Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
la Franc Maçonnerie au Coeur

la Franc Maçonnerie au Coeur

Un blog d'information, de conversations sur le thème de la Franc Maçonnerie, des textes en rapport avec la Franc Maçonnerie, comptes rendus et conseils de lectures.

Publié le par jean françois
LE SERMENT DU JEU DE PAUME

LE SERMENT DU JEU DE PAUME

LE FRANC-MAÇON RÉVOLTÉ

 

Faut t’il être révolté, insoumis, pour construire la cité nouvelle de la Fraternité, de la solidarité ? La transgression permanente face aux idées toutes faites, l’esprit de révolution est t’il compatible avec le but de la Franc-Maçonnerie  « réunir ce qui est épars. » Rechercher avec bienveillance une voie du milieu, apaisée et harmonieuse.

C’est un faux paradoxe, nous ne pouvons pas faire évoluer la société vers le beau, le bon et le bien si nous restons dans l’indifférence, le mépris, l’ignorance d’autrui, pour protéger nos corporatisme confortables.

 

Il faut c’est certain abattre les murs, empêcher leurs constructions, pour pouvoir construire des ponts entre les hommes, faire jaillir la Lumière pour tout le monde comme le disait Isaac Newton, faire une véritable révolution de l’esprit sans violence c’est le but de la Franc-Maçonnerie.

Il ne s’agit pas de faire une révolution sanglante, brutale, mais progressive constante où chaque pierre trouvera sa place, pour peu qu’elle gagne par sa bonne volonté, « sa liberté de passer.»

 

La carrière est immense, elle a la taille de l’univers, aucune pierre ne peut être délaissée, comme l’écrivit notre Frère GOETHE : « On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin. » GOETHE nous livre là un véritable message initiatique, une véritable foi envers l’homme et ses possibilités infinies de perfectionnement. Le présent comme l’avenir appartient à tous ceux qui passent de l’horizontale à la verticale, à ceux qui se révoltent contre l’injustice, pour que le beau, le bien, se répandent sur l’humanité entière pour que la joie règne.

 

JF.

LE FRANC-MAÇON RÉVOLTÉ

"L'art et la révolte ne mourront qu'avec le dernier homme."

"Plutôt mourir debout, que de vivre à genoux"

L'homme révolté Albert Camus.

 

LE FRANC-MAÇON RÉVOLTÉ
LE FRANC-MAÇON RÉVOLTÉ
LE FRANC-MAÇON RÉVOLTÉ

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
COMMUNIQUÉ : UNIVERSITÉ D'ÉTÉ DES FRANCS-MAÇONS À MONTPELLIER

COMMUNIQUÉ : 2ÈME UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DES FRANCS-MAÇONS À MONTPELLIER.

 

Les 8,9,10 Septembre 2017 se tiendra à Montpellier la deuxième édition de l’université d’été des FRANCS-MAÇONS organisée par  l’Alliance des Loges Symbolique et Maçonnerie de Loges de Tradition sous la direction de Florian Mantione VM de la Loge Sérendipité et Spiritualité OR de Montpellier.

 

Le lieu : SALLE RABELAIS 27-29 Boulevard Sarrail à Montpellier.

 

Programme : Conférence, débat, Table ronde les Vendredi et Samedi

 

Intervenants : nombreux sur la Belgique, l’Espagne, la Scandinavie, l’Angleterre.

 

Thèmes : La Franc-Maçonnerie sous Napoléon.

                   La querelle du GADLU.

                   Les hauts Grades.

                   La FM aujourd’hui dans le monde.

                   L’Initiation Maçonnique contient t’elle une Initiation sacerdotale.

                   La FM au travers de la BD, des Romans, de la Poèsie.

Le Dimanche visite du Musée Fabre : les peintres Maçons.

 

Bons travaux à tous.

JF.

 

Renseignements :

 

plaquette-en-noir-et-blanc.pdf

 

Lien :  http://lcapch.wixsite.com/agora3

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
HUMEUR : LE TEMPS DE LA MORALISATION DE LA JUSTICE ?

 HUMEUR : LE TEMPS DE LA MORALISATION DE LA JUSTICE ?

