la Loge

SAINTE BARBE, LES MAÇONS, LES FRANCS-MAÇONS….

 

Ce que certains appellent le hasard, fait souvent bien les choses préparant, une visite de la Chapelle Saint Barbe du Faouët en terre Bretonne, sur les rives de l’Ellé. Ma main tombe sur le livre de Dominique Jardin : « Le Temple Ésotérique des Francs-Maçons. – Histoire et Symboles.» Dominique Jardin m’a gratifié d’une dédicace : ‘Pour JF… un très complice partage de regards.’

 

Sur la première de couverture du livre le tableau de Jan Van EYCK sur Sainte Barbe.

Cette sainte martyre remarquable pour sa foi et sa persévérance, est la patronne de biens des métiers, en particulier celle des Sapeurs pompiers et des maçons, ceux qui sont liés à la construction comme les élèves de l’Ecole Polytechnique ancienne école royale des travaux publics.

Un examen rapide de la vie ou de la légende de cette sainte en donne la raison. Fille d’un riche païen Dioscore qui fût paraît t’il descendant d’un Roi Perse, enferme sa fille dans une tour pour la préserver des regards, mais aussi pour l’empêcher de vivre sa conversion au Christianisme.

 

Cette tour comprenait deux fenêtres en l’absence de son père elle en fit ouvrir une troisième, cela n’est pas sans rappeler les trois fenêtres du temple Maçonnique, pour ‘Barbara’ elle réalisait ainsi la Trinité !

 

Son père furieux et quelque peu bizarre toujours selon la légende ! La fit soit brulée dans la tour, soit lapidée. La première version explique que les sapeurs pompiers et les professions liées au feu en firent leur patronne. De même pour les maçons en rapport avec l’ouverture de la troisième fenêtre.

 

Le choix de Dominique Jardin du tableau de Jan Van Eyck pour l’illustration de son livre n’est donc pas un hasard non plus. Il en fait d’ailleurs une description au début du livre pour extraits :

 

« La tour représente peut-être la Tour sud de la cathédrale de Cologne. Le dessin peut s’interpréter comme une métaphore de la construction de la tour de Babel, voire du temple de Salomon. » Le tableau : « montre les maçons opératifs en pleine activité… » A remarquer : « à droite la loge abrite les tailleurs de pierre, plus loin le maître d’œuvre dirige les travaux avec sa règle ; à ses côtés un tailleur mesure une pierre avec son équerre. Les pierres taillées sont disposées devant un tas de pierres brutes… » « On aperçoit la roue par les trois fenêtres. »

Symboliquement l’attitude humble de la Sainte s’oppose à l’orgueil de la construction de la tour. « Le fond bleu porte la lune à droite et le fond ocre fait penser au lever de soleil »

« La croisée triple à deux meneaux du deuxième étage, symbolise la trinité, thème essentiel de la légende de Sainte Barbe. »

 

Dominique Jardin nous fait également remarquer l’inachèvement de l’œuvre du peintre, peut être rapproché avec celui de la tour et servir de métaphore à l’inachèvement du temple idéal, comme de toute œuvre humaine.

 

Pour ma part je remarque le livre ouvert devant la Sainte comme une preuve d’espérance, elle tient la plume dans sa main.

 

Décidemment j’ai hâte de redécouvrir cette chapelle Sainte Barbe du Faouët nichée en contrebas, près de l’Ellé, dont la particularité est que l’on contemple son sommet, puis l’on descend ensuite vers elle. Peut être un nouveau message il faut contempler ce qui est en haut, puis savoir redescendre en bas…

 

JF.

 

A Lire : Le Temple Esotérique des Francs-Maçons – Histoire et Symboles par Dominique Jardin. www.editionsjcgodefroy.fr

 

A Voir : Les Chapelles Saint Barbe de : Plouharnel, du Faouët, de Roscoff, du Relecq Kerhuon, de Plestin les Grêves etc… Ainsi que les églises de Belgique, Malte, ou encore la république Tchèque.

Jan Van Eyck

Jan Van Eyck

 

 

Jan van Eyck
Né entre 1390 et 1400 à Maaseik - Mort en 1441 à Bruges
Nationalité : flamande
Attaché au courant : Renaissance, Primitif flamand

Jan van Eyck naquit entre 1390 et 1400, certainement à Maaseik, ville située dans la partie flamande de la Belgique actuelle.

Frère cadet d’Hubert van Eyck, peintre exerçant à Gand jusqu’à sa mort en 1426, il n’existe aucune trace concernant ses années de jeunesse et sa période la formation.
A partir de 1422 il devient peintre à la cour de Jean de Bavière à la Haye. A la mort de ce dernier en 1425 il est appelé par le Duc de Bourgogne, Philippe le Bon, qui en fait son peintre officiel et lui assure une confortable rente à vie. Il effectue également pour son maître diverses missions diplomatiques à l’étranger en qualité d’ambassadeur et même d’agent secret. Lorsqu’il n’est pas en "service commandé" par le Duc, il vit d’abord à Lille puis s’installe définitivement à Bruges à partir de 1428 où il épouse Marguerite van Eyck avec laquelle il aura deux enfants.

Il assume des commandes en parallèle au travail commandé par le Duc de Bourgogne, dont l’achèvement en 1432 du retable de l’Agneau Mystique commencé quelques années plus tôt par son frère Hubert. Il produit aussi de nombreux portraits de membres de l’aristocratie flamande.
Il meurt à Bruges en juin 1441. Son atelier est repris par son frère Lambert van Eyck.
Il semblerait également que le peintre Barthélemy van Eyck, exerçant dans le sud de la France, puisse être un parent de la famille.

L’œuvre de Jan van Eyck est frappante par son réalisme. Bien que cela soit déjà une caractéristique de la peinture flamande, la précision et la maîtrise des détails atteignent avec lui un niveau allant jusqu’à la perfection. L’atmosphère générale de ses tableaux provient de ses éclairages, des jeux d’ombre et de lumière, qui donnent les volumes et matérialisent l’espace.
L’illusion de la profondeur est chez lui, le résultat de l’utilisation de la perspective atmosphérique au sein d’une composition souvent à deux points de fuite.
Il invente également un liant qu’il utilise avec la peinture à l’huile et qui lui permet de créer un aspect brillant et de travailler les transparences.

Ce réalisme magistral aura permis à Jan van Eyck de pouvoir débarrasser ses tableaux des signes conventionnels purement symboliques utilisés jusqu’alors dans la tradition gothique par la représentation d’objets concrets, porteurs du sens spirituel nécessaire, et suffisant en eux-même pour faire comprendre au spectateur la valeur du message énoncé.

Histoire de l’art (Source web).

 

 

Le primitif flamand Jan van Eyck évoque ici l'histoire de sainte Barbe. Pour la préserver des regards, son père - un aristocrate syrien - l'avait enfermée dans une tour, où elle vivait prisonnière, mais entourée de luxe. Lorsqu'il voulut la donner en mariage, elle s'y opposa de toutes ses forces. Pour l'amadouer, il lui permit de sortir de temps en temps de sa prison dorée. Lors d'une excursion, Barbe se convertit au christianisme. En hommage à la Sainte Trinité, elle fit même percer sa tour d'une troisième fenêtre. Fou de rage, son père la livra au gouverneur, qui la fit torturer. Sans succès aucun, car durant la nuit le Seigneur la guérit de ses plaies. En désespoir de cause, son père décida de la décapiter lui-même.
Nous voyons ici Barbe, martyre de la chrétienté, feuilleter un livre de prières. La palme qu'elle tient dans la main gauche

Le livre de Dominique Jardin

Le livre de Dominique Jardin

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
FICTION : "PUIS SURVINT L'HOMME DE DÉSIR"

FICTION : « PUIS SURVINT L’HOMME DE DÉSIR »

 

Les valeurs morales se sont endormies peu à peu, ce qui était devait à tout prix être défendu. Le passé semblait tenir lieu de présent et d’avenir. Les anciens refusaient de transmettre de partir, de céder leur place et pourtant quoi de plus normal quand les jeunes étaient prêts. Comme s’ils refusaient leur création.

 

Les hommes se regroupaient en syndicats en corporations pour défendre leurs visionnaires du passé, aveugles de leur avenir. Ils laissaient sur le bord de la route ceux qui n’avaient, occupé à défendre ceux qui avaient presque tout.

 

L’économie domina la politique, elle créa le « Désir permanent » pour faire tourner les usines sans hommes et satisfaire les actionnaires. Le « Désir » changeant, l’hydre aux multiples têtes se saisit de nous, une tentacule coupée une autre repousse, nous étions son instrument.

 

« Thanatos » le grec, le fils de la nuit celui qui est la mort et son frère jumeau « Hypos » le sommeil étendirent leur empire sur la terre. La solidarité disparue celle qui reliait les hommes entre eux tomba dans l’oubli.

Peu à peu le Désir d’individualisme libéral, remplaça la vraie liberté de l’individu. L’homme asservi à ses désirs, diminua en lui la spiritualité, les églises, les chapelles se vidèrent, les salles de sport se remplissaient. « L’homme ne voulait plus monter vers le ciel, mais faire descendre le ciel vers lui. »

 

Un voile sombre recouvrait peu à peu notre humanité. Le Désir avait remplacé tous les Dieux de l’Amour : « Storgé, Philia, Agapae » seul « Eros » subsista avec son Amour corporel.

 

La terre était vide de sens. A Paris le CAC 40 continuait son ascension vers le ciel, dans la Creuse les enfants pleuraient sur les genoux de leur mère licenciée.

 

Puis survint « l’homme de Désir ». Il avait dans ses mains tous les viatiques pour une nouvelle marche, il avait écouté, observé, il était temps. En même temps sa tâche était immense, saura t’il transformé l’individualisme, le désir personnel, en Amour Agapae, en Amour Fraternel ? Avons- nous un autre choix ?

 

JF.

FICTION : "PUIS SURVINT L'HOMME DE DÉSIR"
FICTION : "PUIS SURVINT L'HOMME DE DÉSIR"

SUR GADLU –INFO LA REVUE DU WEB

 

Vous trouverez toutes les parutions du WEB hebdomadaire.

 

BLOG « CRITICA MASONICA »


En savoir plus sur http://www.gadlu.info

 

 

 

BLOG « LA FRANC-MAÇONNERIE AU COEUR »

  • L’HARMONIE LE COEUR DES ESCLAVES VERDI L’HARMONIE. L e tableau de loge est tracé sur le sol, les symboles sont en place, il manque juste quelques notes de musique, alors le rite aura remplit son œuvre de sacralisation. Le son monte progressivement, envahi la loge…
  • L’INITIATION, LE PASSAGE VERS SON AME Loge R. KIPLING L’INITIATION, LE PASSAGE VERS L’AME. E t si l’initiation Maçonnique n’était que le passage de la raison à l’émotion, de la raison à l’ultime vertu de l’Amour. Avec le levier de l’imagination et la force réveillée de l’intuition. L e Franc-Maçon…


En savoir plus sur http://www.gadlu.info

FICTION : "PUIS SURVINT L'HOMME DE DÉSIR"

 

 

CONVENT DE LA GLDF 2017

Philippe Charuel, Grand Maître réélu, officialise la
Confédération des Grandes Loges d’Afrique
de Rite Écossais Ancien et Accepté

À l’occasion du Convent annuel, les députés des 906 loges ont confirmé à une très large majorité Philippe Charuel pour une troisième année à la présidence de la Grande Loge de France.


En savoir plus sur http://www.gadlu.info

FICTION : "PUIS SURVINT L'HOMME DE DÉSIR"

 

 

SUR HIRAM – BE

 

M6 AU GODF CE JEUDI 22 JUIN

Par Géplu dans Divers

Reportage dans le JT de 12h45 de M6 le 22 juin 2017

Ce jeudi 22 juin sera diffusé sur M6, dans le journal télévisé de 12h45, un reportage sur la franc-maçonnerie du Grand Orient de France.

Ce reportage de 6 minutes commencera par la visite du musée et des temples, l’occasion de montrer qu’il est tout à fait possible pour chacun de visiter les lieux (ouverture, transparence du Grand Orient), suivi d’un historique de la franc-maçonnerie, rappelant les raisons qui ont poussé les frères à rester discrets (oppression, déportation…), puis d’une rencontre avec le Grand Maitre Christophe Habas afin de mieux comprendre les motivations des francs-maçons modernes et leur implication dans les débats de société. Enfin il sera expliqué ce qu’est une tenue maçonnique.


En savoir plus sur http://www.hiram.be

FICTION : "PUIS SURVINT L'HOMME DE DÉSIR"

 

Une belle initiative de GÉPLU sur HIRAM-BE

 

QUE LA POÉSIE CIRCULE, 4

Par Géplu dans Divers

Que la poésie circule ! Si la franc-maçonnerie sollicite notre pensée logique, ses mythes, rites et symboles stimulent notre pensée analogique, faisant appel à nos émotions et à notre imagination. En ce sens elle est aussi une « démarche poétique ». D’ailleurs, nombreux sont les poètes, francs-maçons ou non, qui ont fait appel à la symbolique et aux valeurs humanistes.
C’est pourquoi chaque semaine nous vous proposerons un poème, afin de maintenir vivante notre capacité au questionnement et à l’émerveillement.


En savoir plus sur http://www.hiram.be

 

Cette semaine un beau poème du Frère GOETHE : « Meurs et deviens » à lire sur le Blog Hiram-Be.

 

JF.

FICTION : "PUIS SURVINT L'HOMME DE DÉSIR"

LIRE

 

Disponible maintenant sur Amazon ou lulu.com le nouveau livre d’Elisabeth Cappelli. Bonne lecture.

JF

 

Dans ce deuxième ouvrage consacre a l'église de Tréhorenteuc, Elisabeth Cappelli vous invite a découvrir l'importance des magnifiques légendes locales, si peu connues, mais aussi a cheminer a travers la culture du Moyen-Age, sur une voie de connaissance et de lumière.

la boutique Maçonnique sur le web pour vos achats

la boutique Maçonnique sur le web pour vos achats

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog