Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par Jean-François Guerry
Réservé aux soeurs et Frères.


Samedi 5 février 2022


VIIes Rencontres

Académie Maçonnique Provence





Alchimie et Hermétisme


 
 
Ma Très Chère Sœur,
Mon Très Cher Frère,


Nous poursuivons notre chemin à la recherche des racines profondes de la Franc-maçonnerie et les Rencontres du mois de février seront consacrées à l'Alchimie et à l'Hermétisme.

Cette fin d'année est aussi pour nous l'occasion de vous proposer d'adhérer ou de renouveler votre adhésion à l'Académie Maçonnique Provence.
Pour un montant annuel de 35 €, vous bénéficierez de la gratuité de toutes nos manifestations (hors frais de restauration), incluant l'envoi des travaux des conférenciers ainsi que l'enregistrement intégral des conférences dans les semaines qui suivent les rencontres.
Au-delà de cet avantage bien réel, votre adhésion sera pour nous la plus grande marque de confiance nous permettant de poursuivre notre action.
Votre adhésion à l'Académie Maçonnique Provence vous permet de bénéficier également de la gratuité des manifestations organisées par les Académies de Paris, Lille, Lyon et Toulouse, en attendant de prochaines ouvertures
.

 
VIIes Rencontres
de l'Académie Maçonnique Provence


Château Saint-Antoine
9 heures 30 - 17 heures


Les conférenciers seront:
 

Françoise BONARDEL
Agrégée de Philosophie, Docteur d'État ès Lettres et Sciences
Professeur de philosophie des religions à la Sorbonne
de 1990 à 2010


"Un trépied fondateur :
Hermétisme, Gnose et Alchimie" 




André UGHETTO
Ancien professeur agrégé de lettres modernes, poète,
réalisateur
 de cinéma
Projection de son court métrage (55') réalisé en 1984 et échanges


Mutus Liber, Tableaux pour Nicolas Flamel


 
 Jean-François BLONDEL 
Historien, spécialiste du Compagnonnage, auteur


"Alchimie des Cathédrales"


 
 Alain MUCCHIELLI
Ancien médecin spécialiste, expert du Rite Français, auteur


"Parcours maçonnique, parcours alchimique"
 
 

Les auteurs sont tous auteurs de nombreux ouvrages qu'ils dédicaceront avant la reprise des travaux l'après-midi. Nous vous les présenterons au cours des prochaines semaines.
 

Ces rencontres sont ouvertes aux Frères et Sœurs Maîtres de toutes les obédiences  et les frais de participation sont de 20 € (hors restauration) pour les non-adhérents de l'Académie Maçonnique.

Pourquoi des frais de participation ? 
Pour nous aider à couvrir les frais de location du Temple, les frais d'hébergement et de restauration des conférenciers, les frais du technicien vidéo, les assurances, les frais administratifs, etc.
Merci de votre compréhension
.

Le repas (entrée, plat, fromage, dessert, café et boissons) sera servi en salle humide et le montant du triangle est de 18 €.



Merci de t'inscrire en cliquant ICI... 

N'hésite pas à diffuser cette invitation à tous les Frères et Sœurs Maîtres de ton entourage.

 
Salutations très fraternelles,
Alain Boccard
Président



PS: Les ouvrages coédités par les Éditions Ubik et l'Académie Maçonnique Provence 
sont toujours disponibles en cliquant ICI:


Maintenant disponible
Alain-Noël Dubart: La Franc-maçonnerie entre passé et avenir


Marc Halévy, Kabbale et Franc Maçonnerie.
Marc Halévy, Après la Modernité, quelle Franc-maçonnerie ?
Louis Trébuchet, Le désir des collines éternelles
Louis Trébuchet, Appel aux racines spirituelles du REAA
Jean-François Guerry, Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie
Michel Fromaget, Corps, Âme, Esprit: Liberté, Vérité, Beauté
Solange Sudarskis, Il était une fois un mythe, Hiram
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Alignements de Colonnes vers la  Lumière Carnac

Alignements de Colonnes vers la Lumière Carnac

PIERRES DE VIE

 

À mes frères, Mégalithes de lumière à ma Loge numineuse.

Ce soir encore je vais parcourir un bout de chemin entre les pierres levées, Vivantes.

 

Symboles de la vie impérissable.

 

Toucher encore le granit mille fois lavé de ses impuretés, séparé de l’éphémère.

 

Racines de la terre, élans vers le ciel.

 

Mystérieuses et solitaires colonnes de lumière, elles traversent le temps, la pluie et le froid.

 

Statues qui dépassent l’entendement, forces numineuses qui éclairent l’obscur.

 

Brulantes sous mes doigts du feu intérieur. Sacrées, séparées du profane. Au solstice d’hiver elles attendent le retour de la lumière, fin et commencement.

 

                                          Jean-François Guerry.

" Connaissez-vous la différence entre un écureuil et un saint ?
Il n'y en a pas. Les deux font provision de lumière qu'aussitôt ils oublient."

 

Christian Bobin.

Retable Agneau Mystique Frères Van Eyck

Retable Agneau Mystique Frères Van Eyck

PIERRES LEVÉES PIERRES DE VIE

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Joséphine  Baker

Joséphine Baker

DEVISE : Oser l’égalité ?

 

Un peu d’égalité, un effort d’égalité, un rêve d’égalité entre les hommes et les femmes issus du même. Pour une égalité totale des droits. Nous ne naissons pas tous égaux, mais différents, heureusement !

Nous ne pouvons pas grand-chose à notre naissance. Nous pouvons revendiquer notre liberté et l’égalité de nos droits, c’est notre dignité humaine. L’égalité est désir, principe, chemin, objectif. Construire l’égalité c’est donner sa dignité à l’homme.

 

Notre société est presque semblable à l’antique Athènes où la liberté et l’égalité était refusée aux femmes et aux esclaves. Le droit canonique hérité du droit Romain, ce droit mesureur sans mesure et sans égalité, sépare les hommes et les femmes qui devraient être égaux en droit. Le cœur des femmes n’est pourtant pas moins grand que celui des hommes nos enfants en sont les témoins.

 

Le siècle des lumières est parfois obscur, il n’a pas illuminé tous les hommes, même Jean-Jacques Rousseau ne voyait dans la femme qu’une génitrice, ce qui fit dire à George Sand : « Ce sublime Rousseau n’a pas su en faire autre chose que des êtres secondaires dans la société. Il a fait des nourrices croyant faire des mères. Il a pris le sein maternel pour l’âme génératrice ». (George Sand Isidora- 1845)

Le simple fait de devoir affirmer que la femme est l’égale de l’homme en droit, c’est reconnaître pour certains, la possibilité qu’elle ne le soit pas. Supposer une inégalité c’est dégrader le triangle sacral de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité.

 

Notre révolution fondatrice de la chartre des Droits de l’Homme et du Citoyen a refusé le droit de vote aux femmes, constituant l’inégalité. Faisant ainsi des femmes des observatrices, instituant de fait une hiérarchie humaine. Il faut rompre cette évidence, cette hiérarchie et oser chanter avec le poète la femme est l’avenir de l’homme.

 

Si l’on oublie le Thymos de Platon, le désir de reconnaissance lié à la demande du « Qui suis-je donc pour vous ? » Oui si on l’oubli, l’on perd le sens de la Fraternité humaine, de la justice, on perd le sens de notre aspiration maçonnique à la pratique des vertus, qui mène à la transcendance de la Vertu feu spirituel.

 

Ainsi notre Frère, l’autre est aussi notre Sœur, égale et différente, autre partie de nous-mêmes. Alors comment ne pourrions-nous pas être le gardien de notre Frère et de notre Sœur, issus tous les deux d’un souffle unique.

 

L’espérance me fait dire que les temps sont proches de l’unité, le temps de l’union où les deux énergies se complètent. Le temps de la reconnaissance de la femme comme la face d’un même corps, la face ésotérique noire mais lumineuse, la face gauche celle du cœur, quant à l’homme ivre de lumière il tente encore de renvoyer le visage de la femme dans l’ombre, comme un ultime recours à ses insuffisances, chao avant l’ordre, avant la prise conscience de l’unité primordiale.

 

En conclusion, je fais appel Bernard Chevilliat Directeur de la rédaction du livre magazine Ultreïa :

 

« On voit aujourd’hui que ces dualités se portent mal. Extraverti et ivre de lumière, Adam tente de renvoyer Ève à l’ombre. Le monde va à vau-l’eau parce que la tonalité masculine prend plus que jamais le pas sur le féminin, que l’esprit étouffe l’âme, que « l’ hyperprose » technicienne (Edgar Morin) évacue la dimension poétique, que l’obsession de réussite, de compétition et de domination, avec son pendant d’extériorité, de violence et de prédation, est en passe de mettre à mal l’esprit de coopération et de préservation, mais aussi parce que l’estime de soi est partout bafouée et que le monde part en tous sens et se virtualise.

 

Si l’on veut sortir de l’impasse, il est donc de première nécessité de ranimer notre hémisphère droit- réputé plus intuitif et plus spirituel- et de rééquilibrer nos rapports au monde en remettant les vertus du féminin au cœur de nos vies…sans omettre de faire meilleur sort aux femmes qui partout se lèvent. Il nous faut exalter (« porter haut ») les vertus du féminin et réemprunter la voie du juste milieu, celle de l’intensité et de la sérénité (Patrick Viveret), de l’effusion réconciliante et durable de la joie qui naît de l’amour, de la beauté et de la paix intérieure ».

 

Le texte de Bernard Chevilliat est paru à l’automne 2015, il était prémonitoire, on en mesure la justesse des mots au regard des faits qui se sont produits depuis.

 

Décidemment sans faire dans l’adulation et la louange aveugle, l’enthousiasme béat, force est de reconnaître que la femme est bien l’avenir de l’homme.

 

                                         Jean-François Guerry.

 

 

Bibliographie :

 

Cynthia Fleury, Mona Ozouf, Michelle Perrot : Liberté, Égalité, Fraternité Éditions de l’Aube. 2021.

 

Bernard Chevilliat Ultreïa N° 5 Automne 2015- Dossier : Exalter le Féminin pour sortir de l’impasse….Feuille de route.

Simone Veil, Mère Térésa, Maria Deraismes, Marie Curie, Louise MichelSimone Veil, Mère Térésa, Maria Deraismes, Marie Curie, Louise Michel
Simone Veil, Mère Térésa, Maria Deraismes, Marie Curie, Louise MichelSimone Veil, Mère Térésa, Maria Deraismes, Marie Curie, Louise Michel
Simone Veil, Mère Térésa, Maria Deraismes, Marie Curie, Louise MichelSimone Veil, Mère Térésa, Maria Deraismes, Marie Curie, Louise Michel

Simone Veil, Mère Térésa, Maria Deraismes, Marie Curie, Louise Michel

DEVISE : OSER L'ÉGALITÉ
DEVISE : OSER L'ÉGALITÉ

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

LIRE : 

Je me permets de vous rappeler également que les livres coédités par l'Académie Maçonnique Provence et les Éditions Ubik sont toujours disponibles en cliquant ici. Vous trouverez:
Louis Trébuchet "Appel aux racines spirituelles du REAA"
Un voyage en 23 étapes fondatrices du REAA.
 
Jean-François Guerry "Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie "
On peut vivre sans la philosophie, comme l'on peut vivre sans la Franc-maçonnerie, mais moins bien...
 
Marc Halévy " Après la Modernité quelle Franc-maçonnerie ? "
L'avenir de la Franc-maçonnerie dans le monde et la Franc-maçonnerie dans l'Avenir du monde.
 
Louis Trébuchet, "Le désir des collines éternelles"
La spiritualité, voie vers l'harmonie. Prix incluant la livraison à domicile.
 
Marc Halévy "Kabbale et Franc-maçonnerie"
Le regard du Kabbaliste et du Maçon pour partir à la découverte de trois échelons mystiques qui sont autant de grades maçonniques.
 
Solange Sudarkis "Il était une fois un mythe, Hiram"
Hiram raconté, Hiram commenté, Hiram interprété, mais Hiram rassemblé.
 
Michel Fromaget "Corps, Âme, esprit: Liberté, Vérité, Beauté"
Une introduction à l'anthropologie ternaire de l'Homme pour mieux comprendre la notion de deuxième naissance.
 
 
Enfin, nous sommes heureux de confirmer que les VIIes Rencontres se dérouleront au Château Saint-Antoine le samedi 5 février 2022 sur le thème :
 
"Alchimie et Hermétisme"
 
Nous vous dévoilerons prochainement les invités et les sujets de leur intervention. Nous vous réservons quelques surprises...
 
Avec les sentiments fraternels de toute l'équipe.
Alain Boccard
Président
Académie Maçonnique Provence

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
DU SECRET AU SOUPÇON

DU SECRET AU SOUPÇON

 

Oui la Franc-maçonnerie a ses secrets et c’est bien ainsi ! Quel est son principal secret ? Essayons de répondre, ce n’est pas facile dans une société qui érige la transparence en dogme, prône la confusion totale entre le privé et le public. Dans cette société où la célébrité, l’image, le donné à voir sans limite s’impose pour satisfaire les curieux et les voyeurs passifs. Dans une société ou l’intime est relégué à l’oubli par les réseaux sociaux. Les trompettes de la renommée de l’ami Georges ne sont plus mal embouchées, il faut nourrir l’immédiateté.

Le sujet du secret maçonnique tant de fois mis sur place publique est-il éculé ? Pourtant il fait pousser périodiquement les « marronniers » !

 

Les Francs-maçons souvent mal à l’aise croient avoir trouvé la parade, dans l’esquive en usant de la polysémie du mot secret remplacé par discret, est-ce suffisant ! En affirmant leur discrétion, ils mettent en avant leur modestie, mieux leur humilité c’est plus gratifiant. Les plus retors de leurs questionneurs transforment cette vertu de l’humilité qu’ils ignorent en humiliation, les soupçonnant de se dissimuler derrière les mots. Comme s’ils cachaient une maladie honteuse transmissible, qu’ils auraient contractée volontairement. Les sœurs et les frères sont libres de répondre, de se mettre à couvert ou pas, d’ouvrir le parapluie !

Personnellement ayant peu de propension naturelle pour l’esquive qui nourrit le soupçon, je préfère répondre. Oui je revendique de l’être, sans ostentation et seulement donc quand l’on me pose la question. Pourquoi, je le suis parce-que j’apprécie les valeurs de la Franc-maçonnerie qui sont : les droits de l’homme et du citoyen, la devise de notre République la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, les valeurs morales héritées des principales traditions érigées en vertus par les femmes et les hommes qui s’efforcent de les porter, il n’y a donc pas de honte à être une sœur ou un frère. Au premier rang de ces valeurs je place la Fraternité humaine, c’est cela qui fait que je suis honoré d’être membre de cette communauté fraternelle qui reconnaît la dignité de l’homme.

 

Ne croyez pas qu’en affirmant ces valeurs, ni même en énonçant les noms de célèbres sœurs et frères vous pourrez vous débarrasser de ce sparadrap collé sur votre visage. Les curieux joueront toujours avec la polysémie des mots, et des rumeurs nauséabondes. Il vous faudra ajouter aux mots, l’action et l’exemplarité de votre vie. L’action juste et silencieuse fait bien plus que le fracas des mots.

Ceux qui sont incapables de faire tout le bien qu’ils voudraient qu’on leur fasse, ne sont pas dignes d’êtres des sœurs ou des frères et ils ont encore à devenir plus humain.

 

Bien sûr il n’est pas nécessaire d’être Franc-maçon pour faire régner le bien en soi et dans le monde. Mais c’est je dirais plus facile, car l’on travaille pour à l’intérieur et à l’extérieur de nos loges. On se forme au bien, au lieu de s’informer. Comme l’on peut vivre sans philosopher, l’on peut vivre sans maçonner, mais un peu moins bien, alors pourquoi se refuser cette possibilité ? Un des secrets de la Franc-maçonnerie, c’est de travailler chaque jour à son perfectionnement individuel dans un cadre collectif.

Travailler à son perfectionnement personnel dans le but d’améliorer la société est un Exercice exigeant. Le philosophe et sociologue Georges Friedmann écrit : « Prendre son vol chaque jour au moins un moment qui peut-être bref, pourvu qu’il soit intense. Chaque jour un exercice spirituel seul ou en compagnie d’un homme qui veut lui aussi s’améliorer aimer tous les hommes libres, s’éterniser, s’améliorer en se dépassant ».

Georges Friedmann exprime là, à mon sens la méthode maçonnique et les travaux maçonniques. Il dévoile un des secrets de la Franc-maçonnerie, le perfectionnement individuel de l’homme par son initiation et son action dans une communauté fraternelle. Le secret des loges maçonniques, c’est le « commons », l’espace ou la ressource dont l’usage partagé par une communauté de personnes qui pratiquent l’amour fraternel. Un lieu unique où des femmes et des hommes peuvent communier ensemble, faire du commun, du solidaire, non pas dans une île ou un archipel qui divise et sépare fait le lit de l’individualisme ou du communautarisme déviance de la communauté universelle.

Dans un monde qui ne sait que produire de l’individualisme, les loges maçonniques font du fraternel, du solidaire, de l’humain. C’est ce qui donne son caractère sacré à la loge, loin de l’agitation et du bruit des marchands du temple.

Celui qui à force d’exercices spirituels est capable de voir au-delà du secret le sacré, contemple la beauté de l’âme humaine et la mystérieuse beauté du monde. Il voit le réel au-delà des apparences.

 

Le mot à la fois secret, sacré et le mot de passe est le mot Fraternité, sa polysémie fait-là sa grandeur, lui donne une dimension infinie, il est la dignité de la Franc-maçonnerie. Ce mot mérite l’emphase : la Fraternité maçonnique est un torrent d’amour qui s’est nourri des différentes sources pour créer un sentiment céleste ou océanique selon votre préférence, dans le cœur des hommes.

 

La fraternité c’est à la fois la loi d’amour incarnée dans le corps du christ, le plus humble des prophètes qui a dit : aimez-vous les uns les autres. C’est aussi la pierre d’angle de l’an I de la République liée à l’Égalité, c’est la Fraternité des lumières de l’humanisme. C’est aussi maintenant la Fraternité sociale pratiquée au présent, ici et maintenant, cette Fraternité laïque sacralisée, aboutissement d’une Fraternité Sacrale selon l’expression de Régis Debray dans son « Moment de fraternité ».

 

Le secret véritable de la Franc-maçonnerie, détenu dans le cœur des sœurs et des frères, c’est la Fraternité. Le mot fondateur, créateur de cet Ordre Initiatique Fraternel et Universel, c’est le mot secret, c’est le mot qui efface le mot soupçon. Parce que le mot Fraternité construit ce centre d’union de toutes les femmes et les hommes libres.

 

                                   Jean-François Guerry.    

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François GUERRY
VOIR

VOIR

 

Un regard improbable, inexprimable, indicible sauf peut-être pour le poète qui jongle avec le mystère des mots. Le poète capable de craquer les carapaces, de soulever les voiles qui obscurcissent nos yeux pour faire entrer la lumière de la Vérité dans nos cœurs. Cette lumière, ce souffle, cette chamade, cette émotion que l’on croyait perdue, qui se révèle si proche. « La vraie gloire est ici » déclame François Cheng. Voir le réel, au-delà du visible, derrière l’horizon, c’est voir le lotus épanoui, ouvert au-dessus de la mare fétide, comme un soleil sorti des ténèbres, une étoile dans la nuit.

Dès l’ouvert du livre de François Cheng, dès le prologue, dès le commencement, la Lumière….

 

                         « La vraie vie dès ici

                   Par ici nous passons

                   Nous avons toujours soif

                   Et toujours auront faim

                   Au travers des ténèbres

                   Jamais ne périrons … » (1)

 

Celui qui n’a pas fait l’apprentissage des ténèbres ne voit pas la Lumière de la vie. Il faut l’éveil de l’ordalie pour accéder à la Lumière et à la Vérité. Le profane sans les épreuves physiques sans la connaissance de ses sentiments ne peut pas franchir la porte entre le visible et l’invisible, il reste dans l’absence, dans l’attente de la complétude.

Apprenti chaman il deviendra un intercesseur entre le visible et l’invisible. Il découvrira le monde des idées dissimulé sous les symboles universels, nul besoin pour ce chaman de psychotropes. Il lui suffit de lever le voile sur les secrets, pour aller vers le sacré, le divin. Le rite initiatique change, transforme, converti le regard sur nous-mêmes et le monde. Vouloir, voir ici et maintenant les signes.

 

                     « Tout est signe,

                 Tout fait signe,

                 Souffle qui passe,

                 Fruit qui s’offre,

                 Main qui touche,

                 Face qui crie :

                 « Retourne toi,

                 Reprends-toi,

                 Reçois tout

                        Et fais signe ! » (2)

 

Recherche la Lumière et la Vérité !

 

                                          Jean-François Guerry.

 

 

 

  1. François Cheng La vraie gloire est ici. Extrait- Page 9- Éditions Gallimard- 2015.
  2. François Cheng La vraie gloire est ici. Extrait- Page 43- Éditions Gallimard -2015.
VOIR

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

François Cheng La vraie gloire est ici

François Cheng La vraie gloire est ici

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
Prenez et mangez, et donnez à manger à celui qui a faim… !

Prenez et mangez, et donnez à manger à celui qui a faim… !

 

 

Cette injonction est extraite d’un rituel maçonnique, il faut la prendre dans son sens moral, il est question de nourritures spirituelles et de la Connaissance, mais pas seulement ! Le compagnon partage son pain et aussi le bien moral, c’est ainsi qu’il accomplit son devoir d’homme.

Coluche, celui qui voulait donner à manger et à boire à tous ceux qui ont faim et soif sans discrimination, est passé à l’Orient éternel le 19 juin 1986, il y a 36 ans. Il pensait que la 5ème puissance du monde serait capable de réaliser son rêve de justice. L’histoire prouva hélas que non, malgré des bénévoles de plus en plus nombreux se substituant à l’incurie des gouvernements successifs. Coluche succédait déjà à l’Abbé Pierre l’abbé des pauvres et des mal logés, qui lançait son appel pathétique le 1er février 1954 au cœur d’un hiver rigoureux, il y a 68 ans : « Mes amis au secours ! Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à 3 heures, sur le trottoir du Boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, on l’avait expulsée… » (1)

 

La faim, le manque de logement sont toujours présents dans notre société.

La Franc-maçonnerie nous demande de pratiquer la justice et de combattre donc toutes les injustices, pour se faire elle a aussi ses œuvres de charité, mais le cœur de sa démarche est bien son combat contre les injustices, elle lutte pour que tous les hommes soient frères, elle lutte pour la dignité de l’homme. Faut-il choisir entre justice et charité, il ne peut y avoir de justice sans charité préalable sans amour de l’homme.

 

Faut-il que la charité soit ostentatoire ? La réponse est complexe, l’ostentation individuelle n’est pas souhaitable, elle ne fait que flatter l’orgueil, mais l’ostentation dans un cadre collectif est de nature à mettre les gouvernements devant leurs insuffisances et leurs responsabilités.

 

À propos du spectacle « Les enfoirés » le chanteur Bernard Lavilliers a déclaré récemment : « On ne défend pas une bonne cause avec de mauvaises chansons…. C’est une sorte de fiesta, et pourquoi pas finalement. Mais c’est toujours pareil, on fait la charité parce que l’on est incapable d’imposer la justice. » (2)

 

Pourtant Jean-Ferrat ne chantait pas pour passer le temps.

 

Les Francs-maçons ne maçonnent pas non plus pour passer le temps.

 

On ne peut pas opposer charité et justice, la charité ne peut pas non plus se substituer à la justice et il n’y a pas de justice sans charité. Cette charité qui commence par l’écoute de l’autre, la considération de l’autre, de sa dignité d’homme. On parle de conversion du regard en Franc-maçonnerie, l’importance du regard que nous portons sur nous-mêmes et sur l’autre est plus importante que la chose regardée, c’est dans ce mouvement du regard vers soi et vers les autres que naît la fraternité. Comprendre donne la force de faire, la capacité de faire, l’écoute de l’autre est le premier pas vers lui. « Tant de fois j’ai senti la nature réclamer de moi un geste, et je n’ai pas su lequel lui donner ». (3)

 

Nourritures terrestres et nourritures spirituelles ne s’opposent pas, sauf peut-être pour les anachorètes, les ermites solitaires. Ce que ne sont pas les Francs-maçons. Ils ont à cœur le partage, et la transmission de ce qu’ils ont reçus. Le grand mot, comme le grand projet est la fraternité. Mettre fin à la souffrance, la remplacer par la joie.

 

Le drame est sans doute que dans notre société l’on ne sait plus se parler d’homme à homme. Que l’on détourne trop souvent le regard on s’abrite, l’on s’achète une conscience individuelle et collective. Il n’y a plus assez de ciel et d’étoiles dans nos yeux comment pourrions-nous dès lors donner de l’espérance aux autres et formuler le vœu que ce qui est en bas soit semblable à ce qui est en haut ! On a remplacé la divinité des nombres, par la sécheresse spirituelle des chiffres et des pourcentages, en ne parlant plus que de chiffres, on ne parle plus l’homme, l’on ne parle plus aux hommes.

 

« La terre se couvre d’une nouvelle race d’hommes à la fois instruits et analphabètes, maîtrisant les ordinateurs et ne comprenant plus rien aux âmes, oubliant même ce qu’un tel mot a pu jadis désigner. Quand quelque chose de la vie les atteint malgré tout, un deuil ou une rupture, ces gens sont plus démunis que des nouveaux nés. Il leur faudrait alors parler une langue qui n’a plus cours, autrement plus fine que le patois informatique ».(4)

 

À force de ne parler qu’en chiffres on ne sait plus parler d’âme à âme, notre langage a perdu les mots de justes, les d’amour qui sont pourtant à la fois nourriture terrestre et spirituelle.

 

                                                  Jean-François Guerry.

 

 

  1. L’Abbé Pierre Extrait de son appel du 1er février 1954.

     (2)    Bernard Lavilliers Extrait d’interview lors de la sortie de son dernier    disque.

    (3)     André Gide Les Nourritures Terrestres 1897.

 

    (4)     Christian Bobin Ressusciter. Page 51 Éditions Folio 2001.

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

LIRE : Éditions ubik Académie Maçonnique de Provence.

Je me permets de vous rappeler également que les livres coédités par l'Académie Maçonnique Provence et les Éditions Ubik sont toujours disponibles en cliquant ici. Vous trouverez:
Louis Trébuchet "Appel aux racines spirituelles du REAA"
Un voyage en 23 étapes fondatrices du REAA.
 
Jean-François Guerry "Exercices spirituels antiques et Franc-maçonnerie "
On peut vivre sans la philosophie, comme l'on peut vivre sans la Franc-maçonnerie, mais moins bien...
 
Marc Halévy " Après la Modernité quelle Franc-maçonnerie ? "
L'avenir de la Franc-maçonnerie dans le monde et la Franc-maçonnerie dans l'Avenir du monde.
 
Louis Trébuchet, "Le désir des collines éternelles"
La spiritualité, voie vers l'harmonie. Prix incluant la livraison à domicile.
 
Marc Halévy "Kabbale et Franc-maçonnerie"
Le regard du Kabbaliste et du Maçon pour partir à la découverte de trois échelons mystiques qui sont autant de grades maçonniques.
 
Solange Sudarkis "Il était une fois un mythe, Hiram"
Hiram raconté, Hiram commenté, Hiram interprété, mais Hiram rassemblé.
 
Michel Fromaget "Corps, Âme, esprit: Liberté, Vérité, Beauté"
Une introduction à l'anthropologie ternaire de l'Homme pour mieux comprendre la notion de deuxième naissance.
 
 
Enfin, nous sommes heureux de confirmer que les VIIes Rencontres se dérouleront au Château Saint-Antoine le samedi 5 février 2022 sur le thème :
 
"Alchimie et Hermétisme"
 
Nous vous dévoilerons prochainement les invités et les sujets de leur intervention. Nous vous réservons quelques surprises...
 
Avec les sentiments fraternels de toute l'équipe.
Alain Boccard
Président
Académie Maçonnique Provence
Prenez et mangez, et donnez à manger à celui qui a faim… !

 

VIENT DE PARAITRE-

En quête du Mystère

par-delà impasses et fantasmes

Pourquoi cette obsession pour le mystère ?

Le mystère n’est pas une énigme à déchiffrer !

Commençons par affirmer qu’il n’y a pas de mystère et que ce sont nos illusions chimériques qui l’inventent.

Il s’agit alors seulement d’accepter la réalité telle qu’elle est. Toute la réalité, pas seulement celle des apparences.

Le seul problème, c’est que nous ne savons pas la voir.

Le mystère est donc cette réalité qui nous reste inconnue, réalité ultime que nos concepts sont impuissants à décrire.

Notre rapport au mystère tient dans notre incapacité à nous relier au réel et à accepter une réalité plus grande que nos perceptions.

Pour entrer dans le mystère, il faut en pénétrer toutes les dimensions, en ressentir l’épaisseur et accepter, tout simplement, de le vivre.

Au sommaire

Fred PICAVET, En quête du Mystère

Jean DUMONTEIL, Dans la simplicité et la générosité du mystère

Bertrand VERGELY, L’apophatisme, approche du Mystère

Gaston-Paul EFFA, Le nouvel Orphée ou la poésie pour entrer en Mystère

Jacques DI CONSTANZO, La Vérité, perpétuel mystère, est-elle inscrite dans nos

neurones ?

Richard BACIN, Les cultes dionysiaques

Pierre PELLE LE CROISA, Un petit « Rien » du « Tout » !

Jean-Michel MENCIA-HUERTA, Le cheminement du maçon…? Un vrai mystère !

« Cahiers de L’Alliance » n°10, En quête du Mystère, Ed Numérilivre,

Paris, octobre 2021, 120 pages, 18 €. – abonnement un an, 3 numéros, 48 €.

A commander sur www.eosphoros.fr ou www.numerilivre.fr

Au rythme de 3 numéros par an, les Cahiers de L’Alliance sont édités par la Loge nationale de recherche de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française.

Directeur de la rédaction : Jean DUMONTEIL - Rédacteur en chef : Jean-Claude TRIBOUT

 – cahiers.alliance@alliance.fm

Voir les commentaires

Publié le
CONFERENCE CONCERT A NE PAS MANQUER
CONFERENCE CONCERT A NE PAS MANQUER
CONFERENCE CONCERT A NE PAS MANQUER
Un lieu magique pour une conférence et un concert magique.

 

A ne pas manquer

Voir les commentaires

Publié le
USINE FRANCAISE DE MASQUES MPTEC -QUÉBRIAC 35- FRANCE

USINE FRANCAISE DE MASQUES MPTEC -QUÉBRIAC 35- FRANCE

Cet article est-il maçonnique ? Non pour ceux qui sont dans la théorie. Oui peut-être pour ceux qui croient à la pratique.

BAS LES MASQUES !

 

Voilà plus de deux ans que nous subissons cette pandémie, pouvons-nous agir un peu individuellement, collectivement et simplement suivant le concept du « COLIBRI ».

Dans notre monde médiatisé à outrance, ou la « Com » se substitue trop souvent à l’action en saturant l’espace et noyant la réflexion. L’incontinence verbale de chaque minute empêche l’action. Ce n’est pas une « Parole perdue », mais un flot de paroles perdues, oubliées, remplacées par d’autres paroles perdues dans une chaine continue. Le faire n’a plus de temps.

La pandémie a potentialisé notre inaction, cela a commencé par le problème des masques. Le Roi Salomon responsable des stocks de notre épicerie médicale en gestionnaire a décidé de détruire les stocks de masques pseudo périmés et n’a pas jugé utile de reconstituer le stock. Quand les clients involontaires se sont présentés il a fait un appel désespéré au dragon chinois pour reconstituer à grand frais son stock. Je me souviens d’avoir acheté à mon pharmacien mis alors à contribution, ma boîte de masque chinois les seuls disponibles pour la modique somme de 30 €. Il faut bien payer les enfants ouvriers de Chine ou d’ailleurs.

« Du coup » après cette bonne gestion du Sage Salomon, il fallait réagir, réformer, on ne nous y prendrait plus ! D’ailleurs la guerre était déclarée, nous allions y mettre donc les moyens et non plus dire, mais faire. Bon sang ne saurait mentir on envoie bien des fusées dans l’espace, donc nous pouvons faire des masques, quelle heureuse surprise !

Près de chez moi en Bretagne on avait fermé une usine de fabrication des masques, les machines transférées dans un pays d’Afrique du Nord et oui le Roi Salomon il n’en voulait plus des masques à dormir sur les étagères de son épicerie médicale. Eh bien la région, le département ont décidés de rouvrir l’usine devant la pénurie, d’un « coup » mon pharmacien m’a vendu les masques à 15 €, la loi du marché !

 

C’était sans compter sur les enfants de Chine ou du Bangladesh ils ont travaillé plus, les prix ont baissés à nouveau. Fiction : l’UNICEF s’est émue, les responsables de cette belle institution ont parlés.

 

Puis le temps a passé la « com » a changé de sujet, las la pandémie dure, on s’aperçoit que l’on ne fabrique pas nos médicaments, nouvelle subite et inattendue surprise !

Je continue d’acheter des masques fabriqués en France chez mon pharmacien produit un produit médical cela me semble normal. Mon voisin, bien plus malin que moi et surtout qui a tout va proclame son patriotisme et la défense du commerce local me dit ah les masques ! Moi je les achètes chez Leroy-Merlin le magasin de bricolage ils en ont en promo à 5€ la boite, formidable ! Des Chinois mais il faut être cohérent on ne peut pas tout avoir. C’est sûr ! Pourtant mon voisin il milite pour les circuits courts, le petit commerce, l’empreinte carbone, les droits sociaux, la protection de la jeunesse. Autant de choses complétement hors de ma portée, mois benêt j’achète mes masques plus chers chez mon pharmacien à côté de chez moi.

Tiens à ce propos mon stock baisse, on ne va pas me la faire à l’envers comme au Roi Salomon, je me précipite chez mon pharmacien, las je n’ai plus de masques fabriqués en France, mais j’ai des Chinois et des Turcs au choix. Pourquoi vous n’avez plus de Français je lui demande naïvement, la réponse est claire mon grossiste m’a livré ceux-là. Je croyais que c’était le client qui demandait ce qu’il voulait à son fournisseur ? Je refusais d’acheter ces masques, argumentant sur les paroles entendues partout recommandant d’acheter, Français, local étant resté sur l’idée que la région, le département, l’état avait mis de l’argent pour faire fonctionner l’usine de masque Français et qu’après tout cet argent venait un peu de ma poche, de mes impôts…

Malgré toutes mes paroles, qui je sais par nature sont éphémères rien n’a pu convaincre mon pharmacien.

Heureusement, j’en ai trouvé aux Galeries Lafayette j’étais content et satisfait surtout que Lafayette fût un défenseur de la liberté et de l’indépendance des Etats-Unis, liberté et indépendance, mais je mélange tout sans-doute ?

Une fois n’est pas coutume sans faire le franchouillard je vais faire de la « Pub, de la com » pour cette usine qui fabrique des masques Français, emploie des ouvriers majeurs avec un statut social digne. Quelle est située à côté de chez moi à Québriac en Ille et Vilaine. Achetez des masques de cette usine, pour qu’elle ne ferme pas et que nous n’ayons pas laissé faire, cette fois-ci sans rien et sans rien faire.

 

J’ai dit, j’ai trop dit, beaucoup dit, maintenant je vais m’efforcer de faire un peu.

 

                                          Jean-François Guerry.

 

 

USINE DE MASQUES : MPTEC ZA de ROLIN 35190 QUÉBRIAC.

Masques à Usage Médical Type IIR, Grand Public Cat 1 - Taille Enfant/Adulte ... MPtec, une entreprise Française dont l'usine est implantée en Bretagne, ..

 

 

Note :  Avec mes excuses pour notre lecteur Cincinnatus je convoque encore les philosophes antiques. Socrate celui qui parlait dans la rue à mille hommes et souvent n’était qu’écouté d’un seul. Platon son disciple qui a dit à un vieil homme qui lui racontait qu’il écoutait les leçons sur la vertu, il lui dit : « Et quand commenceras-tu à vivre vertueusement ? » On ne peut pas toujours faire de la théorie, je rajouterais parler et débattre sans cesse. Il faut bien penser une fois enfin à passer à l’exercice. Mais aujourd’hui on prend pour un rêveur celui qui vit ce qu’il enseigne.

Il ne s’agit pas là d’étaler une couche de moraline, mais simplement de mettre nos actes en cohérence avec nos paroles.      

Qui a tué Davy Moore ?

Qui a tué Davy Moore
Qui est responsable et pourquoi est-il mort
C'n'est pas moi dit l'arbitre pas moi
Ne me montrez pas du doigt
Bien sûr j'aurais p't-être pu le sauver
Si au huitième j'avais dit assez
Mais la foule aurait sifflé
Ils en voulaient pour leur argent tu sais
C'est bien dommage mais c'est comme ça
Y'en a d'autres au-d'ssus de moi
C'est pas moi qui l'ai fait tomber
Vous n'pouvez pas m'accuser
Qui a tué Davy Moore
Qui est responsable et pourquoi est-il mort
C'n'est pas nous dit la foule en colère
Nous avons payé assez cher
C'est bien dommage mais entre nous
Nous aimons un bon match c'est tout
Et quand ça barde on trouve ça bien
Mais vous savez on n'y est pour rien
C'est pas nous qui l'avons fait tomber
Vous n'pouvez pas nous accuser
Qui a tué Davy Moore
Qui est responsable et pourquoi est-il mort
C'n'est pas moi dit son manager à part
En tirant sur un gros cigare
C'est difficile à dire à expliquer
J'ai cru qu'il était en bonne santé
Pour sa femme ses enfants c'est bien pire
Mais s'il était malade il aurait pu le dire
C'est pas moi qui l'ai fait tomber
Vous n'pouvez pas m'accuser
Qui a tué Davy Moore
Qui est responsable et pourquoi est-il mort
C'n'est pas moi dit le journaliste à la tribune
Tapant son papier pour la Une
La boxe n'est pas en cause tu sais
Dans un match de foot y'a autant d'dangers
La boxe est une chose saine
Ça fait partie de la vie américaine
C'est pas moi qui l'ai fait tomber
Vous n'pouvez pas m'accuser
Qui a tué Davy Moore
Qui est responsable et pourquoi est-il mort
C'n'est pas moi dit son adversaire lequel
A donné le dernier coup mortel
De Cuba il a pris la fuite
Où la boxe est maint'nant interdite
J'l'ai frappé bien sûr ça c'est vrai
Mais pour ce boulot on me paie
Ne dites pas qu'j'l'ai tué et après tout
C'est le destin Dieu l'a voulu
Qui a tué Davy Moore
Qui est responsable et pourquoi est-il mort

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S'INSCRIRE NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François GUERRY
LE BAIN POÉTIQUE

LE BAIN POÉTIQUE

 

C’est un bain mystérieux qui lave l’âme. Le Franc-maçon agit dans sa loge comme dans le monde avec Force, Sagesse et Beauté. Il harmonise sa vie intérieure avec sa vie extérieure ne rejetant ni l’une, ni l’autre.

Le bain poétique pratiqué chaque jour lave l’âme, la rend plus belle, plus accueillante. Chaque matin lire un peu de poésie à l’envie, c’est allumer la lumière de son cœur, l’ouvrir pour accueillir l’autre. C’est voir que la Rose est sans pourquoi disait Angelus Silésius. Il faut croire en l’âme, d’ailleurs on l’entend elle est musicale. Elle est la basse continue de chaque être. Une présence, une musique qui fait battre notre cœur à la chamade, d’une émotion infinie. C’est extra disait Léo Ferré. Dès lors ce baiser poétique nous n’avons qu’un désir le donner à l’autre aux autres.

 

Dès que le temple est sacralisé, les cœurs purs sont accueillis, les travaux de l’âme sont ouverts, le souffle de la Lumière l’éclaire. Dans ce bain de lumière l’âme féconde, éveille et élève l’esprit, touche le cœur d’où s’échappent vagabondes les paroles de l’amour fraternel.

Le bain poétique fait naître l’ascension de l’âme, Plotin là dit l’âme reconnaît d’abord la beauté des choses sensibles, elle s’élève vers le monde des formes-esprit, elle cherche l’origine de leur beauté, enfin elle cherche à atteindre le bien qui est beauté. Beauté totale et infinie, elle relie ainsi l’esprit à l’amour. On sort toujours un peu plus beau d’un bain poétique, chaque jour un bain poétique c’est un bonheur.

 

                                          Jean-François Guerry.

 

 

Des sels pour votre bain : François Cheng – Cinq méditations sur la beauté – Éditions le Livre de Poche –

 

François Cheng a l’éloquence d’un sage, la méthode d’un Socrate moderne. – Étienne de Montely Le Figaro littéraire.

LE BAIN POÉTIQUE
LE BONHEUR - GILLES VIGNEAULT
Le bonheur est une jeune fille
Qui ne sait pas qu’elle est le bonheur
D’un gamin qu’elle a touché au coeur
Qui s’est arrêté de jouer aux billes
Surpris
Le bonheur est un parfum qui fuit
C’est encor dans les initiales
On ne sait de qui, quand ni comment
Que la mer efface lentement
Sur un quai qui se souvient d’escales
Souvent
Le bonheur est une robe au vent
La musique du goût des framboises
Dans le petit bois des abattis
J’en ai retrouvé les appétits
Dans le regard d’une villageoise
Perdu
Le bonheur est ce fruit défendu
C’est soudain le pont sur la rivière
Un portage et le cri d’un hibou
Et quand la nuit tombe de partout
Au bout du chemin une lumière
Un chien
Le bonheur est entre tout et rien
C’est entendre au loin sa descendance
Appeler encor du mot bonheur
Cette sorte de chanson du coeur
Qui fait de la marche de la danse
Deux, trois
C’est le Fou sous les habits du Roi

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE NEWSLETTER. (Gratuit)

 

 

Pour les Abonnés : Il est possible de recevoir gratuitement les textes des articles au format Word en écrivant à l’adresse suivante :

 

courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

 

Info : le blog respecte la loi RGPD

 

www.lafrancmaconnerieaucoeur.com

 

 

DÉSABONNEMENT SUR SIMPLE DEMANDE SUR LE SITE OU À L’ADRESSE MAIL : courrierlafmaucoeur@gmail.com

 

ABONNEZ-VOUS EN DÉPOSANT UNE ADRESSE MAIL DANS LA FENÈTRE S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER. (Gratuit)

Voir les commentaires

Publié le par Jean-François Guerry
EN QUÊTE DE MYSTÈRE

EN QUÊTE DE MYSTÈRE

 

L’ivresse le désir de la quête, boire le vin de la connaissance. Résumé merveilleux de Michel Certeau.

 

                                            « Est mystique celui ou celle qui ne peut s’arrêter de marcher et qui, avec la certitude de ce qui lui manque, sait de chaque lieu et de chaque objet que ce n’est pas que ça, qu’on ne peut résider ici ni se contenter de cela. Le désir crée un excès. Il excède passe et perd les lieux, il fait aller plus loin ailleurs. Il n’habite nulle part, il est habité. » (*)

(Texte repris par Yvon Tranvouez Président d’Abati Landevenneg dans le livret de présentation du « Verbe Sacré » Année 2015 une scénographie sur le thème Santa Teresa Quijote donnée dans les ruines de l’ancienne Abbaye de Landevennec Finis Terrae).

 

 

Le dixième Cahier de l’Alliance la Revue d’études et recherche maçonniques publiée sous l’égide de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française est parue.

Cette invitation à la quête du mystère est consubstantielle au chercheur de lumière, celui qui a un jour fait le choix de sortir des ténèbres de l’ignorance à la recherche des réponses existentielles. De sa libre volonté il a voulu les voiles sur ses interrogations.

La qualité des travaux des intervenants dans ce Cahier de l’Alliance, qui ont fait le chemin à leur manière, avec leur propre sensibilité et leur itinéraire personnel, en regardant dans la même direction ; va permettre aux lecteurs curieux d’accomplir les premiers pas vers cette connaissance souvent indicible. Leurs réflexions, leurs doutes mêmes, sont une incitation à la recherche spirituelle. Il restera à chacun de mettre en action la volonté d’ouvrir un peu plus les portes, il n’est pas donné de solutions toutes faites, chacun construit en conscience son propre temple intérieur pour accueillir les mystères de la vie. Les auteurs du Cahier sont des contributeurs à une œuvre commune, ils participent à l’éveil et l’essor spirituel des lecteurs pour peu que ceux-ci sachent lever leur tête.

Le sous-titre du thème de ce Cahier : « par-delà impasses et fantasmes »,évoque simplement la sincérité du vécu, il ne s’agit pas de conduire le lecteur dans une insatisfaction permanente, ni dans une fiction, mais plutôt vers une illumination spirituelle. Une illumination qui selon les mots de Fred Picavet Grand Maître de l’Alliance Maçonnique Française permet d’approcher les mystères de la vie, de la création, sans avoir la prétention de les résoudre, mais d’ébaucher, d’esquisser un commencement, d’initier un commencement de réponse au pourquoi.

Fred Picavet convoque l’apocatastase d’Origène pour retrouver la parole perdue, cette parole qui reste mystérieuse pour les Francs-maçons, finalité et commencement à la fois.

Le profane et le Franc-maçon ne trouverons pas dans ce Cahier de l’Alliance toutes les réponses à leurs questions, ce n’est pas le but, mais plus surement un auxiliaire précieux pour leurs recherches, un coin de voile se lève.

 

                                          Jean-François Guerry.

 

 

 

« Que batte le traquet du moulin, que l’hidalgo passe son chemin… Contentons-nous de moudre notre farine sans que désir et esprit ne cessent de tourner ! »

                                   Teresa de Ahumada y Cepeda.

 

(*) Michel Jean Emmanuel de la Barge de Certeau (1925-1986) est un philosophe, Théologien, Historien, Jésuite. Résistant, il fût missionnaire en Chine, opposant sur le plan des idées à Michel Foucault, il sera en reliance avec Edgar Morin. Il s’est intéressé à la Mystique religieuse des XVIème et XVIIème siècles.

SOMMAIRE ET ACHAT DU CAHIER

 

 

En quête du Mystère

par-delà impasses et fantasmes

Pourquoi cette obsession pour le mystère ?

Le mystère n’est pas une énigme à déchiffrer !

Commençons par affirmer qu’il n’y a pas de mystère et que ce sont nos illusions chimériques qui l’inventent.

Il s’agit alors seulement d’accepter la réalité telle qu’elle est. Toute la réalité, pas seulement celle des apparences.

Le seul problème, c’est que nous ne savons pas la voir.

Le mystère est donc cette réalité qui nous reste inconnue, réalité ultime que nos concepts sont impuissants à décrire.

Notre rapport au mystère tient dans notre incapacité à nous relier au réel et à accepter une réalité plus grande que nos perceptions.

Pour entrer dans le mystère, il faut en pénétrer toutes les dimensions, en ressentir l’épaisseur et accepter, tout simplement, de le vivre.

Au sommaire

Fred PICAVET, En quête du Mystère

Jean DUMONTEIL, Dans la simplicité et la générosité du mystère

Bertrand VERGELY, L’apophatisme, approche du Mystère

Gaston-Paul EFFA, Le nouvel Orphée ou la poésie pour entrer en Mystère

Jacques DI CONSTANZO, La Vérité, perpétuel mystère, est-elle inscrite dans nos

neurones ?

Richard BACIN, Les cultes dionysiaques

Pierre PELLE LE CROISA, Un petit « Rien » du « Tout » !

Jean-Michel MENCIA-HUERTA, Le cheminement du maçon…? Un vrai mystère !

« Cahiers de L’Alliance » n°10, En quête du Mystère, Ed Numérilivre,

Paris, octobre 2021, 120 pages, 18 €. – abonnement un an, 3 numéros, 48 €.

A commander sur www.eosphoros.fr ou www.numerilivre.fr

Au rythme de 3 numéros par an, les Cahiers de L’Alliance sont édités par la Loge nationale de recherche de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française.

Directeur de la rédaction : Jean DUMONTEIL - Rédacteur en chef : Jean-Claude TRIBOUT

 cahiers.alliance@alliance.fm

ABBAYE DE LANDÉVENNEC· ABATI LANDEVENNEG. 12· 13 & 14 septembre 20H45. Prologue· Une 10ème édition de Verbe Sacré. · AU COMMENCEMENT ÉTAIT L'ACCORD·.
EN QUÊTE DE MYSTÈRE
EN QUÊTE DE MYSTÈRE
EN QUÊTE DE MYSTÈRE
EN QUÊTE DE MYSTÈRE
EN QUÊTE DE MYSTÈRE
EN QUÊTE DE MYSTÈRE
EN QUÊTE DE MYSTÈRE
Antoine Juliens

Antoine Juliens

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>