 

Justice et morale, politique et morale au moment où l’on parle de moraliser la vie publique, de modifier le code du travail. Une réflexion s’impose sur l’égalité devant la loi. N’étant pas juriste, ne connaissant pas le dossier, il convient d’observer la plus grande réserve selon la formule consacrée aurait dit Coluche et il faut laisser la justice faire son travail et quel travail en l’occurrence, après plusieurs mois de procédure, plusieurs jugements, la cour de cassation reviens je suppose à cause d’un problème de forme, je n’ose dire de formalisme sur les erreurs  des autres juridictions et demande à de pauvres concitoyens de rembourser un soi disant trop perçu, trop perçu pour avoir été licencié abusivement ! En même temps selon la formule à la mode qui permet de dire tout et son contraire en faisant mine de rechercher un consensus et laisse croire à une forme d’équité, et que tout le monde serait d’accord au final sur tout.

 

C’est le règne des sophistes, Molière s’il était encore parmi nous pourrait écrire une pièce et la jouer devant notre roi et ses petits marquis.

 

Puisqu’il faut laisser passer la justice, et quelle justice ! Puisqu’elle garantit l’égalité de tous devant la loi. Ne parlons pas de justice, du moins de celle là, mais de solidarité et fraternité. Vous ferez vous même votre jugement sur cette affaire.

 

JF.

 

Presque 10 ans après la fermeture de leur usine, la perte de leur travail !

LA COUR DE CASSATION EN 2017 ELLE JUGE SUR LA FORME

LA COUR DE CASSATION EN 2017 ELLE JUGE SUR LA FORME

SOURCE ET ETIQUETTE QUOTIDIEN : LE PARISIEN

 

Nouzonville (Ardennes), hier. Bruno n’a plus rien de ses indemnités de licenciement qui lui ont servi à rembourser des dettes et à faire vivre sa famille.

LP/AURÉLIEN LAUDY

 

Comme 46 ex-salariés d'une usine des Ardennes fermée en 2008, cet ancien ouvrier doit rembourser une partie de l'argent reçu. Mais il n'a plus rien.

Le pire n'est jamais certain. Après avoir perdu son emploi en 2008, Bruno Flamant vient d'apprendre qu'il devra en plus rembourser 18 500 euros sur ses indemnités de licenciement. La décision, révélée par France Bleu, est définitive. Elle est le fruit d'un arrêt de la Cour de cassation en début de semaine. Bruno n'est pas le seul. Il fait partie des 47 ex-salariés d'Ardennes Forge qui se sont retrouvés sur le carreau et qui devront tous rendre de l'argent. En tout, sur les 900 000 euros d'indemnités perçues, ils sont sommés de rembourser environ 500 000 euros. Un vrai coup de tonnerre dans le ciel social de la région. Sept ans plus tard, cette double peine inattendue tient du cauchemar.

 

Après la liquidation judiciaire d'Ardennes Forge il y a neuf ans, Bruno, ex-ouvrier métallurgiste de 58 ans, a vécu une descente aux enfers. Marié, père de 3 enfants, il se souvient des jours où il a fallu «renoncer à certains repas pour que les gamins puissent manger». Lueur d'espoir en 2010 lorsque les prud'hommes lui attribuent 24 000 euros d'indemnités. Le chiffre impressionne, mais c'est juste assez pour éponger les dettes, rembourser les crédits à la consommation et dénicher - sur les conseils de Pôle emploi - une voiturette sans permis pour chercher du travail dans la région. Facture : 12 000 euros, un investissement lourd pour les modestes revenus familiaux.

 

 

«L'idée de laisser des dettes à mes enfants m'obsède et me terrorise »

 

Nouveau rebondissement en début de semaine avec la décision de la Cour de cassation. Bruno devra rembourser 18 500 euros. Impossible pour lui, qui en a perdu le sommeil. Certes, il travaille aujourd'hui aux espaces verts de la mairie d'Aiglemont, à une dizaine de kilomètres de chez lui. Mais il n'empoche que 893 euros par mois. Même pas assez pour couvrir le loyer de sa maison - 393 € par mois -, payer l'eau, l'électricité et remplir le frigo. «La fin du mois arrive le 15, murmure-t-il. A ce moment-là, nous n'avons quasiment plus rien dans le porte-monnaie...»

 

Il peste : «La Cour de cassation nous demande de payer les pots cassés une deuxième fois !» Si les juges ont revu les indemnités à la baisse, c'est parce que la cour d'appel de Reims (Marne), en 2012, a réduit le périmètre des préjudices dont ont souffert les ex-salariés. Elle n'a retenu que le licenciement abusif et la Cour de cassation, cette semaine, a validé l'analyse. «En clair, la justice estime que les salariés ont perçu des compensations trop importantes qu'ils doivent rembourser», résume Me Yvon Léostic, leur défenseur.

 

Bruno se sent au bord du gouffre. «Mon angoisse, c'est qu'il ne me reste pas suffisamment de jours à vivre pour tout rembourser. L'idée de laisser des dettes à mes enfants m'obsède et me terrorise.» Hélas, côté justice, plus de recours à espérer. La Cour de cassation juge en dernier ressort. «Aujourd'hui, personne ne peut rembourser», confie Denis Coune, ex d'Ardennes Forge et représentant des salariés. A Nouzonville, la bourgade où l'entreprise était établie, le maire est abattu. «Je suis à la tête d'une ville qui économiquement s'éteint, se désole Florian Lecoultre (PS). Je ne peux pas faire plus qu'accompagner par les services de l'aide sociale.»

 

La solidarité locale, régionale, voire nationale pourrait-elle permettre aux 47 de rembourser leurs indemnités ? D'échapper au risque de saisie de leurs maisons ? «L'Etat doit faire quelque chose. La ministre du Travail, le Premier ministre ou le président de la République doivent intervenir pour que le couteau soit retiré de sous la gorge de ces pauvres gens. Car aujourd'hui, je parle vraiment d'une question de vie ou de mort», affirme l'élu.

  Le Parisien

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
L'ACADÉMIE DE PLATON MUSÉE D'ORSAY

L'ACADÉMIE DE PLATON MUSÉE D'ORSAY

DE L’ACADÉMIE À LA LOGE

 

La Franc-Maçonnerie fête ses 300 ans, ce fût la durée de vie présumée de l’Académie fondée par Platon. Y a t’il des similitudes entre les pratiques, les enseignements de l’Académie et ceux d’une Loge Maçonnique. La Loge est un lieu de transmission initiatique, la recherche fait partie intégrante de l’initiation, la Loge est un lieu de vie, de confrontation des idées.

Dans l’académie une prépondérance est donnée à des recherches de haut niveau, en mathématiques, géométrie, astronomie pour comprendre l’univers qui nous entoure. Comment ne pas penser aux arts libéraux du 2ème degré de l’initiation maçonnique.

 

Les enseignements à l’académie de Platon étaient gratuits, mais Platon exigeait de ses élèves qu’ils pourvoient à leurs besoins élémentaires et à ceux de leur famille, le Franc-Maçon à un devoir de responsabilité envers sa famille et ses proches.

 

Le Franc-Maçon comme l’académicien est un chercheur de vérité par le dialogue, le dialogue pour lui n’est pas la mise en avant de ses qualités d’orateur, comme les sophistes, il sait garder le silence et ne parle pas pour rien dire.

Les recherches de l’académicien portent sur le bien pour l’humain, la méthode de la dialectique pratiquée dans l’académie se retrouve dans la loge, chacun apporte ses recherches et ses connaissances, c’est à la fois un travail individuel et collectif. Platon acceptait que ses collaborateurs émettent des idées différentes des siennes, pas de place donc pour un dogme quelconque.

 

Il s’agissait de construire et de se construire rappelant ainsi la célèbre formule gravée dans la pierre au fronton du gymnase de l’académie : « Nul n’entre ici s’il n’est géomètre. »

 

Cette recherche commune de construction qualifiée par Pierre Hadot : « De véritable Ethique du Dialogue. » se retrouve dans la pratique maçonnique en loge où le respecte de la parole d’autrui est de rigueur.

 

Ainsi les adeptes de l’académie, comme les maçons apprennent à se gouverner, pour pouvoir ensuite gouverner, on passe de l’individuel à l’universel. Platon suggère aux adeptes la connaissance du bien pour une élévation de l’âme.

 

Il est intéressant de remarquer que « les banquets » si j’ose dire rituéliques permettent des échanges amicaux, nous dirions fraternels, ces banquets sont sobres et frugaux on y recherche plus les nourritures spirituelles que terrestres.

 

Cette académie vécue donc pendant 300 ans puis fût fermée. Il fallut attendre l’empereur philosophe Marc Aurèle pour que la philosophie reprenne droit de cité, il rouvrira à Athènes des chaires de philosophie, l’on pu ainsi « penser à nouveau par soi-même ».

 

Dès lors l’on commenta les écrits et les pensées de Platon, et depuis il se dit que l’on a rien fait d’autre en matière de philosophie ou presque.

 

La Franc-Maçonnerie quand a elle tricentenaire a encore de beaux jours devant elle, tant que les hommes auront soif de connaissances et seront à la recherche de leur vérité et de leur juste place dans l’univers.

 

JF.

LA LOGE MACONNIQUE

LA LOGE MACONNIQUE

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
ANNIVERSAIRE
ANNIVERSAIRE

Deux ans déjà pour LA FRANC-MAÇONNERIE AU CŒUR et 83 354 visiteurs, 119 510 pages vues, 892 articles publiés.

 

Un grand merci à tous les lecteurs du Blog occasionnels ou fidèles, chaque lecteur est un maillon d’une grande chaîne, un soutien, un encouragement. Un merci particulier aux commentateurs que je trouve trop rares et surtout un merci appuyé aux contributeurs fidèles.

 

Nous avons tous quelque chose au fond du cœur à faire profiter, à donner, c’est magique de pouvoir faire du bien, cela permet de donner un sens à sa vie de la joie aux autres.

 

C’est grâce à vous que ce Blog vit chaque jour « Seul je ne puis rien faire… »

 

Bien Fraternellement.

 

JF.

 

Contact : pour un contact direct, l’envoi de textes, de commentaires une adresse mail dédiée : jf.lafmaucoeur@numericable.fr

Larmes de joie !

Larmes de joie !

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES

Lire :

 

Claude Darche passée Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine Memphis Misraïm, est décédée en 2011. Elle donne dans ce livre un guide à travers les grades quelle qualifie de sagesse. Comme un apprentissage de la mort, mais surtout de la vie. Donner du sens à sa vie, être avant d’avoir. Toujours avoir présent à l’esprit, l’issue qui nous attend tous, nous rend plus sage, plus modeste, les barrières sociales se lèvent sur le soleil qui brille pour tous, l’égalité devant la mort, renforce notre égalité devant la vie, la Fraternité envahi notre cœur. Par un paradoxe connaître la mort, rend la vie plus joyeuse.

JF.

 

 

 

S'initier, c'est apprendre à mourir et, par là même, à vivre. Cependant, il y a des degrés dans cet apprentissage du bien mourir, du bien naître, du bien vivre. Selon les étapes de notre vie maçonnique, qui va rapidement se confondre avec notre vie profane, notre vie tout court, nous allons mourir à certaines choses pour nous éveiller à d'autres. "Mourir", "renaître", ces termes si souvent employés prennent différentes formes, différents aspects ; nous ne renaissons pas au grade d'apprenti comme au grade de compagnon, ni au grade de maître comme à celui de Chevalier Rose Croix. Claude Darche nous dit qu'en maçonnerie, au travers de tous les grades qu'elle appelle "grades de Sagesse", la mort devient synonyme d'élévation spirituelle. Ainsi le maçon devrait-il être, mieux que quiconque, préparé à la mort et donc à la vie. Cet ouvrage se veut une célébration de la vie, du devoir de bien vivre, d'être heureux, quelles que soient les circonstances, les événements, les réussites comme les échecs. Tout prend sens ici-bas lorsque nous avons ouvert les yeux à la Lumière.

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES

SUR GADLU-INFO

LIRE : SPIRITUALITÉ

 

Une spiritualité pour notre siècle – Rien ne meurt, tout est vivant de Marc Halévy (Auteur)

Le grand élan humaniste de la Renaissance a débouché sur le grand désastre nihiliste du XXème siècle. Une page se tourne. Il faut d’urgence réenchanter et resacraliser la Vie.

L’homme doit retrouver sa juste place dans le grand Tout cosmique. Cela appelle une respiritualisation de l’existence humaine, mais par les chemins buissonniers d’une spiritualité libérée des dogmes et des idéalismes, des réponses toutes faites et des diktats, des catéchismes et des institutions religieux. Une spiritualité libre et féconde, personnelle et initiatique.

Chaque personne humaine possède au fond d’elle une graine spirituelle qui ne demande qu’à germer pour monter vers la Lumière ineffable qui puisse éclairer la Vie, tout simplement, sans fatras théologiques.

C’est tout le propos de ce livre écrit par un inlassable chercheur de Joie.

Biographie de l’auteur

Marc Halévy mène trois activités parallèles. Il étudie les sciences de la complexité et poursuit des recherches théoriques fondamentales sur la physique des processus. Il mène une activité de prospective, analysant l’évolution du monde humain et les changements de paradigme qui se profilent. Enfin, il a étudié la philosophie et l’histoire des religions, et s’est spécialisé en Kabbale et Tao-chia (Lao-Tseu et Tchouang-Tseu). La physique des processus et l’évolution humaine posent toutes deux la question du « sens », de l’intention sous-jacente, ce qui connecte immédiatement au domaine de la spiritualité et de la mystique en particulier, au-delà de mais non sans la philosophie et la métaphysique.


En savoir plus sur http://www.gadlu.info

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES

 

Un colloque Stanislas de Guaita à Paris en octobre.

 

A l’occasion des 120 ans de la disparition de Stanislas de Guaita, est organisé, un colloque d’une journée regroupant des universitaires et spécialistes de l’hermétisme de la fin du XIX° siècle. Ce afin de présenter un auteur et acteur, incontournable de l’hermétisme fin de siècle que fût Stanislas de Guaita.

 

En partenariat avec l’Ordre Martiniste, le CIREM, la librairie l’intersigne, Politica Hermetica, Esoshare et l’Institut Eléazar


En savoir plus sur http://www.gadlu

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES

 

VU SUR LE BLOG LA MAÇONNE

 

Je vous recommande cet article sur les Béguines assez inattendu sur ce Blog.

 

ESSAI D'HISTOIRE

LES « VISIONNAIRES » BÉGUINES : LES FEMMES MYSTIQUES AU 13ÈME SIÈCLE CONTRE L'ÉGLISE. 

J'ai abordé dans cet article antérieur les fondations de monastère féminin et une catégorie d'abbesses et de moniales ayant vécues entre 600 et 1300 : les visionnaires. La prophétie fut un art fort répandu durant cette période et en particulier parmi les femmes. Bien évidement, comme vous vous en doutez, je ne suis pas portée par ce type de croyance. Cependant, la curiosité (et surtout la mienne) étant ce qu'elle est, j'ai souhaité en savoir plus sur ces femmes. Je suis certaine que vous aussi.

Source Blog la Maçonne.

COMMUNIQUÉ : HIRAM-BE BLOG.

En vacances jusqu’au 12 août

Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances jusqu'au samedi 12 août.
Rendez-vous le dimanche 13 août pour la reprise.
Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,
et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour questionner la base de données du site :
plus de 11 000 articles y sont stockés, sur tous les sujets maçonniques...


En savoir plus sur http://www.hiram.be

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES

 

ACTUALITÉS D’ORIENT

Jérusalem s’enflamme à nouveau, personne une fois de plus ne semble capable d’éteindre le feu destructeur qui brûle dans le cœur des hommes. Les lieux trois fois saints, sont transformés en terrain de guerre, où les extrêmes s’affrontent. Le cœur des hommes est resté à l’état de pierre brute, des vies sont sacrifiées pour quelques arpents de terre, le sang répandu sur cette terre empêche toute Fraternité. Nous sommes impuissants face à cette violence, il ne nous reste que la compassion pour les familles meurtries par la mort de leurs enfants. Quand Jérusalem saigne, nous pleurons tous.

JF.

INTERNATIONAL - Les violences se poursuivent sur le territoire israélien et en Cisjordanie. Ce samedi 22 juillet, le ministère palestinien de la Santé a indiqué que deux Palestiniens de 17 et 18 ans ont perdu la vie samedi lors d'affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes en Cisjordanie occupée

Un Palestinien de 17 ans, grièvement blessé par balles dans des heurts à El-Azariyé, à l'est de Jérusalem, a ensuite succombé à ses blessures. Non loin, à Abou Dis, un autre Palestinien, âgé lui de 18 ans, est mort lorsque le cocktail Molotov qu'il voulait lancer sur les forces israéliennes a explosé sur lui.

Ces décès interviennent au lendemain d'une journée meurtrière, où trois Palestiniens et trois Israéliens ont été tués lors de heurts à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée.

Les affrontements se sont poursuivis dans la journée de ce samedi, entre manifestants palestiniens et forces de l'ordre israéliennes. Plusieurs dizaines de Palestiniens cagoulés ont lancé des pierres et des pneus enflammés sur les forces de l'ordre en fin d'après-midi dans des quartiers de Jérusalem-Est et des villages palestiniens limitrophes de la ville sainte, a indiqué une porte-parole de la police.

Au point de passage de Qalandia, entre Ramallah et Jérusalem, des heurts ont opposé plusieurs centaines de Palestiniens aux forces de l'ordre, selon des sources de sécurité palestiniennes. Au moins huit Palestiniens ont été blessés, d'après le ministère palestinien de la Santé.

Source HUFFPOST GROUPE LE MONDE.

ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES
ACTUALITÉS MAÇONNIQUES ET AUTRES

Si vous n'avez pas le bonheur de parcourir les sentiers de Brocéliande, il vous reste la possibilité de lire les ouvrages de Jean-Claude et Elisabeth Cappelli.

JF.

chez LULU.COM ou AMAZON

 

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
RÉFLEXION : RÉGÉNÉRER, RECONSTRUIRE, CONSTRUIRE

RÉFLEXION : RÉGÉNÉRER, RECONSTRUIRE, CONSTRUIRE ?

 

La Franc-Maçonnerie ordre initiatique fraternel, se fixe pour but l’amélioration de l’homme et vise ainsi l’amélioration de la société. Il peut y avoir débat sur le comment, sur la méthode et les moyens mis en œuvre. En faisant un raccourci il y a ceux qui pensent que la Franc-Maçonnerie doit agir directement sur la société en s’impliquant activement dans la vie sociale et politique, ils rejoignent les obédiences dites sociétales et humanistes, ils mettent en avant leur participation à la vie de la cité, par préférence à leur élévation spirituelle qui pour autant n’est pas absente de leur chemin initiatique, et puis il y a ceux qui recherchent avant tout une élévation spirituelle, convaincu que cette élévation par l’exemplarité agira sur la société, ils rejoignent les obédiences ou le symbolisme et la spiritualité sont mises en avant, je n’ouvre pas le débat sur la régularité, la tradition. Il y a comme toujours des voies médianes et toutes ces rivières se jettent dans un grand fleuve, qui rejoint la mer de l’universel.

 

Ainsi chacun trouve sa place, sa différence, sa singularité, l’individuel trouvera in fine sa place dans la Franc-Maçonnerie par nature universelle. Le but commun étant de « Fuir le vice et pratiquer la vertu. »

 

La Franc-Maçonnerie c’est banal de le réaffirmer n’est ni une religion, ni une philosophie, elle est une troisième voie, médiane, autre, différente, unifiante, a dogmatique. Elle admet en son sein des hommes et des femmes de religions différentes, des athées, des agnostiques, des philosophes d’écoles diverses.

 

Nous arrivons à une question souvent évoquée dans la progression initiatique, y a t’il désir de régénération, reconstruction ou simplement construction.

 

Quand on parle de régénération il y a en quelque sorte une nostalgie d’un passé lointain, certains pensent que nous étions mieux avant ! Avant quoi, cela ressemble à la religion, qui induit, un manque, une faute, une chute, un échec ou pour le moins une dégradation d’un état primordial unique et parfait.

 

Quand on parle de reconstruction, il faut qu’il y est eu destruction préalable, volontaire, encore la faute qui revient, nous aurions détruit pour certains un temple matériel, et alors nous ne cherchons la construction d’un tel édifice, sa destruction est donc salutaire.

Nous abordons maintenant la construction qui me semble personnellement mieux correspondre à la démarche, l’initiation maçonnique. L’homme cherche à construire sa vie matérielle d’abord, puis spirituelle ensuite pour donner du sens, de la direction à l’ensemble, pour que l’ouvrage soit conforme à sa destination et s’inscrive dans un ensemble harmonieux. L’ampleur de la tâche, la grandeur du temple spirituel impose la modestie, la persévérance, le concours de ses semblables, « seul je ne puis rien. »

 

Pour parfaire la construction, il faut que le Franc-Maçon, se constitue, par la Force, la Foi, l’Espérance, il doit s’inscrire dans un désir de prendre sa place dans l’univers, dans l’ordre.

Lors de son entrée en Franc-Maçonnerie, le Vénérable Maître investi d’un pouvoir, d’une tâche, d’un Devoir d’aider ses Frères, par la pratique d’un rituel solennel : crée, reçois et constitue l’apprenti il lui donne la clé d’accès aux portes des mystères, alors la première pierre est posée, la construction commence.

 

JF. 

Voir les commentaires

Publié le par Jacques Viallebesset

Cet article est reposté depuis L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset.

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
N'OUBLIONS PAS !

 

Jacques Hamel, né le 30 novembre 1930 à Darnétal et mort le 26 juillet 2016, dans sa 86e année, dans l'église Saint-Étienne de Saint-Étienne-du-Rouvray, est un prêtre catholique français de l'archidiocèse de Rouenégorgé par deux jeunes terroristes islamistes.

WIKIPEDIA

 

 

Pour le pape François, le meurtre du P. Hamel est « satanique »

 

La sœur du père Hamel au Figaro

 

Il y a bientôt un an, le père Hamel était égorgé alors qu'il disait la messe dans sa paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray. Dans un témoignage poignant, sa sœur, Roselyne, s'est longuement confiée au magazine La Vie.

Le 25 juillet 2016, la veille du drame, Roselyne et sa famille étaient arrivées chez le père Hamel. Ils attendaient que celui-ci termine sa semaine de travail pour partir tous ensemble en Auvergne y passer un mois de vacances. Le lendemain, «pendant que nous étions en train de déguster le petit-déjeuner [qu'il nous avait préparé], il était en train de se faire assassiner, au bout de la rue», se confie sa sœur, de dix ans sa cadette, à l'hebdomadaire La Vie, qui consacre un numéro spécial au prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray.

 

Roselyne se souvient de cette matinée: «J'ai eu l'annonce par téléphone. Je décroche et un journaliste me demande: ‘Est-ce que je suis bien à la maison de Jacques Hamel? Pouvez-vous me confirmer la rumeur de la prise d'otages à l'église de Saint-Etienne? ‘ Je lui réponds: ‘Si c'est une blague, je ne l'apprécie pas. Mon frère vous répondra quand il rentrera de la messe». La famille sort en précipitation de la maison, découvre les hommes du GIGN dans la rue. «Comme une furie, j'ai avancé, et les militaires m'ont repoussée vers le garage des pompes funèbres, à côté de l'église», se souvient la septuagénaire, qui ne comprend pas tout de suite. Il faut attendre deux heures encore pour que la mort de son frère lui soit annoncée. Alors, elle hurle «à s'en déchirer les poumons» et est mise sous oxygène par les pompiers.

 

LE POINT

 

Faire le mort pendant 45 minutes

L'un va se précipiter sur le père Hamel, tandis que l'autre met un smartphone dans les mains du paroissien Guy Coponet, 87 ans, et le contraint à filmer la scène. Le prêtre refuse de s'agenouiller, tombe à la renverse et repousse son agresseur à coups de pied en lui criant « Va-t'en Satan ». Il est égorgé. Puis c'est au tour du paroissien d'être poignardé, au bras, dans le dos et à la gorge. Il s'effondre. Sous les yeux de son épouse Janine, 87 ans. Pendant 45 minutes, le vieil homme va faire le mort, récitant des prières dans sa tête, une main pressant son cou pour retenir le sang qui jaillit.

Après avoir attaqué les deux hommes, les assaillants, comme apaisés, se montrent prévenants vis-à-vis des femmes, et parlent religion. « Connaissez-vous le Coran ? » demande l'un d'eux à sœur Hélène Decaux, 83 ans. « Je le respecte comme la Bible », lui dit-elle. La réponse semble le satisfaire. Les agresseurs vont aussi chanter, porter un coup de poignard à l'autel, vandaliser des objets de culte. Pendant ce temps, Danielle Delafosse, 72 ans, la sœur supérieure qui s'est sauvée par une porte latérale, a fait prévenir la police qui arrive rapidement sur les lieux et encercle l'église. Prêts à mourir, les deux djihadistes poussent leurs otages jusqu'à la sacristie et sortent avec eux par la petite porte par laquelle ils étaient entrés. Au cri de « Allah Akbar », ils tombent sous le feu nourri des policiers.

 

Sources et étiquettes : LA CROIX, LE POINT, LE FIGARO

LIBERATION

LIBERATION

Voir les commentaires

Publié le par jean françois
LIRE LE PETIT PRINCE FAIRE UN BEAU VOYAGE

A LIRE

 

7ème réédition de ce livre qui nous plonge dans l’imaginaire du Petit Prince. S’il est des livres initiatiques le Petit Prince en est l’exemple et bien plus, car il touche quelque soit l’âge du lecteur, mieux il est universel, comme le soleil qui se lève de l’orient pour répandre la Lumière sur la terre entière, et plus loin, plus haut encore du zénith au nadir. Comme un signe, un témoignage, de fraternité. Ce livre réuni au delà des dogmes, des religions, des partis, il est un remède aux fractures aux clivages, un bonheur pour l’esprit et le cœur, un message de foi en l’homme, une espérance pour un monde meilleur, un encouragement à une construction de la cité idéale. Comme le vol d’un avion qui trace un cœur dans le ciel et nous invite à ouvrir le notre.

 

JF.

 

NOTE DE L’ÉDITEUR.

Pourquoi le monde entier demeure-t-il captivé, depuis 1943, par la lecture du Petit Prince, en faisant ainsi le best-seller international ? Sans nul doute parce que ce chef-d'œuvre de Saint-Exupéry non seulement évoque des thèmes éternels, mais également et surtout apporte des réponses non moins éternelles et universelles à toutes les questions vitales qui en surgissent. Que dissimulent les images de la Rose, du Désert, du Puits ? Que sont véritablement le Renard, le Pilote, le Serpent ? Que signifie le mythe du Petit Prince ? " Puis-je espérer d'autres vérités que symboliques ? ", s'exclame Saint-Exupéry... Et c'est bien cela, l'ésotérisme : un enseignement qui, transmis par des symboles, est invisible pour les yeux ". Ce conte pour lecteurs de tous âges est ici décrypté à partir de messages similaires véhiculés par les spiritualités de tous peuples ; et c'est même la trame tout entière de l'Aventure initiatique du Petit Prince qui est exposée dans le complément à cette 7e édition ; celle où se côtoient d'autres héros célèbres comme lui : Siddhartha, Jonathan Livingston le Goéland ; mais chacun d'entre nous aussi, puisqu'elle est universelle. Quel constat édifiant ! Quelle vision optimiste peut en naître, d'une pensée élevée, conciliatrice, utile, génératrice de bonheur et de compréhension !

LIRE LE PETIT PRINCE FAIRE UN BEAU VOYAGE
LIRE LE PETIT PRINCE FAIRE UN BEAU VOYAGE
LIRE LE PETIT PRINCE FAIRE UN BEAU VOYAGE

Une autre vision du Petit Prince.

 

Note Éditeur

Des Franc-maçons peuvent devenir handicapés. Des profanes handicapés souhaitent entrer dans des Loges. D'aucuns y parviennent. Il n'en a pas toujours été ainsi, comme le montre l'ostracisme de la lettre «B» qui interdisait aux boiteux, aux bigles, aux bègues, etc. l'accès à la Franc-maçonnerie.

Le cheminement du Franc-maçon, comme celui de la personne handicapée, ont des similitudes : séparation, épreuves, intégration. Tous espèrent accéder à la Lumière.

Ce livre, sans tabous - y compris pour la sexualité - explique que le handicap est au coeur de la condition humaine, rappelle sa place dans les mythologies, l'histoire et pose le problème de l'initiation des personnes en situation de handicap.

Des Soeurs et Frères, handicapés ou non, témoignent dans les domaines : familial (notamment affectif et amoureux), professionnel, religieux, maçonnique.

Des Franc-maçonnes et Franc-maçons en responsabilité (Grands Maîtres, Souverains Grands Commandeurs...) donnent leur point de vue.

Enfin, à titre individuel ou au niveau des obédiences, nombre de Franc-maçons sont intervenus dans la Cité en faveur des personnes handicapées.

La Franc-maçonnerie a, dans ce domaine un rôle essentiel à jouer.

Francine Caruel et Jean Moreau sont tous deux Franc-maçons, parents d'un enfant autiste.
Très investis dans la Cité, par leur engagement dans nombre d'associations laïques, ils oeuvrent contre toutes les formes d'exclusion.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog